. . .

L’inconnue Sampaoli

  • Écrit par Nicolas Cougot

Avec 28 votes en sa faveur, Arturo Salah, ancien de Blanco y Negro, est devenu ce lundi le nouveau patron du football chilien. Si les élections n’ont pas été épargnées de polémiques, les chantiers qui se présentent à Salah sont nombreux, à commencer par régler le cas du sélectionneur.

28 votes pour et Arturo Salah est devenu le nouveau patron du football chilien malgré les protestations de son concurrent Pablo Milad qui a affirmé vouloir se tourner en justice suite à des accusations de votes achetés. C’est donc dans ce climat de polémique que le nouveau président de l’ANFP va devoir se pencher sur les dossiers chauds du moment : régler le cas Beccacece dont le bras de fer n’en finit plus de s’éterniser et retarde son arrivée à la U, trouver un moyen de terminer l’Apertura 2015 en faisant joueur l’anecdotique Wanderers – Colo-Colo et surtout, mettre un terme à l’affaire Sampaoli.

« Le 4 janvier, on discutera de ma poursuite à la tête de la sélection, une fois que l’on connaîtra le nouveau président ». La promesse de Sampa a été exaucée. A peine Salah élu, le technicien de la Roja s’est donc présenté à Quilín pour discuter pendant plus de 2h avec lui. Sorti en toute discrétion, Sampa n’a ainsi rien déclaré à la presse, Salah s’en est chargé. « Nous avons eu une discussion constructive. C’était une journée très constructive et vendredi nous tiendrons une conférence ». A la question de savoir si Sampa allait démissionner, Salah s’est alors montré évasif, se contentant de nier d’un mouvement de tête.

Il a fallu attendre Gaspar Goycoolea, futur vice-président de l’ANFP, pour avoir plus de précision. « Ce fut une réunion agréable, nous avons parlé avec lui mais nous ne pouvons en dire plus quant à son avenir. Il est très prématuré de dire que Jorge sera encore là en mars prochain parce que notre réunion n’était qu’une prise de contact. » D’après Goycoolea, la question de la démission possible de Sampa n’a pas été évoquée, seules les « inquiétudes du sélectionneur et sa vision » l’ayant été. Et le vice-président de conclure : « évitons les élucubrations, nous traversons une crise et nous n’en sommes qu’à la première étape. » Autant dire que l’affaire Sampa est encore loin de trouver une conclusion, les supporters chiliens n’ont pas fini de trembler.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé