. . .

Coupe du Monde féminine : le grand huit.

  • Écrit par Nicolas Cougot

Samedi 09 juillet 2011

Equipe de France féminine

Elles ne sont plus que huit à encore espérer décrocher le titre suprême. Entre favorites et outsiders affamées, le sprint final s’annonce indécis. Présentation des quarts de finale.

A l’exception de l’élimination de la Norvège, la sixième édition de la Coupe du Monde n’aura offert aucune surprise majeure. Si la Colombie, en qui L-O avait de grands espoirs a déçu, si la Guinée Equatoriale a séduit, aucune des grandes favorites ou principales outsiders ne sera absente. Dès samedi, elles seront donc huit à s’entre-déchirer pour se rapprocher du trophée.

Samedi 18h : France – Angleterre.

C’aurait pu être l’affiche des barrages pour les accessits à la Coupe du Monde. Rendez-vous manqué mais reporté, ce sera un quart de finale mondial. Après avoir sorti l’Italie, la France s’offrait son billet pour l’Allemagne pendant que l’Angleterre en battant la Suisse se qualifiait également. Place donc à ce nouvel épisode entre deux formations qui se sont souvent croisées pour des moments clés en Coupe du Monde. Pour preuve, le match qui reste à l’heure actuelle comme l’un des plus beaux moments du football féminin français : c’était en novembre 2002. Après s’être imposée à Londres, les françaises décrochaient leur première qualification à une Coupe du Monde en écartant l’Angleterre devant les caméras de Canal+ et devant près de 24 000 spectateurs. 9 ans plus tard, la France retrouve donc une habituée des quarts (3e fois en 3 participations) mais surtout l’équipe contre laquelle elle a toujours écrit son histoire. Pour son premier quart mondial, souhaitons que l’histoire se répète.

Samedi 20h45 : Allemagne – Japon.

Affiche exceptionnelle ! Le double champion du monde et quintuple champion d’Europe en titre accueille l’une des formations les plus enthousiasmantes de la compétition, le Japon. Dire que les allemandes sont favorites est un euphémisme. Mais les françaises ont montré qu’en jouant au sol, il était possible de déstabiliser la Mannschaft. Cela tombe bien, le jeu court au sol est la principale force de l’équipe japonaise. Et si l’heure de la surprise était venue ?

Dimanche 13h : Suède – Australie.

Comme en 2007, l’Australie se retrouve parmi les huit meilleures nations du monde. De son côté, la Suède de Lotta Schelin, retrouve cette place pour la première fois depuis 12 ans. Pour ce quart de finale entre les deux plus petites équipes du sprint final (en terme de palmarès récent), l’indécision demeure. Les pronostics semblent pourtant basculer en faveur des européennes. Il ne faudra cependant pas oublier que l’Australie reste sur une belle série de résultats positifs. Depuis le quart de finale mondial de 2007 (battues sur le fil par le Brésil), les Matildas ont remporté leur premier titre continental (l’AFC Women's Asian Cup en 2010).

Dimanche 17h30 : Brésil – USA.

Sans conteste l’affiche des quarts. Les numéros 3 mondiales face à la meilleure nation, ce Brésil – USA a tout d’une finale. Il restera une belle : après la victoire américaine de 1999 (c’était en demi-finale), le Brésil répliquait en 2007 (toujours en demie). Les amateurs de Lucarne Opposée retiendront que ce match avait été marqué par ce qui reste pour nous le plus beau but de l’histoire, l’œuvre de la géniale Marta, présent sur le trailer de Lucarne Opposée et que nous vous offrons en guise de conclusion (après tout, on ne peut se lasser de voir de tels buts).

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé