. . .

Bolivie – Apertura 2015 : les leaders cartonnent

  • Écrit par Nicolas Cougot

En inscrivant 15 buts à eux trois, Sport Boys, The Strongest et Bolívar accélèrent le pas en haut du classement de l'Apertura bolivien. Au point que la menace se rapproche pour Jorge Wilstermann.

Il y a quelques mois, Universitario représentait la Bolivie en Libertadores et atteignait les huitièmes de finale, éliminé d’un tout petit but par le futur finaliste Tigres (voir Tigres sur le fil). Quatre mois plus tard, on est en droit de se demander ce qu’il est arrivé au Docto. Car à Warnes, face au surprenant leader Sport Boys, Universitario s’est montré indigne du niveau d’une première division. Avec une défense rendant un vibrant hommage aux coupelles que l’on pose sur les terrains lors des entraînements, concédant trois penalties tous plus stupides les uns que les autres (la palme restant pour celui concédé par leur gardien argentin Juan Robledo), terminant la rencontre à neuf, Universitario a tout fait pour encaisser une lourde défaite face à un leader qui n’avait pas besoin d’aide extérieur pour être supérieur. Bilan, le Toro s’impose 5-0 et s’assure une semaine de plus en tête du tournoi bolivien, affirmant désormais qu’il n’est plus une jolie surprise mais plutôt un véritable candidat au titre.

Conséquence, derrière, il faut s’accrocher. Et les Tigres le font avec panache. Opposés à un Oriente Petrolero en chute libre, The Strongest a lui aussi déroulé. Plus cohérent, plus offensifs et surtout avec plus d’agressivité que leurs adversaires, les hommes de Pablo Caballero n’ont fait qu’une bouchée d’Albiverdes totalement dépassés. Six buts plus tard, les Tigres s’offraient une victoire de prestige qui leur permet de rester sur les talons du leader et de signer de la meilleure des façons son 1500 de l’histoire en Primera Division avec le troisième plus large succès face à Oriengte Petrolero. Côté Albiverdes, c’est la défaite de trop pour Roberto Pompei. Xabier Azkargorta, l’homme qui avait fait de Bolívar une machine à gagner s’assoit sur le banc et est déjà attendu comme le Messie.

Comme un symbole, le double champion sortant choisit ce moment pour signer son retour. En déplacement à Tarija, la Academia a retrouvé son buteur Carlos Tenorio, qui s’offre un triplé, et s’offre un large succès face à Ciclón, troisième victoire consécutive, qui lui permet de revenir sur les talons de Jorge Wilstermann, contraint au nul chez lui par Petrolero Yacuiba. Reste que pour conserver sa couronne, le double tenant du titre doit remonter un déficit de sept points sur le leader. Autant dire qu’il suivra le choc Sport Boys – The Strongest du week-end prochain avec grande attention. A noter enfin la victoire du Nacional face au Real dans le clásico potosino (avec notamment le golazo de la semaine signé Ricardo Verduguez) qui plonge le León Imperial dans une profonde crise.

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Sport Boys 22 14 3 5 45 36 17 19
2 Bolívar 22 14 1 7 43 52 36 16
3 The Strongest 22 11 6 5 39 45 26 19
4 Universitario de Sucre 22 10 6 6 36 44 43 1
5 Oriente Petrolero 22 9 7 6 34 32 30 2
6 Jorge Wilstermann 22 8 9 5 33 34 30 4
7 Club Atlético Ciclón 22 9 3 10 30 31 38 -7
8 Blooming 22 6 7 9 25 32 38 -6
9 San José 22 6 6 10 24 31 37 -6
10 Nacional Potosí 22 5 6 11 21 38 48 -10
11 Petrolero Yacuiba 22 5 4 13 19 20 35 -15
12 Real Potosí 22 5 2 15 17 31 48 -17

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé