. . .

Brésil – Brasileirão 2015 : G4 et Z4, l’incroyable suspense

  • Écrit par Nicolas Cougot

Le rythme ne faiblit pas au Brésil avec à nouveau deux journées en semaine. Et si elles ne changent rien quant à la lutte pour le titre, les bagarres pour une place dans le G4, celui qui envoie en Libertadores, et pour éviter le Z4, la charrette des relégués, font rage.

Nous l’évoquons depuis quelques semaines, malgré l’accélération du rythme, on voit mal qui pourra reprendre un Corinthians passé en mode gestionnaire depuis qu’il compte cinq points d’avance sur la concurrence. D’autant que même lorsque le Timão trébuche, ni l’Atlético Mineiro, ni Grêmio n’en profitent. Preuve encore cette semaine. En déplacement à Porto Alegre pour affronter un Inter relancé dans la course au G4 après deux succès consécutifs, le Timão de Tite a vu se belle série de 17 matchs sans défaite prendre fin. Pourtant, fidèle à ses habitudes, le Corinthians a parfaitement débuté la rencontre, ouvrant le score à la fin du premier quart d’heure sur une frappe de Malcom détournée par Paulão. Le scénario idéal pour une équipe qui aime contrer ses adversaires. Sauf que l’Inter ne se laissait pas piéger. Malgré les quelques opportunités pour les visiteurs, bien stoppées par Alisson, le Colorado restait patient et allait se voir récompensé sur un corner de Valdivia repris par Rever seul aux six mètres. Derrière, les hommes d’Angel Fucks allaient subir l’orage. La bande à Jádson accélérait et étouffait la défense du Colorado mais Alisson, impérial dans ses buts, colmatait les brèches, permettant à l’Inter de tenir le nul à la pause. La seconde période était enlevée, chaque équipe se rendant coup pour coup et allait basculer sur un exploit de Paulão. Malheureux sur le but des visiteurs, le défenseur de l’Inter s’offrait une merveille de grand pont sur Edilson et centrait en retrait pour Valdivia qui fusillait Cássio. 74e minute, l’Inter prenait les devants, le Corinthians ne reviendra jamais. L’occasion donc de relancer la course au titre.

Sauf que derrière, ni l’Atlético Mineiro, ni Grêmio n’en profitent. Car la 26e journée a également été fatale au Galo qui a subi la loi d’un Santos totalement irrésistible à domicile. Car si le Peixe galère en déplacement, lorsqu’il reçoit, il sait prendre soin de ses invités. Tournant à une moyenne de trois buts par match disputé au Vila Belmiro, Grêmio restant la seule équipe à s’y être imposé cette saison, Santos a étrillé le dauphin du Corinthians (4-0, doublé de Gabriel, 17e but de Ricardo Oliveira) et ainsi rendu un grand service à un Timão chez qui le Peixe est tombé ce dimanche. Du côté de Grêmio, la chute est intervenue ce week-end lors du choc face à Palmeiras. Plombé par une défense indigne d’un top 3, le Tricolor a tout de même réussi à entretenir l’illusion grâce aux maladresses des joueurs du Verdão et parfois un peu de chance, comme sur cette merveille de lob de Gabriel Jesus qui s’écrasait sur la barre de Tiago Machowski. Illusion parce que même si Palmeiras avait réussi à faire le break à l’heure de jeu et dominait de la tête et des épaules ce choc de la 27e journée, le Tricolor était parvenu à revenir en fin de rencontre pour espérer ensuite arracher un miraculeux nul. Il y aura cependant une justice, la victoire de Palmeiras permet au Corinthians de conserver ses neuf points d’avance sur Grêmio, l’Atlético Mineiro restant à cinq.

Cette victoire du Verdão permet surtout aux hommes de Marcelo Oliveira de prendre la quatrième place, objet de bien des convoitises. Car derrière, São Paulo et Flamengo craquent. Le Tricolor paulista reste muet face à Chapecoense avant de tomber face à Avaí pendant que le Mengão tombe chez lui face à Coritiba avant de se faire punir par l’Atlético Mineiro. Leur chance est que derrière, personne n’en profite. Conséquence, le grand vainqueur de la semaine dans la course au G4 est Palmeiras qui prend deux points d’avance sur São Paulo, son prochain adversaire, trois sur le duo Flamengo – Inter.

L’autre point chaud reste la relégation, lutte dans laquelle le miracle Vasco semble en marche. Après deux victoires, le Vascão avait accroché le nul face à un concurrent direct Cruzeiro et accueillait un Sport qui n’avance plus en championnat. Il n’a fallu que deux minutes à Nenê pour placer les siens sur les bons rails. Derrière, le Vascão, en confiance, a multiplié les situations sur le but d’un Sport Recife qui a pourtant fini par réagir en seconde partie de premier acte, se trouvant récompensé par un but d’Elber juste avant la pause. Piégés d’entrée de second acte, les visiteurs allaient finir par voir leur jeu se déliter et leurs occasions se réduire. Lâché par Eduardo Baptista parti rejoindre un Fluminense en chute libre, Sport, qui nomme Falcão sur son banc (23ème mouvement d’entraîneur en 27 journées !), va devoir s’accrocher pour ne pas basculer du mauvais côté. Car derrière, les victoires de Goiás, Avaí, Coritiba et Cruzeiro font que désormais, il n’y a que six points d’écart entre Ponte Preta, dixième, et Chapecoense, premier relégable, Sport et Fluminense se retrouvant embarqué dans ce wagon, le Flu n’ayant plus qu’un matelas de trois points sur un Goiás qu’il accueille le week-end prochain, après n’avoir pris qu’un point sur 24 possibles. Pendant ce temps, la victoire de Vasco, sa troisième en quatre matchs, permet aux coéquipiers de Nenê de quitter la place de lanterne rouge et les maintient à huit points d’un sauvetage qui serait miraculeux.

Les buts

 

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Corinthians 38 24 9 5 81 71 31 40
2 Atlético Mineiro 38 21 6 11 69 65 47 18
3 Grêmio 38 20 8 10 68 52 32 20
4 São Paulo FC 38 18 8 12 62 53 47 6
5 Internacional 38 17 9 12 60 39 38 1
6 Santos 38 16 11 11 59 60 41 19
7 Sport 38 15 14 9 59 53 38 15
8 Cruzeiro 38 15 10 13 55 44 35 9
9 Palmeiras 38 15 8 15 53 60 51 9
10 Flamengo 38 16 3 19 51 47 53 -6
11 Atlético Paranaense 38 14 9 15 51 43 48 -5
12 Ponte Preta 38 13 11 14 50 41 41 0
13 Chapecoense 38 12 10 16 46 34 46 -12
14 Figueirense 38 12 9 17 45 38 50 -12
15 Avaí 38 12 9 17 45 40 58 -18
16 Fluminense 38 13 5 20 44 38 52 -14
17 Coritiba 38 10 12 16 42 31 43 -12
18 Vasco da Gama 38 10 11 17 41 27 53 -26
19 Goiás 38 10 8 20 38 39 49 -10
20 Joinville 38 7 10 21 31 25 47 -22

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé