. . .

Bolivie – Apertura 2015 : Bolívar n’abdique pas, quatre pour le titre

  • Écrit par Nicolas Cougot

Alors que le chaos règne toujours au sommet de la pyramide, le championnat bolivien bascule dans la deuxième partie de l’Apertura et a offert un week-end riche en émotions. Le titre devrait désormais se jouer à quatre.

Leader au coup d’envoi, The Strongest savait qu’un succès face à la lanterne rouge Real Potosí lui permettrait de maintenir la pression sur ses concurrents directs et ainsi pourrait engendrer quelques accidents. Les Tigres n’ont jamais véritablement tremblé face à des potosinos courageux mais limités. Un but de Chumacero avant la fin du premier quart d’heure, un autre au moment d’entrer dans le dernier quart d’heure, le leader a parfaitement géré son match et retrouvé la victoire après avoir été surpris par Jorge Wilstermann la semaine passée.

La pression était donc sur la sensation de cette première moitié de tournoi. En déplacement à Tarija, le Toro a fait appel à son cœur et profité de la polémique pour décrocher trois points synonymes d’espoir de titre. Ouvrant le score en fin de première période qu’il avait subi, le Toro allait s’évertuer à défendre et se faire rejoindre rapidement en début de second acte avant de subir de nouveau. Mais le destin semble jouer en faveur des joueurs de Warnes. 93e minute, Marcos Ovejero débordait et servait Aldo Velasco, fraichement entré sur le terrain, pour le 2-1 en faveur des visiteurs. Les réclamations des joueurs de Ciclón qui avaient vu l’arbitre assistant lever son drapeau avant de se rendre compte que le juge central validait le but. Reste que ce succès permet à Sport Boys de rester à deux points de The Strongest.

Mais un tournoi bolivien n’est rien sans ses matchs dingues. La rencontre opposant Bolívar au Nacional Potosí aura probablement décroché la palme. Avec trois victoires lors des quatre derniers matchs, La Academia revient fort sur les leaders et se devait de maintenir le rythme pour rester dans la course. A La Paz, dans le Siles, les deux formations avaient semble-t-il décidé d’oublier de défendre. Une mauvaise sortie de Yadín Salazar permettait à William Ferreira d’ouvrir le score pour les locaux et lancer le festival. Juste avant la pause, un joli mouvement collectif des potosinos permettait à Tomy Tobar d’égaliser mais Ferreira redonnait l’avantage à La Academia sur le fil. La course poursuite ne faisait que commencer. Dès le retour des vestiaires, un mouvement à trois ramenait le Nacional. Bolívar réagissait immédiatement et accélérait. Saavedra inscrivait le 3-2, Juanmi Callejón servait Arce pour le 4-2. Le Nacional aurait pu revenir, les occasions se sont présentées. Tobar manquait un penalty avant que Garcia ne ramène les siens à 4-3. Mais la fin de match allait basculer en faveur de La Academia grâce à ses espagnols. Callejón déposait son coup-franc sur la tête de José Luis Sánchez, Baldomar s’offrait ensuite une chevauchée sur 50 mètres pour le 6-3 final. Au terme d’une course poursuite de folie, Bolívar reste au contact des leaders, à cinq points des Tigres et reprend un Wilstermann contraint de partager les points avec San José. Le titre devrait se jouer entre ces quatre équipes.

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Sport Boys 22 14 3 5 45 36 17 19
2 Bolívar 22 14 1 7 43 52 36 16
3 The Strongest 22 11 6 5 39 45 26 19
4 Universitario de Sucre 22 10 6 6 36 44 43 1
5 Oriente Petrolero 22 9 7 6 34 32 30 2
6 Jorge Wilstermann 22 8 9 5 33 34 30 4
7 Club Atlético Ciclón 22 9 3 10 30 31 38 -7
8 Blooming 22 6 7 9 25 32 38 -6
9 San José 22 6 6 10 24 31 37 -6
10 Nacional Potosí 22 5 6 11 21 38 48 -10
11 Petrolero Yacuiba 22 5 4 13 19 20 35 -15
12 Real Potosí 22 5 2 15 17 31 48 -17

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé