. . .

Coupe du Monde 2018 : L’Argentine n’avance pas, le Pérou se lance enfin

  • Écrit par Nicolas Cougot

Après le déluge de la veille, l’Argentine accueillait le Brésil au Monumental avec la ferme intention d’enfin décoller. Le Pérou quant à lui était au pied du mur face au Paraguay.

A l’heure de retrouver un Monumental asséché, l’Argentine savait qu’elle n’avait plus d’autre choix que celui de s’imposer. Après des hymnes joués au piano et une minute de silence en hommage aux victimes des attentats de Paris qui se déroulaient en même temps, l’Albiceleste s’est alors lancé à l’assaut des buts d’Alisson histoire de chercher à se rassurer. Avec Angel Di María dans le rôle du chef d’orchestre, la bande à Martino se créait d’entrée de match deux énormes situations et lançait idéalement son Superclásico de las Américas qu’elle allait dominer de la tête et des épaules tout au long du premier acte et trouvait juste récompense lorsque Lavezzi venait couper aux six mètres après un centre de Pipita Higuain bien lancé par Di María. Le Brésil n’avait alors jamais existé, se contentant de courir après le ballon et tenter d’éponger tant bien que mal les énormes espaces laissés dans les couloirs. Mais à force de ne pas concrétiser davantage sa domination, l’Argentine allait finir par le regretter. Peu après le poteau de Banega, le Brésil allait réussir ce qu’il sait faire de mieux faute de jeu, voler un match. Totalement esseulé, Neymar frappait pour la première fois au but aux alentours de la 55e minute (sic), Douglas Costa entrait et sur son premier ballon, seul au second poteau, trouvait la barre de Romero et permettait à Lucas Lima à la retombée du ballon, d’égaliser. Le Brésil n’avait joué que 5-10 minutes et était revenu. Puis plus rien. Toujours aussi triste, la Seleção se repliait et défendait becs et ongles, fermant totalement le match, profitant d’une Argentine bien trop maladroite pour être dangereuse. Score final 1-1, l’Albiceleste de Martino se retrouve derrière la Bolivie après 3 journées et sera en danger à Barranquilla mardi. Le Brésil de Dunga, qui reste invaincu face à l’Albiceleste, a beau ne rien montrer, il ramène un bon point du Monumental.

Au pied du mur, le Pérou y était aussi. A Lima, face à un Paraguay organisé en deux lignes de quatre ayant pour seul objectif de casser le jeu et tout verrouiller, la Blanquirroja de Gareca n’avait d’autre choix que celui de s’imposer sous peine de s’offrir une crise de nerf. D’entrée de match, le Pérou allait mettre de l’intensité, presser haut et, emmenés par un excellent Renato Tapia, acculer les paraguayens devant leur surface. Il était au départ de l’action qui, relayée par Guerrero permettait à Farfán, oublié côté gauche, d’ouvrir le score à la 20ème minute. Le but de la Foquita sera le seul de la partie. Car si le Pérou se procurera d’autres situations au cours de la rencontre, le rythme allait fortement baisser, le deuxième acte apportant bien peu d’émotions. Reste que ce succès permet aux péruviens d’enfin lancer leur campagne de qualification, ne leur reste désormais plus qu’à confirmer même si le prochain adversaire se nomme Brésil.

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Uruguay 8 5 1 2 16 16 5 11
2 Brésil 8 4 3 1 15 16 9 7
3 Argentine 8 4 3 1 15 9 6 3
4 Colombie 8 4 1 3 13 12 10 2
5 Equateur 8 4 1 3 13 13 12 1
6 Paraguay 8 3 3 2 12 9 11 -2
7 Chili 8 3 2 3 11 13 12 1
8 Bolivie 8 2 1 5 7 9 13 -4
9 Pérou 8 2 1 5 7 8 15 -7
10 Venezuela 8 0 2 6 2 9 21 -12

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé