. . .

Argentine – Primera Division 2015 : un œil sur la Libertadores

  • Écrit par Nicolas Cougot

12ème journée particulière en Argentine. Pendant que les géants avaient leur attention retenue par les échéances continentale, les surprises de début de saison voulaient en profiter quand les petits cherchaient à glaner des points.

Boca, River et Racing, objectif Libertadores

C’est l’un des dommages collatéraux de la nouvelle formule du championnat argentin. Dans un marathon à trente journées, il est toujours plus facile de laisser trainer quelques points en route, voire de les partager avec les concurrents directs lorsque l’occasion se présente, pour mieux se concentrer sur l’échéance à court terme sans trop en payer les conséquences en championnat. Ce fut le cas par exemple de ce River – Racing, l’un des clásicos du week-end qui a rapidement tourné au match de préparation entre réservistes. Si le Millo de Gallardo a dominé la rencontre, il n’y aura eu finalement guère d’occasions de s’enthousiasmer tant les esprits étaient réellement tournés vers le milieu de semaine où chacun devra gérer son ballotage favorable.

L’idée de départ était la même dans l’autre clásico du dimanche entre Independiente et les réservistes de Boca. L’idée seulement. Car à la recherche d’une victoire depuis près de 2 mois, le Rojo n’avait pas d’autre choix que de s’imposer chez lui pour éviter l’enlisement dans le ventre mou de la Primera Division. Le début de match était clairement à l’avantage des hommes d’Almirón qui allaient rapidement trouver juste récompense lorsqu’à la huitième minute Albertengo coupait un superbe centre de Pisano. Malmené, le Boca bis d’Arruabarrena allait revenir sur un coup de pied arrêté en fin de première période, au moment où le Rojo était dans sa meilleure période. Le second acte était identique. Independiente dominait, emmené par un superbe Mancuello, Boca faisait le dos rond avant, petit à petit de sortir. Le match se terminait sur un pur moment de n’importe quoi avec l’exclusion stupide de Mancuello qui manquera ainsi le grand clásico de Avellaneda dimanche prochain. Boca de son côté, reste leader.

 

San Lorenzo cale, Belgrano et Central en profitent

Les deux géants accrochés, ils étaient trois à pouvoir en profiter. Au Kempes, Belgrano partait largement favori de son duel face à Arsenal et a tranquillement confirmé son statut en s’imposant sans trembler 2-0, inscrivant au passage l’un des buts de la semaine après un mouvement à trois parfait. La mission semblait plus compliquée pour San Lorenzo qui rendait visite à Newell’s, l’une des équipes les plus imprévisibles du championnat. Après l’élimination en Libertadores, le Ciclón s’est désormais entièrement tourné vers le championnat et aurait pu faire mieux que sauver le nul s’il s’était montré moins maladroit à l’image des occasions manquées par Cauteruccio dont la continuité après juin demeure une interrogation. Fidèle à ses habitudes, Newell’s a beaucoup appuyé sur les côtés mais s’est souvent heurté au jeu bien plus vertical des hommes de Bauza. Reste que finalement, malgré les maladresses offensives du Ciclón, la Lepra a souvent posé problème au tenant de la Libertadores 2015, ouvrant le score par sa nouvelle pépite Ezequiel Ponce, contrôlant la possession du ballon. Mais les hommes de Bauza ont su revenir rapidement dans le match et prennent ainsi un bon point qui ne leur permet pas de prendre la tête du championnat mais de rester calé en embuscade. De son côté, opposé à la Nueva Chicago dont le chemin de croix se poursuit, Central s’en est remis à son brillant duo Rubén – Cervi pour s’imposer tranquillement et pousser le Torito de plus en plus dans la crise. Conséquence, les Piratas et les Canallas sont désormais main dans la main à deux points de Boca, San Lorenzo restant aux côtés de River à trois points de la tête.

Banfield et Estudiantes remontent, Vélez coule

Pendant ce temps, en milieu de tableau, le Banfield d’Almeyda continue de séduire. En déplacement à Mar del Plata pour y défier Aldosivi, le Taladro s’est promené, emmené par un redoutable 3-4-2-1 ayant rapidement fait exploser l’arrière garde du Tiburon. Victoire 3-0, Banfield arrive dans le top huit, remontant petit à petit. L’opération remontée est engagée également pour l’Estudiantes version Milito. Face à Temperley, les Pinchas n’ont clairement pas séduit mais, à l’image des autres engagés en Libertadores, se sont présentés avec une formation bis qui avait pour mission d’assurer le minimum. Victoire dans la douleur mais victoire, la première depuis 2 mois, qui permet aux hommes de Milito de doubler l’ennemi Gimnasia à la 18ème place du général.

Pendant que Banfield et Estudiantes tentent de se rapprocher des premières places, un grand coule. Chez lui, face à un Argentinos qui ne gagne qu’un match par mois depuis le début du tournoi, le Vélez de Miguel Ángel Russo est tombé au terme d’un match sans relief et au cours duquel le manque d’expérience et parfois de talent côté Fortin a une fois de plus éclaté au grand jour. Vélez concède une troisième défaite consécutive et se retrouve désormais dans le dernier tiers du championnat. Les jours de Russo semblent d’ores et déjà comptés, les noms de ses possibles successeurs circulant déjà dans la presse (on parle par exemple de Mauricio Pellegrino).

La grande gueule Caruso Lombardi de retour

Après avoir viré Palermo, Arsenal s’est trouvé un nouveau coach au lendemain de sa défaite à Belgrano en attirant sur son banc l’une des plus grandes gueule du paysage footballistique local, celui qui s’est auto-proclamé être le « Mourinho Argentin », Ricardo Caruso Lombardi. La mission d’el Tano, spécialiste des sauvetages miraculeux s’annonce compliquée tant Arsenal est aujourd’hui au fond du gouffre. Sa chance est qu’el Arse n’est pas seul. Car outre la Nueva Chicago, la Primera Division 2015 compte un bon nombre d’équipes qui ne semblent pas au niveau. Parmi elles, Crucero del Norte, qui a explosé face à un Unión Santa Fe tellement convaincant dans le jeu (le premier des 5 buts du Tatengue est un délice), Olimpo, qui signe cependant l’une des surprises de la semaine en passant trois buts à Huracán au Duco quand les Aurinegros n’en avaient mis que 2 lors des 11 journées précédentes ou encore Defensa y Justicia qui semble de plus en plus à la peine, battu chez lui par Colón, terminant à neuf contre onze et concédant ainsi un troisième revers de rang. Point commun à ces équipes, toutes ont déjà changé de coach.

Les buts

 

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Boca Juniors 12 8 4 0 28 21 6 15
2 Belgrano 12 8 2 2 26 19 9 10
3 Rosario Central 12 7 5 0 26 19 10 9
4 San Lorenzo 12 8 1 3 25 18 7 11
5 River Plate 12 7 4 1 25 24 15 9
6 Tigre 12 6 4 2 22 14 9 5
7 Racing 12 5 6 1 21 15 6 9
8 Banfield 12 6 2 4 20 18 14 4
9 Newell's Old Boys 12 5 4 3 19 13 11 2
10 Unión Santa Fe 12 4 6 2 18 20 16 4
11 Aldosivi 12 5 3 4 18 13 16 -3
12 San Martín San Juan 12 4 5 3 17 15 13 2
13 Argentinos Juniors 12 4 5 3 17 10 11 -1
14 Independiente 12 3 7 2 16 17 13 4
15 Sarmiento 12 4 4 4 16 16 15 1
16 Lanús 12 4 4 4 16 13 14 -1
17 Estudiantes 12 4 4 4 16 13 16 -3
18 Gimnasia y Esgrima 12 3 5 4 14 13 14 -1
19 Colón 12 3 5 4 14 11 15 -4
20 Quilmes 12 3 4 5 13 13 18 -5
21 Godoy Cruz 12 3 4 5 13 12 18 -6
22 Vélez Sarsfield 12 3 3 6 12 11 13 -2
23 Temperley 12 3 3 6 12 8 12 -4
24 Defensa y Justicia 12 2 4 6 10 11 15 -4
25 Olimpo 12 1 6 5 9 5 11 -6
26 Atlético de Rafaela 12 1 6 5 9 10 17 -7
27 Huracán 12 2 2 8 8 11 18 -7
28 Crucero del Norte 12 1 4 7 7 7 17 -10
29 Arsenal 12 1 3 8 6 8 18 -10
30 Nueva Chicago 12 0 5 7 5 7 18 -11

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.

Participant à cette conversation

  • Invité - Laezh Dour

    CAUTERUCCIO DEMISSION

    0 J'aime