. . .

Pérou – Clausura 2015 : suspense, polémiques et fortes chaleurs

  • Écrit par Nicolas Cougot

Demi-finales aller du championnat péruvien. Du bouillant et polémique Melgar – Garcilaso au tendu Cristal – César Vallejo, le sprint final pour le titre aura été des plus chaud. Et tout reste ouvert.

Melgar 1 – 0 Real Garcilaso

Quelques jours après le final du Clausura réglé aux tirs au but, la tension était forte à l’heure des retrouvailles entre Melgar et Real Garcilaso comme en attestait l’entrée des joueurs quelque peu houleuse qui voyait Lampros Kontogiannis et Brian Sarmiento quasiment en venir aux mains au moment d’entrer sur la pelouse. La tension n’allait pas diminuer. Melgar dominait le match, se créait plusieurs occasions de marquer, la plus franche restant ce penalty sorti par Pretel. Le portier de Garcilaso semblait infranchissable, mettant les nerfs des joueurs du Dominó à vif. Garcilaso attendait patiemment, guettant la moindre opportunité pour punir son adversaire. Trop maladroits, les cusqueños ne se montraient finalement que trop peu dangereux et Melgar allait finalement être récompensé sur un nouveau penalty en toute fin de rencontre, Ysrael Zúñiga ne tremblant pas. A noter enfin la réaction de Jhoel Herrera aux insultes racistes reçues de quelques abrutis bien cachés dans la tribuna occidente. Le joueur de Garcilaso a depuis reçu le soutien des dirigeants du Dominó qui ont promis de retrouver les responsables. Sur le terrain, Garcilaso devra désormais s’imposer par deux buts d’écart.

 

Sporting Cristal 3 – 1 César Vallejo

Deux buts, c’est également le retard que César Vallejo devra remonter. Les Poetas débutaient parfaitement leur match face au Sporting Cristal en ouvrant le score sur une tête de Daniel Chávez qui gagnait son duel au second poteau et voyait sa frappe mal repoussée par Diego Penny. En première période, la domination était pour Cristal qui conservait le ballon et, faute de brillance, montrait sa capacité à réagir. Revoredo ramenait les siens dans le match et leur permettait de basculer en tête en début de seconde période après un bel exploit individuel d’Irven Ávila. Ce dernier manquait plusieurs occasions de réussir le break alors que César Vallejo sortait pour chercher l’égalisation avant d’offrir la balle du 3-1 final à la révélation Beto Da Silva, 18 ans, grande promesse Celeste et qui attirerait déjà les intérêts d’un certain PSV Eindhoven. 3-1 score final, Cristal devra résister à Trujillo.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé