. . .

Chili – Apertura 2015 : Colo-Colo maîtrise la folie

  • Écrit par Nicolas Cougot

Cinquième journée animée au Chili avec un leader Colo-Colo toujours intraitable et des poursuivants qui ne lâchent rien. Le tout au milieu de la folie du choc Universidad de Chile – Palestino.

Après la tristesse de la nouvelle du décès de Javier Muñoz sur les routes chiliennes en ouverture de la journée, les formations du pays se sont entendues pour donner le plus beaux des hommages à l’un des grands commentateurs du pays : une journée spectaculaire.

U Chile – Palestino : le match de l’année

Comme avant chaque opposition face à la U, les jours précédant le match sont ceux où la rumeur de la possible arrivée de Pablo Guede du côté du Chuncho resurgissent. Cette semaine n’avait ainsi pas dérogée à la règle, aussi, le génial coach argentin (dont le portrait est à lire ici) avait choisi d’allumer quelque peu, indiquant que le jeu de la U « n’est pas le plus beau du pays, mais comme toute grande équipe, elle peut gagner à tout moment ». Mais Guede avait aussi averti ses joueurs : tout relâchement pourrait coûter des points. Il ne pouvait pas se douter à quel point ses propos allaient être prémonitoire.

Estadio Nacional, dernier week-end d’août, duel de poursuivants de Colo-Colo et de 4-3-3, l’inamovible système de Guede face à celui de Lasarte. Les 14 510 spectateurs allaient assister au match le plus fou de l’année. D’entrée de partie, on sentait qu’on allait assister à un récital offensif. Cortés lançait Enzo Gutiérrez, Herrera colmatait. La U répliquait immédiatement par Corujo. Le match était animé, les deux équipes se rendaient coup pour coup. Premier tournant, le penalty non sifflé sur Gutiérrez pour une faute d’Osvaldo González. Quelques minutes plus tard, Espinoza servait Canales qui plaçait une merveille de tête hors de portée de Marín, la U ouvrait le score. Les árabes, emmenés par un trio Cortés – Valenzuela – Maturana absolument magnifique continuaient de mettre Herrera à contribution et allaient égaliser sur un exploit individuel de Marcos Riquelme dix minutes plus tard. L’efficace U ne laissait pas réellement le temps au Tino de digérer. Lorenzetti plaçait un ballon que Contreras cafouillait, le pibe Luis Pinilla (17 ans) donnait l’avantage aux siens juste avant la pause. Au retour des vestiaires, Pablo Guede optait pour l’offensive. Contreras laissait sa place au jeune Richard Paredes, le Tino allait se ruer à l’attaque. Effet immédiat, Paredes centrait, Riquelme récupérait une mauvaise relance de l’axe de la U, 47 secondes et Palestino égalisait. A l’heure de jeu, Espinoza voyait rouge, l’orage allait s’abattre sur le Chuncho. Six minutes plus tard, Paredes enchaînait pied gauche – pied droit pour le 3-2. 71e minute, Cristián Suárez craquait et sortait un ballon de la main, Cortés transformait le penalty, 4-2. Le petit Paredes, issu des u19 du Tino faisait vivre un cauchemar à la défense de la U. 74e minute, González le fauchait dans la surface. Marcos Riquelme s’avançait pour le 5-2 mais trouvait le poteau. Ce qu’on ne savait alors pas, c’est que ce penalty était le tournant du match. Une faute sur Canales, un coup-franc excentré et Suárez ramenait les azules. Palestino déjouait. Les occasions se faisaient plus fréquentes pour les locaux, Marín colmatait autant que possible mais Leandro Benegas, entré sur le terrain quelques secondes auparavant, surgissait pour reprendre un nouveau coup-franc excentré et offrir un incroyable match nul à son équipe. Palestino manque une belle opportunité de rester au contact de Colo-Colo, la U sauve un point épique.

Colo-Colo intraitable, O’Higgins résiste

Reste que ce nul entre deux prétendants au titre fait les affaires d’un Colo-Colo intraitable. Bousculé d’entrée de match par Antofagasta, Martinez trouvant la barre de Villar dès la 2e minute, le Cacique perdait Suazo quelques instants plus tard (déchirure, 3 semaines d'arrêt), mais allait progressivement imposer son rythme avant d’ouvrir le score en fin de première période par Juan Delgado (entré à la place Suazo) après une tête de Paredes sur la transversale. La fin du premier acte s’avérait compliquée pour les Albos, les Pumas d’Antofagasta se procurant de multiples situations mais se heurtant à un Justo Villar parfait. Le second acte n’était qu’un copier-coller. Colo-Colo manquait de tuer le match dans un premier temps, subissait quelque peu, sauvé une fois encore par Villar, avant de se procurer de belles situations de sceller le sort du match, la plus belle pour Vecchio qui trouvait le poteau. Reste que même acquis sur la plus petite des marges, ce cinquième succès en autant de matchs permet à Colo-Colo de maintenir l’écart avec les poursuivants.

Car derrière, ils sont deux à suivre le rythme : O’Higgins, qui a brillamment battu un San Marcos totalement dominé à Rancagua et décroche ainsi un troisième succès en quatre match et Concepción qui a parfaitement digéré sa défaite face à la Católica, s’offrant au passage de dernier champion Cobresal et restant à six points du leader (mais avec un match de retard). Les Cruzados sont les grands perdants de la semaine. Battus au Santa Laura par une convaincante Unión Española, les hommes de Mario Salas n’ont quasiment pas existé et se retrouvent désormais à huit points du leader. De leur côté, les Hispanos se replacent aux portes du top 5, collés au basques de Wanderers qui ont tranquillement disposé d’un inquiétant Huachipato. A noter enfin la première victoire d’Iquique face à San Luis dans le duel de mal classés. Les Dragones Celestes laissent ainsi la place de lanterne rouge à leur victime du jour.

Les buts

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Colo Colo 15 11 0 4 33 24 14 10
2 Universidad Católica 15 10 2 3 32 33 15 18
3 Universidad de Concepción 15 9 1 5 28 29 19 10
4 Palestino 15 8 4 3 28 23 17 6
5 Audax Italiano 15 7 5 3 26 22 19 3
6 Unión Española 15 7 3 5 24 30 20 10
7 O'Higgins 15 7 2 6 23 23 23 0
8 Santiago Wanderers 15 5 5 5 20 18 19 -1
9 Cobresal 15 6 0 9 18 23 28 -5
10 San Marcos 15 5 2 8 17 18 20 -2
11 Universidad de Chile 15 4 5 6 17 24 30 -6
12 Huachipato 15 4 4 7 16 16 21 -5
13 Deportes Iquique 15 4 4 7 16 20 28 -8
14 Unión La Calera 15 4 3 8 15 13 25 -12
15 San Luis 15 4 1 10 13 18 24 -6
16 Antofagasta 15 2 5 8 11 11 23 -12

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé