. . .

Brésil - Coupe du Brésil 2015 : Fluminense face aux Paulistes

  • Écrit par Marcelin Chamoin

Le trophée de la coupe du Brésil ira dans l’une des deux plus grosses villes du Brésil après les qualifications de São Paulo, Palmeiras, Santos et Fluminense.

Entre un Vasco, où Jorginho choisit d’aligner son équipe réserve pour augmenter les chances de la mission maintien en championnat, et un São Paulo qui souhaite offrir un dernier titre au vétéran Rogério Ceni, le favori était naturellement São Paulo, surtout après la large victoire 3-0 à l’aller. En première mi-temps, São Paulo joue tranquillement et semble déjà attendre la fin du match et la qualification. Ils se font surprendre par Riascos dès la 20ème minute qui, en deux temps, ouvre le score et offre un peu d’espoir au Vasco. L’entrée à la mi-temps de Bruno, et surtout de Ganso, le meilleur joueur du match, redonne de l’intérêt au match. Sur un centre de Pato après un joli dribble, Centurión égalise et enterre les derniers espoirs vascaianos. São Paulo se qualifie pour la demi-finale qu’il jouera peut-être sans son entraîneur colombien Juan Carlos Osorio, pisté par la sélection nationale du Mexique (voir Osorio - Mexique : moment clé). Une décision sera prise après le match de championnat contre l’Atletico-PR samedi.

A l’aller, le match nul 1-1 entre l’Internacional et Palmeiras laissait l’espoir d’un match ouvert à l’Allianz Parque. Avec des buts et des rebondissements, le spectacle a été au rendez-vous mais c’est Palmeiras qui verra les demi-finales de la coupe du Brésil. Le Verdão démarre parfaitement son match avec une tête de Vitor Hugo qui punit l’Internacional. Malgré la sortie sur blessure de Robinho, Palmeiras continue sa marche en avant, et obtient un penalty discutable, trois minutes après avoir vu Nilton toucher le poteau pour les colorados. L’ancien milieu de la Seleção, Zé Roberto, 41 ans, transforme le penalty et offre au Palmeiras un avantage de deux buts à la pause. L’Inter revient avec de nouvelles intentions en seconde période et est récompensé par l’intermédiaire d’Anderson. A 2-1, l’Internacional pousse vers les buts adverses pour arracher la qualification. L’ancien lyonnais Lisandro égalise à la 73ème minute et qualifie provisoirement son club. La joie est de très courte durée, puisqu’à peine une minute plus tard, Andrei Girotto redonne l’avantage au Palmeiras. Le score n’évolue plus et le Verdão se qualifie pour la demi-finale.

Fluminense disputait son premier match depuis le départ à l’amiable de Ronaldinho après neuf petits matchs et aucun but marqué. La différence est venue d’une autre star du Fluminense : le capitaine Fred. D’une tête en fin de première mi-temps, Fred ouvre le score et permet au Flu de prendre une option sur la demi-finale. Avec ce but et le 0-0 à l’aller, le Gremio doit désormais marquer deux fois pour se qualifier. Poussé par les 45 751 spectateurs présents à l’Arena do Gremio, le Tricolor gaúcho se rue vers les buts du Tricolor carioca. Si Bobô égalise au dernier quart d’heure, Fluminense repousse les assauts et longs ballons des gremistas. Lorsque la défense centrale se fissure, Diego Cavalieri colmate les brèches. Fred, qui sera suspendu pour le prochain match de championnat contre Santos, peut se réjouir du retour de « l’équipe de guerriers » : son équipe affrontera Palmeiras en demi-finale.

Le dernier match de ces quarts de finale n’a pas donné lieu à des surprises, Santos a confirmé son avantage à l’aller avec une victoire 3-2. Le Peixe a fait la différence dès la première mi-temps par l’intermédiaire de Gabriel Barbosa. Dans un angle fermé, il glisse le ballon entre les jambes de Felipe pour ouvrir le score. Avec ce but, il devient le co-meilleur buteur du Santos en coupe du Brésil en compagnie de Neymar avec 13 buts. Déjà meilleur buteur de la compétition l’an passé, Gabriel prend la tête du classement des buteurs avec six buts aux côtés de Ronaldo, l’ancien joueur d’Ituano. Gabigol est également à l’origine du deuxième but, une merveille d’extérieur repris de la tête par Marquinhos Gabriel. La réduction du score par Bruno Alves est insuffisante, d’autant plus que dès le retour des vestiaires, Neto Berola permet au Santos de reprendre deux buts d’avance. Le but en fin de match de Carlos Alberto pour Figueirense est anecdotique, il y aura bien un SanSão en demi-finale de la coupe du Brésil.

Les demi-finales aller auront lieu le 21 octobre. 

A propos de l'auteur
Marcelin Chamoin
Author: Marcelin Chamoin
Passionné par le foot brésilien depuis mes six ans. Mon cœur est rouge et noir, ma raison est jaune et verte.

  • Aucun commentaire trouvé