. . .

Le FIFAgate rattrape le Chili

  • Écrit par Nicolas Cougot

A peine le temps de digérer les premiers points perdus au Nacional, Jorge Sampaoli se retrouve devant une situation bien étrange : la fédération chilienne n’a plus de président.

C’est une décision qui a surpris tout le monde ce jeudi. A quelques heures du match opposant Chili et Colombie, Sergio Jadue, par le biais d’un communiqué publié par la fédération chilienne de football (ANFP) a annoncé se retrait de la présidence pour une durée de 30 jours, invoquant des raisons de santé. Interrogé à l’issue du match, Jorge Sampaoli ne cachait pas sa surprise « Je ne suis pas au courant. C’est difficile de parler de quelque chose dont personne ne m’a préalablement informé. Et quand je connaîtrai les détails, je serai suffisamment prudent pour savoir quelles mesures je devrai prendre en tant qu’entraîneur. »

FIFAgate en approche

Si la réponse de Sampa est suffisamment énigmatique pour laissait craindre le pire au pays, la décision de Jadue n’est probablement pas la conséquence d’un simple excès de stress comme longtemps suggéré. Déjà absent lors de la remise du trophée au Nigeria en finale de la Coupe du Monde chilienne dimanche dernier, le désormais ex-président de la fédération s’était envolé au Brésil pour « raisons personnelles ». A son retour, plutôt énigmatique, il avait alors expliqué qu’il n’avait « pas informé l’ANFP de son voyage à São Paulo qu’il avait décidé de son propre chef. J’ai passé deux nuits à Sao Paulo et mon voyage n’avait aucun lien avec l’ANFP mais avec le football. Il va y avoir une série de changements dans le mois qui vient et je crois que le Chili doit être préparé à ces questions ». Jadue avait alors nié sa volonté de quitter la présidence de la fédération. Depuis la position a changé.

Il faut dire qu’après Luis Bedoya en début de semaine et avec le futur départ de Marco Polo del Nero, son homologue brésilien, Sergio Jadue se retrouve désormais isolé et exposé au scandale du FIFAGate qui semble se rapprocher de plus en plus de Santiago. En septembre dernier, Loretta Lynch, procureur général aux USA en charge de l’enquête avait annoncé que le Chili serait une prochaine cible. Pendant ce temps, les spéculations vont bon train, de la possible réunion Jadue – del Nero à celle d’une conversation entre Jadue et le FBI ainsi que des représentants du procureur Lynch. Toujours est-il que l’étau semble se resserrer, Sergio Jadue apparait comme l’une des nouvelles victimes du grand scandale international. Au moment où la sélection perd ses premiers points dans sa course mondiale, le football chilien pourrait bien connaître de nouvelles secousses.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé