. . .

Copa Sudamericana 2015 : Santa Fe et Huracán pour l’histoire

  • Écrit par Nicolas Cougot

On connait désormais l’affiche de la finale de la Sudamericana 2015. En ballotage favorable après leur bon résultat du match aller, Santa Fe et Huracán ont confirmé. Le tenant du titre River out, Cardenales et Globo s’en iront chercher à écrire l’histoire.

Après le nul miraculeux ramené de Luque, les Cardenales savaient qu’ils pouvaient attendre tranquillement que le chronomètre défile et leur offre quelques occasions de contrer en seconde période. Encore aurait-il fallu que le Sportivo Luqueño se montre désireux d’inverser la tendance. Le souci est que ce ne fut jamais le cas. Certes le Chanchón regrettera l’énorme raté de Báez mais cette occasion de la  23e minute sera la seule. Derrière, les deux équipes n’auront finalement offert que 90 minutes de combat, de longs ballons lancés à qui le veut et de coups. Conséquence, un seul tir cadré, pour les Cardenales à 5 minutes de la fin, un simulacre de match de football et Santa Fe se qualifie sans n’avoir rien montré en 180 minutes pour sa première finale continentale depuis 16 ans.

Si on savait alors que la finale nous offrirait un nouveau duel Argentine – Colombie, la grande question était de savoir si Santa Fe allait pouvoir venger l’Atlético Nacional en retrouvant River Plate. Pour cela, les Millonarios devaient se rattraper du match raté au Monumental face à leur bête noire depuis l’arrivée de Gallardo, Huracán. Le souci est que River s’est suicidé d’entrée de match. Une horrible sortie de Barovero devant Wanchope Ábila profitait à Toranzo pour le 1-0 sur la première situation du match. Incapable de presser haut et d’aller chercher son adversaire à la gorge comme il savait le faire jusqu’il y a encore quelques semaines, River exposait sa fébrilité derrière et ne se procurait que pour seule véritable occasion qu’une tête pas assez appuyée d’Alario. C’était tout côté Millo. Derrière le Globo allait réussir le break sur un quasi-copier – coller du premier but, un long ballon entre Maidana et Balanta que Wanchope s’en allait prendre pour ridiculiser un Barovero sorti à sa rencontre. A la pause le match semblait plié, Huracán se procurait les meilleures situations, River n’existait pas. Alors Gallardo changeait tout. Casco et Vangioni dehors, el Muñeco décidait de se passer de latéraux et accumuler les offensifs. Ne manquait alors qu’à trouver l’équilibre, River le trouvait suite à l’entrée de Lucho. L’ancien marseillais servait Alario qui perdait son un contre un avant que Mora, quelques instants plus tard ne réduise la marque. Il restait alors 20 minutes, River qui n’avait pas montré grand-chose jusqu’ici reprenait confiance et retrouvait son jeu. La pression s’intensifiait, Lucho servait Mora, River égalisait. Ne restaient alors que 10 minutes pour un improbable exploit. Mais rien n’y fera. Alario et Mora gâcheront chacun l’occasion qui leur sera offerte, Carlos Sánchez, peu en vue ce soir, se montrait en envoyant une claque au ramasseur de balle synonyme de rouge, River ne décrochait pas une qualification qui n’aurait pas été méritée et laisse le Globo défendre les couleurs de l’Argentine en finale la semaine prochaine.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé