. . .

Costa Rica – Verano 2015 : Alajuelense renverse le champion

  • Écrit par Nicolas Cougot

Avec Santos comme seule surprise du carré final, le Verano Costaricain entamait cette semaine sa dernière ligne droite à la recherche de l’affiche de sa finale.

Sans surprises, Herediano et Alajuelense avait conservé leur troisième et quatrième place respective lors de la dernière journée, lançant alors la dernière phase du Verano, les demi-finales.

Première demi-finale, l’inattendu Santos de Guápiles – Herediano. Première manche à Heredia là où les Santistas ne se sont imposés qu’à une reprise lors de ses 30 derniers déplacements, n’arrachant que trois résultats nuls. Autant dire que la mission du surprenant second à l’issue de la phase régulière du Verano s’annonçait compliquée. Dominateurs la majeure partie de la première période, les guapileños ont encaissé un but d’entrée de partie après avoir pourtant touché la transversale sur leur première occasion. Au retour des vestiaires, Herediano frappait une nouvelle fois le premier et faisait le break peu après l’heure de jeu. Mais Santos entretenait l’espoir en réduisant la marque. L’espoir était d’autant plus fort que dès la première minute du match retour, les Santistas ouvraient la marque. Au pied du mur, Herediano répliquait quasi immédiatement d’une merveille de coup-franc d’Azofeifa. Les ardeurs des locaux allaient être douchées par la nette domination des Florenses qui se procuraient une multitude d’occasion pour tuer le suspense. Le score n’évoluait pas, Herediano retrouve la finale.

En finale, la Team Florense ne retrouvera pas son bourreau de l’an dernier. Car dans l’autre demi-finale, le double tenant du titre Deportivo Saprissa est tombé face à son meilleur ennemi : Alajuelense. Tout s’est joué au match aller, largement dominé par la LDA et terminé à 10 par Saprissa, remporté 2-0 par les locaux sur un doublé Jonathan McDonald au terme d’une rencontre hachée et marquée par les cartons (10 jaunes, 1 rouge).

Scénario différent au retour avec un Saprissa dos au mur qui dominait les débats d’entrée de premier acte. Solide, la LDA ne cédait que peu de terrain et allait réellement se faire peur qu’en fin de première période, les Morados se créant leurs premières véritables occasions. Mais Patrick Pemberton résistait, provoquant la colère des locaux et la joie de ses supporters. L’Estadio Ricardo Saprissa allait cependant se mettre à croire en un retour lorsqu’à peine revenu des vestiaires, Deyver Vega faisait enfin trembler les filets de Pemberton. Mais une fois encore, la LDA se montrait solide, concédant peu de situations dangereuse devant ses buts. La LDA gagne la demi-finale et après ce Clásico del fútbol costarricense, se prépare désormais à disputer l’autre Clásico, le Clásico del buen Fútbol face à Herediano, remake de la finale de l’Invernio 2013.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé