. . .

Argentine – Primera Division 2015 : vers un trio de tête ?

  • Écrit par Nicolas Cougot

Pendant que River prépare dans le calme sa finale retour de Libertadores, le championnat argentin maintenait son rythme hebdomadaire et offrait ainsi l’opportunité aux concurrents directs des millonarios de s’envoler en tête. Il n’en fut rien.

Boca craque, San Lorenzo en profite

Et si la 19ème journée marquait un tournant décisif dans la course au titre ? En pénétrant dans son Nuevo Gasómetro pour y affronter l’une des équipes en forme du moment, San Lorenzo se doutait qu’une victoire lui permettrait de maintenir la pression sur Boca et River mais surtout s’attendait à vivre un match compliqué face au Gimnasia. Ce fut le cas mais el Ciclón semble posséder ce qui fait la différence : une énorme rage de vaincre. Qu’importe que le Gimnasia et ses 11 matchs sans défaites, ses six victoires consécutives, ne tente de le faire plier, la machine modelée par Edgardo Bauza ne flanche pas. S’appuyant sur sa colonne vertébrale Torrico – Yepes – Ortigoza – Cauterrucio, les Cuervos ont parfaitement résisté aux attaques des Mazzola et autres Nacho Fernandez pour piquer au meilleur des moments, dès le retour des vestiaires. Le Gimnasia à terre, l’objectif était accompli avec une première place prise en attendant Boca.

Ce que les hommes de Bauza ne pouvaient alors pas imaginer, c’est que Boca allait leur laisser le fauteuil de leader. Ce que les spectateurs de la Bombonera et les amateurs de foot argentin ne savaient pas, c’est que la réception d’Unión allait donner lieu à un match d’anthologie. Rien ne pouvait nous y préparer. Car Boca entrait parfaitement dans la partie, laissant augurer d’une soirée tranquille, Jonathan Calleri mettant les siens rapidement sur les bons rails. Mais alors que la domination Xeneizes se poursuivait, deux actions allaient tout faire basculer. Une nouvelle sortie immonde d’Agustín Orión qui n’était pas sans rappeler celle qui avait cassé la jambe de Carlos Bueno il y a quelques mois et la sanction tombait : penalty + rouge. Malcorna transformait le pénalty, cinq minutes plus tard, Martínez profitait d’une nouvelle boulette signée Cata Diaz pour filer au but et donner l’avantage aux siens.

Pourtant, même en infériorité, Boca s’appuyait sur ses valeurs de courage et revenait dans la partie, Tevez inscrivant son premier but dans sa Bombonera. Mais l’absence de cohérence tactique et surtout les largesses défensives n’allait pas permettre de pouvoir profiter de l’efficacité de son duo d’attaque Tevez – Calleri. Boca encaissait deux nouveaux buts, le dernier à la 90e alors que Calleri venait d’avoir ramené les siens, et tombe ainsi chez lui, laissant San Lorenzo prendre le fauteuil de leader.

De la difficulté à suivre le rythme

Mais ce dont San Lorenzo ne se doutait pas, c’est que l’affaire est encore meilleure. Car derrière, le diésel Central a une nouvelle fois attendu d’être mené pour réagir (une nouvelle fois grâce à Marco Rubén) mais a dû se contenter du nul à domicile face à Sarmiento et surtout le Racing a confirmé ses difficultés à prendre le contrôle d’un match et s’est retrouvé tout heureux d’arracher un point dans son Cilindro à un Belgrano toujours aussi cohérent et coriace qui regrettera sans doute longtemps le penalty de Lema bien sorti par un excellent Saja. Conséquence, un premier écart se creuse entre le duo San Lorenzo – Boca, et le groupe de poursuivants. Attention tout de même car dispensé ce week-end, River peut également en profiter pour revenir en tête et ainsi transformer le duo en trio.

Avec ces résultats, les Central, Racing et autres Belgrano se voient forcés de regarder dans le rétroviseur. Car derrière, si le Gimnasia manque l’occasion de revenir sur le groupe de tête, Independiente revenu victorieux du Cimetière des Eléphants, Unión, Estudiantes, petit vainqueur d’une Nueva Chicago pourtant peu dangereuse et Banfield, superbe pour la dernière de Matías Almeyda sur son banc sont de nouveau à portée de tir. Attention aussi à Lanús qui ne jouait pas ce week-end, endeuillé par le tragique décès de son défenseur Diego Barisone, à qui ses anciens coéquipiers d’Unión ont rendu un magnifique hommage à la Bombonera, et qui peut lui aussi revenir au contact.

Loin derrière, notons la nouvelle vie de Quilmes et Olimpo. Le Cervecero s’impose face à Tigre, remportant son troisième match sur les 5 derniers alors que l’Aurinegro enchaîne un troisième succès consécutif en dominant un décevant Newell’s. Tous deux se retrouvent désormais à la lutte pour la Liguilla pré-Sudamericana.

Les buts

 

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Boca Juniors 30 20 4 6 64 49 26 23
2 San Lorenzo 30 18 7 5 61 44 20 24
3 Rosario Central 30 16 11 3 59 47 26 21
4 Racing 30 16 9 5 57 40 23 17
5 Independiente 30 14 12 4 54 44 22 22
6 Belgrano 30 14 9 7 51 33 23 10
7 Estudiantes 30 14 9 7 51 34 28 6
8 Banfield 30 14 8 8 50 38 32 6
9 River Plate 30 13 10 7 49 46 33 13
10 Tigre 30 12 10 8 46 32 25 7
11 Quilmes 30 13 6 11 45 38 37 1
12 Gimnasia y Esgrima 30 12 8 10 44 41 38 3
13 Lanús 30 10 12 8 42 33 29 4
14 Unión Santa Fe 30 9 14 7 41 38 37 1
15 Newell's Old Boys 30 10 10 10 40 27 30 -3
16 Aldosivi 30 11 7 12 40 35 40 -5
17 San Martín San Juan 30 8 13 9 37 32 34 -2
18 Olimpo 30 8 12 10 36 23 26 -3
19 Colón 30 7 13 10 34 26 31 -5
20 Argentinos Juniors 30 8 9 13 33 30 38 -8
21 Defensa y Justicia 30 8 8 14 32 27 31 -4
22 Godoy Cruz 30 8 8 14 32 32 40 -8
23 Huracán 30 6 12 12 30 29 37 -8
24 Sarmiento 30 7 9 14 30 24 34 -10
25 Temperley 30 6 12 12 30 19 29 -10
26 Nueva Chicago 30 7 8 15 29 29 38 -9
27 Vélez Sarsfield 30 7 8 15 29 27 37 -10
28 Arsenal 30 7 6 17 27 25 42 -17
29 Atlético de Rafaela 30 4 11 15 23 29 51 -22
30 Crucero del Norte 30 3 5 22 14 21 55 -34

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé