. . .

Pérou – Descentralizado 2015 : Melgar proche du titre

  • Écrit par Nicolas Cougot

En ramenant le nul de son déplacement à Lima, Melgar se rapproche d’un titre qui fuit le Dominó depuis plus de trente ans. Pendant ce temps, Garcilaso entrevoit la Libertadores.

31 janvier 1982, alors à la lutte avec Universitario, Melgar se déplace à l’Estadio Nacional de Lima pour y jouer le Sporting Cristal lors de la dernière journée du Descentralizado 1981 et ramène un résultat nul synonyme de titre, son premier et unique titre national. 33 ans plus tard, le Dominó se rendait de nouveau à l’Estadio Nacional et y retrouvait à nouveau le Sporting Cristal pour la finale aller du championnat 2015. Devant creuser l’écart avant le retour à Arequipa, les Celestes de Daniel Ahmed prenait le contrôle de la partie lors de la première demi-heure, se procurant la meilleure occasion par sa pépite et probable futur joueur du PSV, Beto da Silva. C’est alors que les visiteurs, venus avant tout pour défendre, allaient frapper. Sur un centre de Johnnier Montaño, Lalo Uribe, seul au deuxième poteau fusillait Penny. Le Dominó, qui pensait ainsi virer en tête à la pause, allait pourtant offrir un but gag à Cristal, Ferreyra boxant un corner de Sheput sur le dos de Palomino. Ce but boostait davantage Cristal qui reprenait sa domination en début de seconde période et trouvait juste récompense sur un penalty consécutif à une faute de Ferreyra sur Cossio. Menant alors, passant près du 3-1 sur une nouvelle occasion de da Silva, Daniel Ahmed allait alors faire une erreur, celle de se replier pour jouer le contre. Juan Reynoso lançait alors Ysrael Zúñiga, Melgar retrouvait sa dynamique offensive habituelle. Et allait à son tour être récompensé lorsque suite à un mouvement collectif qui fait sa force, le Dominó arrachait un résultat nul grâce à Minzún Quina, seul aux six mètres. Comme en 1982, Melgar ramène un nul du Nacional un soir où il joue le titre. Reste cependant désormais à conclure à Arequipa où le peuple rojinegro piaffe déjà d’impatience.

Autre duel final, le match opposant le Real Garcilaso à César Vallejo dont l’enjeu n’est pas si anodin, son vainqueur se qualifiant pour la Libertadores, le vaincu étant « reversé » en Sudamericana. Cet enjeu ne semblait pas convenir aux supporters Celestes qui avaient déserté les tribunes du Inca Garcilaso de la Vega de Cusco. Pourtant, les locaux ont dominé la partie de la tête et des épaules. Les Poetas semblant ne vouloir que contrer et surtout bien défendre afin de préserver leurs chances au retour, les Celestes ont pris le contrôle du ballon mais ont souvent manqué d’impact, de dynamisme pour véritablement déséquilibrer leurs adversaires. Gary Correa marquera le seul but du match sur une merveille de coup-franc longue distance, Danilo Carando trouvant la barre en fin de rencontre. Place désormais au retour à Trujillo où les Poestas devront enfin prendre leurs responsabilités.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé