. . .

Olimpia et la vidéo

  • Écrit par Nicolas Cougot

C’est un étonnant communiqué que le club d’Olimpia a publié en début de semaine. Le Decano paraguayen prend position pour l’introduction de la vidéo dans le foot.

Alors que le débat ne cesse de faire rage en Europe, les pro affrontant régulièrement les anti, Olimpia, le Decano du football paraguayen a décidé de prendre position dans le houleux débat de la vidéo. Un communiqué de quatre pages, qui débute de la manière suivante : « En premier lieu, en tant qu’autorité la plus ancienne du Paraguay, fondateur de la fédération, nous souhaitons faire part de notre préoccupation pour le travail des arbitres qui, à chaque journée, font preuves d’erreurs manifestes. »

Le ton est donné. S’en suit un paragraphe rappelant à quel point les « mauvaises » décisions arbitrales peuvent peser dans le déroulement d’un championnat et ainsi la volonté du club de mettre en place une « commission de travail interinstitutionnelle pour consolider le projet technologique qui permettra de solliciter à la FIFA l’autorisation d’utiliser l’arbitrage vidéo dans les tournois nationaux ».  Le club salue « la grande avancée que fut l’introduction du hawk eye pendant la Coupe du Monde » mais souhaite aller plus loin en souhaitant la mise en place d’arbitres qui « aideront à la prise de décision de leur collègue du rond central par l’utilisation des images prises par les caméras de télévision ».

Le club indique ensuite n’avoir rien inventé, rappelant que les fédérations hollandaises, américaines, brésiliennes et mexicaines se sont déjà montrées récemment intéressées par la vidéo. Le communiqué cite ainsi le vice-président de la MLS ou la CBF avant de lister les avantages de l’utilisation de la vidéo. Dans l’ordre :

« - une nouvelle intégration du corps arbitral avec une nouvelle perspective de vision du match, l’arbitre vidéo ayant une nouvelle fonction dans le match,

- des matchs sans interruptions majeures, la décision de l’arbitre vidéo étant donnée en temps réel

- une analyse immédiate des actions, l’arbitre vidéo pouvant ainsi rendre l’arbitrage le plus exact possible. »

Le communiqué se conclut ensuite sur l’aspect conservateur du football mais rappelle non sans malice les diverses avancées du siècle dernier jusqu’à nos jours, histoire de bien montrer en quoi la vidéo représente la prochaine étape. C’est donc un nouveau pavé dans la marre qu’Olimpia vient de jeter. Ce communiqué sera sans doute fort utile pour tous les pros-vidéo dans le foot. Si vous lisez l'espagnol, le voici.

«
»

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé