. . .

Martino dresse son bilan

  • Écrit par Nicolas Cougot

Le match de l’Equateur a été mon pire match en tant qu’entraineur. Interrogé sur Súper Mitre Deportivo, Tata Martino livre ses conclusions sur les débuts hésitants de l’Albiceleste dans la campagne de qualification à la Coupe du Monde russe. Et ne se cache pas.

Avec un tout petit point en deux matchs disputés, le départ de l’Argentine est loin d’être idéal. Au point que Tata Martino se retrouve sous le feu des critiques qu’il doit désormais affronter quotidiennement. Alors que le Brésil se rapproche, il se livre sur Súper Mitre Deportivo.

« Je suis inquiet par ce qu’a perdu la sélection lors de ces deux premiers matchs. Contre l’Equateur, je ne m’attendais pas à un niveau aussi faible de notre équipe. Je crois que ce fut mon pire match à la tête de la sélection. A la Copa América, je pensais que l’idée de jeu était comprise, mais le recul affiché face à l’Equateur montre que c’est encore loin d’être le cas. ». Le coach rosarino explique ensuite pourquoi l’Argentine a changé de stratégie pour la finale de la Copa América.

« On a changé parce que le Chili était un adversaire bien différent des précédents. On pensait qu’il faudrait faire attention. Le Chili ne nous a pas inquiétés mais nous n’avons pas pu générer de situations de but. Le match nul était logique. Mais, à l’exception de ce match, la Copa América était un indicateur que cette façon de jouer est idéale pour notre équipe. Je ne suis pas capricieux mais je sais que cette façon de jouer est la meilleure pour ce groupe de joueurs. »

Inévitablement, la question de l’absence de Leo Messi est venue sur la table. « Il n’est pas bon pour l’équipe de dépendre de lui. De même, il est injuste de faire reposer la création sur un seul joueur. On a déjà fait de bons matchs sans Messi. Son absence ne justifie pas la baisse de rendement de la Sélection ».

Vient ensuite la question de l’avant-centre avec notamment le grand retour d’Higuain et l’évocation du cas Marco Ruben. « L’absence d’Higuain n’est pas liée à son penalty. Rater un penalty n’est pas un motif suffisant pour écarter un joueur de la sélection. Le niveau de Marco Ruben fait qu’il entre en considération dans les choix pour la sélection. Mais je me demande ce qu’Agüero et Higuain font de mal pour que je ne doive plus les appeler. »

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé