. . .

Les banderoles de la colère

  • Écrit par Nicolas Cougot

Le grand final du championnat devait voir Centre, San Lorenzo et le Racing débuter à la même heure, tous trois jouant la seconde place du général. Mais les hinchas Canallas en ont décidé autrement.

La finale de Coupe d’Argentine n’est pas prête d’être digérée par les fans de Central et les retrouvailles avec Boca promettaient d’être animées. Elles le furent. Si la tentative d’agression sur Arruabarrena a retardé quelque peu la rencontre, le coup d’envoi s’est vu quant à lui retardé de près de 10 minutes pour des histoires…de banderoles.

Car oui, en Argentine, si vous critiquez la fédération, celle-ci peut demander le report du match tant que les messages négatifs à son encontre ne sont pas retirés. Et ceux des hinchas canallas s’étaient affichés en 4 par 3. Au point qu’il aura fallu l’aide de Marco Ruben pour que celles-ci disparaissent. Ce qui n’a pas disparu, ce sont les nombreux faux-billets à l’effigie de Diego Cebalos, arbitre de la finale, lancés sur le terrain, notamment à destination des joueurs de Boca. Pour info, « afanar » signifie voler.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé