. . .

Australie – A-league 2016 : Brisbane cède son fauteuil

  • Écrit par Antoine Blanchet-Quérin

Après quatre victoires consécutives, le Wanderers se déplaçait à Central Coast en manque de points. Le Victory affrontait des Reds malades tandis que le Sydney FC se devait de retrouver la forme.

Sydney abonné aux nuls

Les deux équipes devaient gagner pour rester confortablement en haut de tableau, mais ni l’une, ni l’autre n’ont trouvé la faille pour inscrire ce but libérateur (0-0). Une confrontation fermée qui n’a laissé voir qu’une action sérieuse, un poteau d’Alex Brosque, au cours de 90 très longues minutes. Résultat très pauvre pour un match marqué par les fautes (27 pour Sydney, 14 pour Wellington). Avec ce nouveau match nul de Sydney FC, leur bilan des quatre derniers matchs se solde par trois matches nuls, tous 0-0, et une défaite 2-4 contre Melbourne Victory. De son côté, Ernie Merrick a affirmé que les ‘Nix allaient activement rechercher un attaquant de pointe au prochain mercato.

Melbourne City explose Perth Glory

Dans son jardin, Melbourne City a offert le meilleur match de son début de saison en offrant une lourde défaite aux joueurs de la Côte Est pourtant combatifs tout au long du match (5-1). Les Citizens et John van’t Ship ont un atout qui se nomme Aaron Mooy. Le maître à jouer des Socceroos, idolâtré par le sélectionneur et ses pairs a propulsé ses stats et son équipe dans le top 6. Perth Glory n’a pas mis longtemps avant de mettre un genou à terre, dès la 6ème minute Aaron Mooy centrait sur la tête de Paartalu. Le milieu de City récidivait pour le défenseur Connor Chapman à la 15ème minute sur un autre centre. Impossible à jouer, il l’a été d’autant plus pour une passe de 40 mètres en faveur de Corey Gameiro passeur décisif pour Bruno Fornaroli, dix minutes avant la mi-temps. Perth a pu se relever sur corner avec Sidnei. Un résultat encore plus lourd, Harry Novillo portait le score à 4-1 à la 53ème minute avant l’ultime but sur pénalty, d’Aaron Mooy à la 82ème minute.

 

Le bon point de Newcastle

Paré d’une tenue en hommage à la base militaire aéroportée de Newcastle et un bal de trois alpha-jets pour lancer la partie, Newcastle était prêt à combattre devant Brisbane Roar : mission réussie pour Scott Miller (1-1). Treizième minute, David Carney heurte la barre de Jamie Young. Le bruit sourd du choc laisse entrevoir un match prometteur. Trois minutes plus tard Jamie Petratos de Brisbane imite son confrère, frappe de 18 mètres et le poteau sauve les Jets. Un retour au jeu beaucoup plus calme, le tout jeune Braedyn Crowley rate l’occasion en or de Newcastle à 2 mètres du but. Une action que Jamie Maclaren a quant à lui conclu à la 53ème en battant Mark Birighitti, encore très fort sur ce match, avant que Ben Kantarovski profite des velléités défensive des oranges pour remettre le score à 1-1. Les Jets savourent ce point du match nul et reste dans le top 6, Brisbane cède la place de premier.

 

Melbourne Victory, sans surprise

Zéro surprise, la meilleure équipe du championnat affrontaient Adélaïde encore à la recherche de sa toute première victoire en championnat. Lors de la première journée les Reds avaient réussi à prendre un point au Victory, exploit non répété (2-1). L’histoire d’un pénalty dans un premier temps, quand Jason Geria s’infiltre et se fait bloquer. Besart Berisha prend à contre-pied Eugene Galekovic et rejoint Bruno Fornaroli au classement des meilleurs buteurs avec 6 réalisations. Adélaïde United essaye d’aller de l’avant, de provoquer et d’étouffer le milieu Bozanic-Finkler-Mahazi mieux que Central Coast lors de la journée précédente. Une initiative qui semble réussir avec une pression physique, cette pression permet à Melbourne d’obtenir de bon coup-franc dont Bozanic se chargeait à la 24ème minute pour glisser une seconde fois le ballon au fond des filets. La fin de match fut contrôlée de long en large malgré la réduction au score de Carrusca sur pénalty à la 84ème minute. Le Big V prend la tête du championnat.

 

Impossible Wanderers

Trois journées pénibles puis une course aux trois points : Central Coast était l’ennemi du jour et n’ont tenu qu’une mi-temps le temps d’un changement (0-2). Une mi-temps serrée, malgré deux belles occasions non concrétisées par le WS Wanderers à l’image de Romeo Castelen et Topor-Stanley. Tony Popovic pouvait enfin exulter après le changement payant de Vidosic par Santalab. L’excellent service de Mitch Nichols pour Santalab en profondeur et un face-à-face gagné. Passeur et buteur, Mitch Nichols fit à son tour la différence à la 93ème minute et donner un second avantage pour les siens. 5 victoires de suite, une seconde place à égalité de point avec le Victory et une question : a-t-on retrouvé le WS Wanderers d’antan ?

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Western Sydney Wanderers 18 10 4 4 34 30 20 10
2 Brisbane Roar 18 10 4 4 34 30 21 9
3 Melbourne City FC 18 8 4 6 28 44 33 11
4 Melbourne Victory 18 8 4 6 28 28 22 6
5 Sydney FC 18 7 7 4 28 24 19 5
6 Adelaïde United 18 7 6 5 27 26 23 3
7 Perth Glory 18 6 4 8 22 27 28 -1
8 Newcastle Jets 18 5 4 9 19 15 27 -12
9 Wellington Phoenix 18 4 4 10 16 20 32 -12
10 Central Coast Mariners 18 3 3 12 12 23 42 -19

A propos de l'auteur
Antoine Blanchet-Quérin
Author: Antoine Blanchet-Quérin
Reporter du football australien (Socceroos, A-League, FFA Cup, NPL) en France pour Lucarne Opposée.

  • Aucun commentaire trouvé