. . .

Bolivie – Clausura 2016 : pression sur Sport Boys et The Strongest

  • Écrit par Nicolas Cougot

Qu’importe la Libertadores, le Clausura bolivien ne ralentit pas, quitte à reporter certaines affiches et offrir un classement en trompe l’œil.

Le choc entre Sport Boys et The Strongest reporté pour cause de Libertadores, l’occasion était parfaite pour les autres leaders et prétendants au titre de mettre un coup de pression. Pendant que le Nacional écrasait Ciclón et qu’Universitario freine un Blooming qui restait sur deux victoires de rang, Jorge Wilstermann se rendait à Oruro pour y défier un San José à l’arrêt et voulait en profiter pour reprendre sa marche en avant après trois nuls. L’occasion a été parfaitement saisie. Largement supérieur au Santo, les rouges ont tranquillement contrôlé la partie, bien aidé par une ouverture du score d’entrée de match par Marcelo Bergese qui profitait d’une défense encore restée aux vestiaires. Wilstermann pouvait alors dérouler et n’avait pas besoin de construire ses offensives pour être dangereux. Lancé par une passe Ave Maria, Pirchio doublait la mise pour des visiteurs forcés d’enfoncer le clou en seconde période suite à la réduction du score du Santo. Jorge Wilstermann s’impose sans trembler face à un San José qui devrait penser à recadrer les plots qui lui servent de défense pour espérer autre chose que de douloureuses déconvenues et met donc la pression sur les poursuivants.

A ses côté, l’autre grand gagnant de la journée est l’ambitieux Bolívar. Au Siles, les Celestes se sont reposés sur l’excellent Juanmi Callejón pour s’imposer mais n’ont clairement pas convaincu, offrant un triste spectacle à leurs hinchas qui en ont profité pour les siffler une bonne partie de la rencontre. Bolívar n’a en effet jamais su hausser le rythme si ce n’est par à-coups en première période, ouvrant le score au bout des arrêts de jeu sur un penalty de l’espagnol. Les entrées de Juan Carlos Arce pour Gastón Cellerino et de Jaime Arrascaita pour Iván Borghello apportaient un peu plus d’envie côté Bolívar en début de seconde période avant de nouveau de s’endormir. Fort heureusement pour les Celestes, Petrolero ne se montrait pas réellement dangereux, Callejón pouvait alors sceller le sort de la partie en toute fin de rencontre. Bolívar reste dans la roue de Jorge Wilstermann.

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Jorge Wilstermann 22 13 5 4 44 39 28 11
2 The Strongest 22 11 5 6 38 36 24 12
3 Universitario de Sucre 22 9 9 4 36 38 26 12
4 Nacional Potosí 22 10 4 8 34 38 32 6
5 Oriente Petrolero 22 9 7 6 34 29 23 6
6 Petrolero Yacuiba 22 9 5 8 32 33 31 2
7 Real Potosí 23 8 3 12 27 33 42 -9
8 Bolívar 22 6 8 8 26 28 30 -2
9 Sport Boys 22 5 10 7 25 20 27 -7
10 Blooming 22 6 5 11 23 27 34 -7
11 San José 21 5 7 9 22 28 33 -5
12 Club Atlético Ciclón 22 6 2 14 20 30 49 -19

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé