. . .

Mexique – Clausura 2015 : Querétaro - Santos, finale surprise

  • Écrit par Nicolas Cougot

Demi-finales retour de la Liga MX avec pour Querétaro une mission annoncée délicate alors que Santos Laguna devait aller chercher un exploit à Guadalajara.

On avait quitté les Gallos Blancos tête basse, deux buts encaissés, un nouveau psychodrame Ronaldinho, l’heure de la demi-finale retour face à Pachuca s’annonçait ainsi compliquée. D’autant que sur le terrain, les Gallos Blancos, qui avaient livré l’un de leurs pires matchs depuis l’arrivée de Vucetich à l’aller, n’avaient d’autre choix que de marquer rapidement pour espérer. Ce fut chose faite. Après une entame de match outrageusement dominée par les locaux, Sepúlveda perforait l’axe des Tuzos et ouvrait le score. Moins d’un quart d’heure et l’espoir d’une qualification venait de renaitre. Mieux classé lots de la phase régulière, il ne manquait qu’un but aux Gallos Blancos pour décrocher une place en finale. Pachuca n’allait jamais exister jusqu’au but de Jonathan Bornstein en début de seconde période. Ce but du 2-0 venait saluer un match à sens unique. Pachuca allait alors enfin tenter de réagir, réclamer un penalty pour une faute de Volpi sur Nahuelpan avant de s’exposer aux contres des Gallos Blancos. Le score n’évoluera plus, avec un Ronaldinho laissé sur le banc par Vucetich, Querétaro disputera la première finale de Liga MX de son histoire, l’occasion d’écrire enfin une ligne à son palmarès jusqu’ici peuplé que par des titres en seconde division.

En finale, Querétaro ne retrouvera pas Chivas et ce, malgré le bon résultat nul ramené par le Rebaño Sagrado de son déplacement à l’Estadio Corona. Car les hommes d’el Chepo de la Torre se sont d’abord heurtés à un Agustín Marchesín sur ses rares occasions de but (2 tirs cadrés seulement, les deux en première période) avant de subir face au collectif parfaitement huilé des Guerreros à l’image de la merveille de mouvement collectif débouchant sur le premier but du match de Djaniny. Le second acte était en effet dominé par Santos qui doublait la mise sur corner avant que la foudre ne finisse définitivement de s’abattre sur le peuple Rojiblanco avec le but de la semaine signé Nestor Calderón. 3-0, score final, Chivas n’aura jamais eu l’occasion d’espérer et sera donc privé de finale alors que les Guerreros reviennent à ce stade pour la première fois depuis le titre obtenu lors du Clausura 2012, c'était déjà face à une équipe dirigée par Vucetich (voir Mexique : la revanche des Guerreros).

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé