. . .

Rien ne va plus à la U

  • Écrit par JC Abeddou

Le milieu de terrain Leonardo Valencia et l'entraîneur Sebastián Becaccece sont rentrés en conflit lors de l'entraînement de mardi après-midi. Le joueur s'étant montré peu enclin à exécuter un exercice, Beccacece l'a menacé de l'écarter de l'équipe première.

L'équipe et l'encadrement sportif commencent à vivre très mal le début de saison poussif qu'ils sont en train de réaliser jusqu'ici. Un constat que les joueurs tentent de dissimuler, comme les joueurs peuvent l’affirmer en conférence de presse à l’image de Leo Valencia « L'ambiance est bonne au sein de l'équipe, mais lors des matchs il n'y aucun résultat, c'est dommage car nous travaillons bien à l'entraînement. Les joueurs les plus expérimentés de l'équipe, Lorenzetti, Jara et Herrera doivent nous montrer l'exemple à nous les plus jeunes de l'effectif ».

Pourtant, malgré ses bonnes intentions, la session du mardi a été le théâtre d’une conversation très musclée avec son entraîneur. Visiblement agacé par une remarque de son entraîneur, Leonardo Valencia lui a répondu sèchement et de manière violente, chose que Beccacece n'a pas apprécié, déclarant d'un ton froid : « Je ne vais pas te faire jouer ce week-end ». Le joueur a alors répondu « Ne me fait plus jouer ».

Autant dire que ce n'est pas l'amour fou entre l'ancien adjoint de Sampa et le jeune milieu de terrain. Un joueur de l'équipe a confirmé cet échange virulent et s'est exprimé sur le sujet « Valencia n'est pas considéré à sa juste valeur, il joue beaucoup moins qu'avec Lasarte donc c'est un peu compréhensible». Effectivement dès son arrivée au club, Sebastián Beccacece a indiqué au joueur qu'il ne comptait pas sur lui pour la saison à venir, le président l'a finalement gardé au club tout en sachant qu'en juin prochain son prêt se termine et qu’il retournera à Palestino. Beccacece a essayé de calmer le jeu concernant la situation de crise auquel il doit faire face.

« Nous sommes conscients des états d'âme de certains joueurs, nous sommes des hommes, on sait ce qu'on doit faire et ce que nous pouvons apporter. Ce qu'il s'est passé est terminé, maintenant il reste à travailler et nous convaincre que la situation va s'améliorer » a pour sa part déclaré Matias Rodriguez. Début cauchemardesque pour Beccacece, nul doute qu'il ne s'attendait pas à ça lors de son arrivée à la U.

A propos de l'auteur
JC Abeddou
Author: JC Abeddou
Grand passionné de football depuis mon plus jeune âge, je suis tombé amoureux du football sud-américain et me tiens informé de très près. Actuellement en formation d'agent de joueur depuis 1 an, je prends plaisir à pratiquer plusieurs activités liées au football et à partager le charme du football latin auprès du public désireux de le découvrir.

  • Aucun commentaire trouvé