. . .

Bolivie : à la poursuite de la Academia

  • Écrit par Nicolas Cougot

Après avoir remporté l’Apertura, Bolívar aborde le Clausura bolivien avec la ferme intention d’assoir sa domination sur le football local. Mais comme toujours en Bolivie, les prétendants à sa succession ne manquent pas. Présentation du tournoi de clôture.

Après le Chili et le Venezuela et avant l’Uruguay et le Paraguay ce week-end, la Bolivie a retrouvé son championnat pour un Clausura 2015 placé sous le signe de la continuité. A l’image de son dernier champion, peu de prétendants ont en effet véritablement bougé sur le marché des transferts.

Guide des surnoms

12 équipes disputent le championnat bolivien. Cela vous fait donc 12 surnoms à connaître.

-          Blooming : La Academia Cruceña

-          Bolívar  : La Academia

-          Nacional Potosí : la Banda Roja

-          Oriente Petrolero : Los Albiverdes

-          Petrolero : El Surazo del Chaco

-          Real Potosí : El León Imperial

-          San José : El Santo

-          Sport Boys : El Toro

-          The Strongest : El Tigre

-          Universitario de Pando : El Jaguar Pandino

-          Universitario de Sucre : El Docto

-          Jorge Wilstermann : L’Aviador

Peu de mouvements

Emmené par une formidable ligne offensive au sein de laquelle s’est illustré l’espagnol Juanmi Callejón, le champion sortant rapatrie Jhasmani Campos, de retour de son prêt en Arabie Saoudite et conserve ses meilleurs éléments ayant la ferme ambition de conserver son titre et profiter de la Libertadores que disputeront The Strongest, Universitario et San José pour creuser l’écart. San José et The Strongest attirent de nouveaux paraguayens en Bolivie, le club d’Oruro se montrant le plus actif en attirant 3 d’un coup (Miguel Ángel Cuéllar, Ángel Orué et Rubén Escobar en plus de l’Argentine venu de Grèce Sebastián Robles) alors qu’Universitario, auteur d’un Apertura plutôt décevant procède à quelques ajustements dans son effectif. Avec Oriente Petrolero qui conserve son groupe mais tarde à se trouver un coach après le départ d’Eduardo Villegas avant de nommer José Basualdo (ancien joueur clé du Vélez de Bianchi) et Blooming, avide de revanche et qui voit revenir le franco-argentin Hugo Bargas, ils seront donc 5 à venir tenter de s’opposer à la Academia. A noter enfin l’arrivée de Celso Ayala à la tête de Sport Boys pour une mission qui s’annonce quasi-impossible : se sauver de la relégation.

Premières journées : Bolívar déjà devant

Trois matchs, trois victoires et déjà quatre points d’avance sur les Tigres, Bolívar s’est déjà tranquillement installé en tête de la première division, ayant déjà fait tomber Oriente Petrolero dans les derniers instants du match lors de l'affiche de la 2e journée, Juanmi Callejón en tête du classement des buteurs. Avec un match à disputer en soirée face à Sport Boys, lanterne rouge à zéro point, San José peut tenter de s’accrocher à la locomotive céleste, tandis qu’Universitario et Oriente Petrolero s’affronteront pour déjà s’éviter une crise.

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Bolívar 22 14 4 4 46 44 22 22
2 The Strongest 22 12 6 4 42 48 28 20
3 Jorge Wilstermann 22 10 9 3 39 23 15 8
4 Blooming 22 9 8 5 35 32 22 10
5 Oriente Petrolero 22 9 7 6 34 39 25 14
6 Real Potosí 22 10 3 9 33 30 23 7
7 San José 23 8 6 9 30 36 31 5
8 Petrolero Yacuiba 22 5 11 6 26 21 25 -4
9 Universitario de Sucre 22 7 3 12 24 27 36 -9
10 Nacional Potosí 22 5 8 9 23 24 29 -5
11 Sport Boys 21 4 3 14 15 21 40 -19
12 Universitario de Pando 22 2 6 14 12 15 64 -49

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé