. . .

Brésil – Championnats d’Etats : l’heure des finales

  • Écrit par Nicolas Cougot

A l’exception du Pernambucano, on connait désormais les affiches des finales des différents championnats d’Etats brésiliens. De l’élimination de Cruzeiro à celle du Corinthians, on fait le point.

Soutenez le projet Lucarne Opposée - Chili 2015

Campeonato Carioca : Fla – Flu en berne

On aurait pu avoir un Fla – Flu en finale, on n’aura finalement ni l’un, ni l’autre. En déplacement à l’Estádio Nilton Santos, Fluminense devait absolument préserver sa courte avance d’un but pour décrocher son billet pour la finale. L’opération préservation de l’avantage n’aura duré que 25 minutes : le temps pour que le Fogão marque à deux reprises, profitant d’un alignement défensif du Flu quelque peu à revoir. On pensait alors voir Botafogo s’échapper, il n’en fut rien. Juste avant la pause, Kenedy obtenait un penalty, Fluminense revenait à un but. Touché par les blessures contraignant René Simões à revoir ses plans, Botafogo ne parvenait à creuser l’écart en seconde période, laissant à Fluminense les meilleures opportunités. La décision allait devoir se faire aux tirs au but et, au bout du suspense, après que les 11 joueurs ont tenté leur chance, Diego Cavalieri manquait totalement sa transformation et laissait ainsi Renan décrocher le billet de la finale pour Botafogo.

L’autre rencontre opposait Flamengo à Vasco dans un Maracaña réservé aux socios (ce qui vous prive d’un bel inside).  Après le 0-0 de l’aller, le retour a basculé en faveur des visiteurs sur une belle polémique arbitrale à la brésilienne : un pénalty offert à Vasco peu après l’heure de jeu. Gilberto le transformait, Vasco prend sa revanche sur la finale 2014 et ira donc chercher le titre 2015.

 

Campeonato Gaúcho : place au Gre-Nal

Accroché à l’aller par Brasil de Pelotas, l’Internacional a mis une mi-temps pour prendre la mesure de son adversaire et, s’appuyant sur un exceptionnel Valdivia, tuer le match dès le premier quart d’heure du second acte. Les hommes d’Aguirre s’imposent 3-1 et rejoignent leur meilleur ennemi en finale.

Car après avoir remporté la première manche de sa demi-finale, Grêmio a gagné le retour. Devant plus de 30 000 spectateurs, record de l’Arena en 2015, les hommes de Scolari ont tranquillement géré Juventude, s’appliquant à rester patients et ne laissant finalement que peu d’occasions à leurs adversaires d’espérer. Victoire 2-1, on aura donc un nouveau Gre-Nal en finale (l’occasion pour vous de (re)lire ce qui fait le sel de ce duel à travers le cas Anderson).

 

Campeonato Paulista

Corinthians – Palmeiras et Santos – São Paulo, les affiches des demi-finales du Paulista avaient des saveurs de Classicos, les deux représentants brésiliens du groupe 2 de la Libertadores affrontant deux autres historiques du championnat brésilien. Champion en 2013, le Corinthians se retrouvait à devoir courir après le score, Victor Ramos ouvrant la marque avant la fin du premier quart d’heure pour le Verdão. Renversant la vapeur en 10 minutes avant de rentrer aux vestiaires, le Timão pensait avoir fait le plus dur mais Palmeiras allait parvenir à arracher la séance de tirs au but grâce à une tête de Rafael Marques, complètement oublié au second poteau, à l’entrée du dernier quart d’heure. Fernando Prass réalisait alors des miracles dans les cages du Verdão, Palmeiras retrouve une finale de Paulista pour la première fois depuis 2008, année de son dernier titre.

Les hommes d’Oswaldo de Oliveira y retrouveront Santos. Chez lui, le Peixe a sorti l’autre représentant pauliste en Libertadores, São Paulo grâce à un but « Owenesque » signé Geuvânio à dix minutes de la pause, et un but FIFA de l’ancien du Milan AC, Ricardo Oliveira. Santos se retrouve ainsi en finale pour la septième année consécutive.

 

Campeonato Mineiro

Alors que Caldense a tranquillement disposé de Tombense, l’affiche des demi-finales du Mineiro opposait Atlético Mineiro à Cruzeiro. Après le nul 1-1 à l’aller, le retour a basculé en faveur du Galo grâce à son buteur Lucas Pratto. Pourtant, la Raposa avait ouvert le score par l’inévitable pépite de Giorgian De Arrascaeta d’entrée de partie, laissant augurer d’une qualification. Mais en début de seconde période, l’argentin de l’Atlético Mineiro se lançait dans un long une-deux avec Guilherme pour fusiller Fábio avant, alors que Cruzeiro jouait à dix et qu’on se dirigeait vers les tirs au but, de venir placer sa tête au second poteau sur une nouvelle offrande de Guilherme.

 

Campeonato Goiano, Paranaense et Pernambucano

Finaliste l’an passé, Goiás retrouve une finale cette saison en marquant d’entrée de demi-finale retour face à Goianésia (but d’Erik à la première minute du match) et affrontera un petit nouveau à ce stade de l’épreuve : Aparecidense.

Après avoir laissé le titre à Londrina la saison passée, Coritiba a pris sa revanche cette saison. Battu 1-0 à l’aller, le Cori fait plier le tenant du titre en 2 minutes dès le retour des vestiaires et décroche son billet pour la finale. Le Paranaense se jouera face à Operário, qui élimine Foz do Iguaçu et jouera sa première finale depuis 54 ans !

Enfin, championnat le plus en retard au niveau du calendrier, le Pernambucano attendra la semaine prochaine pour connaître l’affiche de sa finale. Reste qu’après sa victoire  4-0 chez lui, Santa Cruz devrait en faire partie alors que le Sport de l’ancien bordelais Geraldo Wendel va devoir aller chercher un exploit après la défaite 2-0 concédée à l’Estadio Cornélio de Barros sur deux penalties en fin de rencontre.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé