. . .

Paraguay – Clausura 2015 : Olimpia cale, le Cerro Porteño reprend espoir

  • Écrit par Nicolas Cougot

Alors que Libertad était dispensé de championnat, en haut du tableau, Olimpia marque le pas. L’occasion était donc rêvée pour le Cerro Porteño d’en profiter. A condition d’écarter Guaraní.

Accroché en Sudamericana par les colombiens d’Águilas Doradas (voir Copa Sudamericana 2015 : argentins et brésiliens entrent dans la danse), Olimpia n’avait pas le temps de penser au délicat retour prévu mi-septembre. Car après y avoir accueilli les colombiens, le Decano se « déplaçait » au Defensores del Chaco pour y jouer San Lorenzo qui bien qu’engagé dans une opération maintien plus que jamais compliquée (le Rayadito est actuellement dernier du Promedio, loin derrière Santaní et Rubio Ñu) réussit un excellent Clausura, pouvant ainsi, en cas de succès, revenir à trois points. Rejoint sur le fil en Sudamericana, Olimpia rentrait mal dans la partie. San Lorenzo contrôlait le ballon, se créait les occasions les plus franches mais se montrait trop maladroit pour concrétiser cette domination au tableau d’affichage. De son côté, le Decano se montrait apathique, incapable de prendre le ballon et résistait tant bien que mal. El Chiqui Arce changeait alors rapidement ses plans. Ferreira sortait dès la 23e minute, Piris entrait pour muscler l’entrejeu et tenter de prendre enfin le ballon. Effet direct, sur l’une de ses premières occasions, le Decano ouvrait le score. Mais sur le terrain, il ne parvenait pas à véritablement en profiter pour prendre enfin le jeu à son compte. Arce sortait alors Salgueiro, pourtant impliqué sur le but, et montrait alors quelques signes de panique avec 2 remplacements en première période. Au retour des vestiaires, le scénario ne variait pas d’un iota. San Lorenzo se créait les situations mais trop maladroit ne parvenait à être réellement dangereux, s’exposant au fil des minutes aux contres des leaders du tournoi. Mais il y aura finalement une justice, sur un dernier coup-franc, Trombeta sauvera un match nul plus que mérité. Pour la deuxième fois en quelques jours, Olimpia concède le nul dans les derniers instants et voit sa première place menacée. Ses hinchas sortiront du Defensores furieux envers Arce et Pablo Zeballos dont la performance a été jugée plus qu’inacceptable.

Outre le niveau affiché, ce résultat nul est d’autant plus problématique qu’il permet au Cerro Porteño d’en profiter. La veille, le Ciclón recevait, toujours au Defensores, l’un des outsiders annoncé, Guaraní. Les coéquipiers de Diego Lugano ont parfaitement abordé le choc de la journée. Dominateurs d’entrée de match, ils allaient multiplier les situations sur les cages d’Aguilar pendant que Fernando Fernández, trop isolé en pointe, tentait de faire ce qu’il pouvait pour maintenir l’Aborigen dans le match. A la 17e minute, le Ciclónse voyait donner une formidable occasion de concrétiser sa domination lorsqu’Ortigoza était déséquilibré par Jorge Mendoza dans la surface. Mais Aguilar veillait et sortait le penalty de Fabbro. Qu’importe, la domination se poursuivait. Lugano faisait trembler la barre du portier de Guaraní, l’Aborigen suffoquait. Pire, quelques instants plus tard, Maldonado envoyait son coude sur Fabbro et prenait un rouge logique qu’il jugera après match totalement mérité tant « mon geste était irresponsable ». A 10 contre 11, la situation des hommes de Jubero ne s’améliorait donc guère. Il fallait cependant attendre la seconde période pour voir les cerristas prendre l’avantage sur un corner de Cecilio Domínguez coupé par Junior Alonso. Déjà bien plus convaincant depuis la reprise, Guaraní réagissait immédiatement par l’inévitable Fernández dont la frappe rasait le montant d’Álvarez. La fin de match était tendue suite à l’exclusion de Santana côté Cerro mais le Ciclón tenait bon, d’une part il relègue son adversaire du jour à sept points, d’autre part il revient à un point du leader avec un match de plus à disputer.

Derrière, Libertad ayant obtenu le report de son match pour cause de Sudamericana, il reste ancré en milieu de tableau juste devant un Nacional Asunción qui n’a malheureusement pas capitalisé sa victoire du week-end face à Sol de América par un nouveau succès face à Santaní lors de son match en retard disputé la nuit dernière et reste ainsi à huit points du leader.

Les buts

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

Résultats

Classement 

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Olimpia 22 13 5 4 44 40 22 18
2 Cerro Porteño 22 14 2 6 44 32 23 9
3 Guaraní 22 12 3 7 39 52 29 23
4 Libertad 22 9 11 2 38 35 23 12
5 Deportivo Capiatá 22 9 6 7 33 31 34 -3
6 Sol de América 22 7 5 10 26 35 35 0
7 Deportivo Santaní 22 7 5 10 26 29 37 -8
8 General Díaz 22 6 6 10 24 18 35 -17
9 Sportivo Luqueño 22 6 5 11 23 39 43 -4
10 Rubio Ñú 22 5 7 10 22 22 29 -7
11 Sportivo San Lorenzo 22 5 7 10 22 29 38 -9
12 Nacional Asunción 22 5 6 11 21 21 35 -14

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé