. . .

Equateur : un brin loco ?

  • Écrit par Nicolas Cougot

Seule à suivre le rythme effréné imposé par Independiente, la LDU s’accroche à la seconde place. Pendant ce temps, Emelec dit adieu à son coach, Barcelona se réveille et Aucas crée l’évènement. Retour sur une folle semaine équatorienne.

Soutenez le projet Lucarne Opposée - Chili 2015

Independiente fonce, la LDU s’accroche

Accroché chez lui par le Deportivo Quito, la surprise River Plate a assisté à la nouvelle accélération des leaders Independiente et Liga de Quito. En déplacement à Quito pour y jouer Aucas, les Negriazules, leader aux quatre victoires consécutives, ont dominé la partie de bout en bout, accumulant les situations dangereuses avant de souffrir comme rarement pendant 20 minutes et finalement arracher la victoire dans les ultimes secondes sur un contre conclu par Caballero. De leur côté, les Albos de la LDU se sont promenés dans leur Casa Blanca face à l’Universidad Católica s’imposant 3-0 avec deux merveilles de Quiñónez et un vrai but d’avant-centre signé Mina. Conséquence, Independiente reste tranquille leader et compte désormais trois points d’avance sur son nouveau poursuivant direct la LDU qui accueillera le week-end prochain un Barcelona qui a enfin retrouvé le goût de la victoire face à Cuenca.

 

Les adieux de Quinteros

La huitième journée était aussi celle du clap de fin pour Gustavo Quinteros à la tête d’Emelec. L’homme qui va conduire désormais la sélection nationale à la Copa América, aurait sans doute souhaité s’en aller sur un autre résultat face à El Nacional. Pourtant tout semblait idéalement parti pour le Bombillo. Servi plein axe par Óscar Bagüí, Miller Bolaños s’en allait tromper Bone, refroidissant ainsi un Estadio Olympico qui jusqu’ici pensait voir son Rojo prendre les devants après s’être créé les meilleures situations.

Ce but n’allait pourtant pas assommer les locaux. Sauvés par Bone quelques minutes après le but, ils se procuraient les dernières occasions d’un premier acte vivant avant d’égaliser dès le retour des vestiaires. Dès lors, los Electricos de Quinteros allaient dominer la fin de match. Malheureusement pour eux, ni Mena, ni Bolaños n’allaient parvenir à tromper Bone, Emelec dit adieu à son coach sur un résultat nul qui lui fait céder de nouveau du terrain sur les leaders.

Aucas devient Loco

L’autre évènement de la semaine reste bien évidemment l’arrivée de la légende Sebastián Abreu à Aucas. L’autre club de Quito, promu dans l’élite équatorienne cette saison. Lanterne rouge après sa défaite face au leader Independiente (voir plus haut), Aucas s’offre une vitrine nationale, continentale voire mondiale au meilleur des moments. El Loco Abreu s’engage avec le club pour une pige de 3 mois au cours desquels le peuple Oro y Grana espère le voir faire remonter le club de ses panenkas et autres gestes de folie. 

Résultats

Classement

Classement equateur

# Équipe Pl V N D Pts BP BC +/-
1 Independiente del Valle 18 12 4 2 40 27 14 13
2 LDU Quito 18 10 8 0 38 25 9 16
3 Emelec 16 8 5 3 29 27 14 13
4 Barcelona 19 8 3 8 27 27 20 7
5 Deportivo Quito 19 6 7 6 25 27 30 -3
6 River Ecuador 19 6 5 8 23 23 26 -3
7 Mushuc Runa 19 6 5 8 23 22 34 -12
8 El Nacional 19 6 4 9 22 23 22 1
9 Deportivo Cuenca 19 5 6 8 21 21 31 -10
10 Universidad Católica (ECU) 18 5 4 9 19 19 25 -6
11 LDU Loja 19 5 4 10 19 17 28 -11
12 Aucas 19 3 7 9 16 26 31 -5

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé