. . .

Mexique – Apertura 2015 : indomptables Pumas

  • Écrit par Nicolas Cougot

Dixième journée de l’Apertura dominée par deux énormes affiches. Du duel entre Felinos  à l’Olimpico Universitario au Clásico Nacional à l’Azteca, le week-end mexicain promettait bien des chaleurs.

Comment parvenir à se sortir du piège Pumas et son 4 sur 4 à domicile ? A l’heure de se rendre à l’Olimpico Universitario, telle était la question qui se posait aux Tigres de Ferretti pour l’une des affiches de la 10ème journée de l’Apertura qui allait permettre au vainqueur soit de prendre les commandes du tournoi, soit de se rapprocher davantage de la tête, León ayant sombré face au Querétaro de l’intenable Tito Villa en ouverture du week-end (défaite 3-0). Après 90 minutes disputées à 12h dans la chaleur de Colimba, Tuca n’aura pas réussi à trouver une réponse. Totalement dominés par des Pumas intraitables, Tigres a longtemps évité le pire, espérant sans doute que le défilement du chronomètre finirait par le servir. Il faut dire que les hinchas des Universitarios ont longtemps désespéré de ne voir leur équipe ne pas concrétiser leur domination, les maladresses offensives étant parfaitement symbolisées par le raté de la semaine signé Herrera qui, seul à six mètres d’un but totalement vide, trouvait le moyen de manquer le cadre. La libération intervenait en début de seconde période du pied gauche d’un Sosa lui aussi totalement seul face à un Guzmán totalement abandonné. Ferretti tentait alors le tout pour le tout en lançant Guerrón et Álvarez mais l’équatorien voyait rouge 20 minutes plus tard, deux minutes après Sobis. A neuf contre onze, les Tigres n’avaient alors plus aucune chance et laissaient les Pumas s’installer en tête de l’Apertura.

La bonne affaire, elle est aussi pour le Deportivo Toluca qui, comme à son habitude, c’est-à-dire sans faire de vagues, s’impose face aux Dorados avec notamment un superbe but inscrit par Triverio suite à une remise de la poitrine signée Orellano. La défaite du promu est la dernière pour Carlos Bustos qui sera désormais remplacé par Omar Briseño. Il faut dire que parfois, le changement d’entraîneur peut avoir du bon. Après des débuts convaincants à la tête de Chivas, Matias Almeyda découvrait le Clásico Nacional à l’Azteca. Son Rebaño Sagrado aura parfaitement su exploiter les erreurs défensives d’un América qui a une nouvelle fois déçu chez lui. Après une entame de match à l’avantage des hommes d’Ambriz, une horreur de passe en retrait d’Oswaldo Martínez était parfaitement exploitée par Omar Bravo qui ouvrait le score pour les visiteurs. La légende du Chivas allait récidiver 20 minutes plus tard sur une merveille de tête décroisée aux six mètres après avoir devancé Paolo Goltz. Quelque peu sonné, América revenait dans le match juste avant la pause sur un penalty transformé par Martínez et espérait, par l’exclusion de Salcido, profiter du deuxième acte pour s’offrir le Clásico. Il n’en sera rien. Il y a quelques jours, Almeyda avait déclaré que le secret de la victoire résidait dans l’unité d’un groupe. Ses hommes l’ont démontré à l’Azteca, résistant 45 minutes aux (rares) offensives des Águilas et s’offrant ainsi un succès d’autant plus important que mise à part d’empêcher son rival de prendre les commandes du tournoi, permet surtout aux Albirojos de rester au contact d’un Puebla de nouveau victorieux et de prendre quatre points d’avance sur les Monarcas, revenus de Monterrey avec le point du nul.

Elle permet aussi à Chivas de rester dans la course à la Liguilla. A sept journées de la fin, tout est encore ouvert, six points séparant le duo TolucaTiburones du quatuor ChivasTijuanaMonarcasAtlas, le quinzième Pachuca restant pour sa part à quatre points de la huitième place. Les bonnes opérations de la semaine sont ainsi pour les Tiburones, vainqueurs à Atlas avec notamment un superbe but d’el Keko Villalba et pour les Galos Blancos de Querétaro qui se relancent dans cette course.  Pendant ce temps, Cruz Azul s’écroule de nouveau. Battu à Puebla, la Máquina se sépare de Sergio Bueno et espère Tomás Boy pour se relever. La mission s’annonce compliquée.

Les buts

 

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Pumas UNAM 17 11 2 4 35 37 20 17
2 Deportivo Toluca 17 10 2 5 32 33 24 9
3 León 17 10 0 7 30 32 31 1
4 Jaguares Chiapas 17 8 5 4 29 31 27 4
5 Tigres UANL 17 8 4 5 28 26 16 10
6 América 17 9 1 7 28 30 21 9
7 Puebla FC 17 8 3 6 27 22 20 2
8 Tiburones Rojos de Veracruz 17 8 3 6 27 23 27 -4
9 Rayados Monterrey 17 6 5 6 23 32 29 3
10 Monarcas Morelia 17 7 2 8 23 26 26 0
11 Querétaro FC 17 6 4 7 22 25 25 0
12 Pachuca CF 16 6 3 7 21 29 31 -2
13 Chivas 16 5 3 8 18 22 26 -4
14 Cruz Azul 16 4 5 7 17 17 24 -7
15 Atlas 16 5 2 9 17 17 27 -10
16 Santos Laguna 17 4 5 8 17 21 24 -3
17 Tijuana 17 5 1 11 16 21 30 -9
18 Dorados de Sinaloa 17 3 6 8 15 13 29 -16

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé