. . .

Paraguay – Clausura 2015 : Olimpia breake

  • Écrit par Nicolas Cougot

La victoire lors du superclásico avait des airs de tournant du Clausura. La dix-neuvième journée pourrait bien avoir confirmé les prédictions, Olimpia en a en effet profité pour s’échapper.

La semaine passée, nous avions souligné l’importance de la victoire du Decano lors du superclásico, la difficulté apparente du calendrier s’offrant au Cerro Porteño pouvant avoir des conséquences négatives dans la quête de titre du Ciclón. D’autant qu’au menu de la 19e journée, les hommes d’el Tiburón Torres se voyaient offrir un Libertad absolument inarrêtable depuis quelques semaines. La première occasion du match était pour le Guma, Santacruz forçant Álvarez à une première intervention salvatrice. Dix minutes plus tard, alors que la domination de Libertad était incessante, Álvarez ne pouvait que repousser une lourde frappe de Recalde dans les pieds de Leiva, tout juste entré sur le terrain. Le Cerro Porteño ne parvenait à installer son jeu, mais commençait finalement à générer du danger sur les buts du Guma en second moitié de premier acte, sans succès. Menant à la pause, Libertad souffrait, l’entrée de Rojas à la place d’un Mendieta auteur d’un match assez moyen ayant redynamisé le Ciclón. Malheureusement pour les hommes de Torres, au plus fort de leur domination, Leiva allait nettoyer la lucarne d’Álvarez, tuant ainsi le match. Réduit à 10, le Cerro Porteño craquait une troisième fois et allait finalement s’incliner assez lourdement chez lui, le but de Lugano ne venant que sauver l’honneur en toute fin de rencontre.

Conséquence, Olimpia pouvait en profiter s’il s’imposait face à Rubio Ñu. Les hommes d’Arce ne s’en sont bien évidemment pas privés. Une merveille de Cristian Riveros au quart d’heure, un but d’Alejandro Silva d’entrée de second acte alors que les « locaux » (le match se jouait également au Defensores) jouaient à dix après l’exclusion de Campuzano et le Decano semblait filer vers une victoire tranquille. Sauf qu’à trop se reposer sur ses acquis, Olimpia a réussi le tour de force de se faire peur. Laissant le ballon à Rubio Ñu, Olimpia allait se faire reprendre sur une magnifique tête d’un ancien de la maison Walter Clar. Fort heureusement pour le Decano, Arce réagissait, faisait entrer le duo Salgueiro – Cardozo qui allait ramener le danger sur les cages adverses et permettre à Vargas de sceller le score en toute fin de partie. Avec ce succès, Olimpia prend désormais cinq points d’avance sur Cerro Porteño (qui compte toujours un match de retard), quatre sur son nouveau dauphin, Libertad.

Parmi les leaders, l’autre équipe du moment est le Guaraní d’un Fernando Jubero que certains médias brésiliens aimeraient voir débarquer du côté de São Paulo. L’Aborigen reste la plus belle équipe en termes de jeu et l’a une nouvelle fois démontré en atomisant Sol de América. Après en avoir passé 6 à Santaní et 4 au Nacional, les désormais troisième du Clausura en passe 4 au Danzarín avec le 14e but de Fernando Fernández. Santiago Salcedo, meilleur buteur du Clausura s’offrira un doublé en fin de rencontre pour atténuer la douleur mais Sol de América n’aura jamais rien pu espérer face à un Guaraní qui s’accroche à sa place en Libertadores et s’apprête donc désormais à accueillir le Cerro Porteño.

 

Résultats

Classement 

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Olimpia 22 13 5 4 44 40 22 18
2 Cerro Porteño 22 14 2 6 44 32 23 9
3 Guaraní 22 12 3 7 39 52 29 23
4 Libertad 22 9 11 2 38 35 23 12
5 Deportivo Capiatá 22 9 6 7 33 31 34 -3
6 Sol de América 22 7 5 10 26 35 35 0
7 Deportivo Santaní 22 7 5 10 26 29 37 -8
8 General Díaz 22 6 6 10 24 18 35 -17
9 Sportivo Luqueño 22 6 5 11 23 39 43 -4
10 Rubio Ñú 22 5 7 10 22 22 29 -7
11 Sportivo San Lorenzo 22 5 7 10 22 29 38 -9
12 Nacional Asunción 22 5 6 11 21 21 35 -14

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé