. . .

Chili – Clausura 2016 : Palestino et Católica confirment, la U inquiète

  • Écrit par Nicolas Cougot

Si le public chilien continue de bouder les stades, effet collatéral de coulisses en mauvais état, les équipes de l’élite ont pour leur part assuré leur rôle : celui d’offrir un grand nombre de rencontres spectaculaires.

Palestino convaincant

Les belles promesses montrées en ouverture et le bon résultat ramené, même si dans la souffrance, du Santa Laura, Palestino a confirmé, avec Nicolás Córdova, le collectif reste aussi fluide et gagne en efficacité. Pourtant, le visiteur du jour à La Cisterna s’avérait redoutable. Belle surprise du dernier tournoi, l’Universidad de Concepción était une bête blessée par un début de Clausura poussif malgré une victoire arrachée la semaine précédente. Mais face à ce Tino, la mission était trop relevée. Le premier acte était somme toute équilibré, les deux formations se procurant quelques situations, les plus claires étant tout de même pour les locaux et notamment l’intenable Marcos Riquelme. Grand homme de la dernière campagne, Riquelme s’offrait deux situations claires de but dans la première demi-heure mais voyait son ballon détourné. A quelques minutes de la pause, les Árabes allaient logiquement ouvrir le score, Jonathan Cisternas et Felipe Campos profitant de la mauvaise sortie d’el Tigre Muñoz. Le Campanil n’avait d’autre choix que de sortir pour revenir au score en seconde période, emmené par le duo Conti – Meneses qui générait l’essentiel du danger mais pêché, soit par maladresse, soit par les interventions d’un excellent Luis Marín. Laissant passer l’orage, Palestino allait frapper à son tour. Un contre rapide emmené par César Cortés et Nicolás Maturana doublait la mise, scellant le match. Ne restait alors qu’à Marcos Riquelme d’y aller de son but, Palestino s’impose sans trembler et s’affirme comme l’un des candidats sérieux au titre.

Le show Castillo

Chez elle, l’Universidad Católica accueillait un outsider, les Santiago Wanderers et aura pu s’appuyer sur sa star, Nicolás Castillo. Revenu de Belgique, l’ancien hincha cruzado n’en finit plus de faire trembler les filets, coulant à lui seul les Wanderers. Premier acte du show Castillo à la 19ème lorsqu’il trompait Mauricio Viana d’une tête et permettait aux siens de faire la course en tête. Mais les hommes d’Arias revenaient dans le match, générant bien des dangers sur les cages de Toselli qui brillait à son tour pour préserver ses buts. C’est ainsi assez logiquement que d’entrée de seconde période, Fernández ramenait les Wanderers au tableau d’affichage. Mais Nico Castillo entrait alors en piste et s’offrait un doublé en 10 minutes qui tuait le match. Rojas ajoutait le quatrième quelques minutes plus tard, le potentiel offensif de la Católica, déjà important l’an passé, s’est trouvé un nouveau renfort de poids, faisant des Cruzados de Salas une redoutable machine.

Les limites de la U

Pendant ce temps, on attendait beaucoup dela U de Beccacece une semaine après le carton face à O’Higgins. Face au Chuncho, le modeste San Luis s’annonçait comme une nouvelle victime expiatoire. C’était sans compter sur une stratégie payante mise en place par Miguel Ramírez, un pressing en un contre un sur tout le terrain et surtout, dans le camp de la U qui allait révéler les failles du système Beccacece. La partie devenait rapidement compliquée pour les azules qui ne parvenaient pas à sortir proprement et qui n’avait pas la qualité technique suffisante pour se montrer véritablement dangereux. San Luis ouvrait le score profitant des erreurs défensives de la U et virait logiquement en tête à la pause. Beccacece avait compris que son système à trois derrière ne fonctionnait pas, lançait Espinoza et Canales. Son équipe retrouvait un certain équilibre et allait dominer le second acte. Canales ramenait les siens sur penalty, s’installait dans le camp adverse mais ne parvenait finalement pas à prendre le dessus sur des Canarios qui semblaient satisfaits de ce point. Reste qu’à quelques jours d’entrer en Libertadores, l’Universidad de Chile se retrouvait quelque peu dans le doute.

Colo-Colo minimaliste, Unión Española reine du nul

De son côté, le champion sortant accueillait Cobresal pour une sorte de Trophée des Champions 2015. La rencontre fut âpre, serrée, les offensives du Popularse heurtant aux contres des Mineros et on a longtemps pensé filer vers un résultat nul sans but, Ever Cantero semblant décidé à ne pas marquer, ratant trois face à face avec Villar. Mais l’exclusion de Jerez à vingt minutes de la fin offrait une fin de match à sens unique qui finalement profitait à Colo-Colo. Le champion sortant occupe le tiercé de tête.

Le spectacle ce week-end, et ce n’était pas une surprise, était du côté de Talcahuano pour le match entre Huachipato et Unión Española. Deux formations capables de générer du danger qui ont choisi la troisième journée pour offrir une folle course poursuite, ne cessant d’attaquer pendant 90 minutes. Premiers à frapper, sur une merveille de tête plongeante de Salom, les Hispanos se faisaient reprendre sur une lucarne opposée signée Vejar juste avant la pause. Le plus beau était à venir. Otero donnait l’avantage aux Acereros d’entrée de second acte, Churin ramenait les siens au score et alors qu’on pensait filer vers un 2-2 déjà spectaculaire, les deux équipes s’offraient un dernier sprint. Lancé plein axe, Vázquez croyait donner la victoire aux siens mais Mirosevic offrait un nul logique à une Unión Española qui n’a finalement connu que ça en trois journées.

Les buts

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

Résultats

 

Classement

 

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Universidad Católica 15 9 2 4 29 33 25 8
2 Colo Colo 15 8 4 3 28 19 11 8
3 O'Higgins 15 8 4 3 28 28 24 4
4 Palestino 15 6 7 2 25 24 18 6
5 Universidad de Concepción 15 8 1 6 25 22 24 -2
6 Santiago Wanderers 15 6 5 4 23 31 26 5
7 Antofagasta 16 6 4 6 22 23 18 5
8 Deportes Iquique 15 4 7 4 19 23 22 1
9 Huachipato 15 4 7 4 19 26 27 -1
10 Universidad de Chile 15 3 7 5 16 29 25 4
11 San Luis 15 3 7 5 16 22 25 -3
12 Audax Italiano 14 3 6 5 15 16 19 -3
13 Unión Española 15 2 9 4 15 20 24 -4
14 Cobresal 15 3 5 7 14 14 21 -7
15 San Marcos 15 2 6 7 12 10 17 -7
16 Unión La Calera 15 2 5 8 11 16 30 -14

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé