. . .

Sudamericana : River en ballotage favorable

  • Écrit par Nicolas Cougot

Premier round de l’excitante finale de Sudamericana entre l’Atlético Nacional et River. Bousculés et parfois au bord de la rupture, les argentins s’en tirent avec un résultat nul qui ouvre les portes du titre.

Les battre dans l’intensité et par la vitesse. Tel était le message des colombiens lors de l’avant-match d’une finale aller disputée dans un Estadio Atanasio Girardot dont la ferveur rappelait qu’après la finale perdue de 2002, le peuple vert attendait un titre continental depuis 25 ans.

Cette ferveur allait pousser les Verdolagas d’Osorio à exécuter à la perfection les consignes données par le staff. Le 3-3-1-3 colombien étouffait le classique 4-3-1-2 de Gallardo. Copete et Berrio faisaient vivre un enfer à Mammana et Vangioni, Cardona s’amusait de Ponzio et orchestrait la partition verdolaga à la perfection. Cinq minutes de jeu, Edwin Cardona forçait Barovero à repousser son coup-franc sur le poteau, Bocanegra et Copete s’offraient des situations de but, River n’existait quasiment pas. Plantant une banderille qui faillit faire mouche (centre de Vangioni manqué de justesse par Téo), il rappelait tout de même à son hôte qu’il était un spécialiste des contres mais allait logiquement concéder l’ouverture du score sur une nouvelle douceur de Cardona qui lançait Berrio dans le dos d’un Vangioni dépassé par l’attaquant colombien. Berrio fusillait Barovero, l’Estadio Atanasio Girardot exultait. Quelques minutes plus tard, Berrio, manquait de doubler la mise, avant que Copete ne se crée la dernière occasion d’une première période totalement à l’avantage des hommes d’Osorio.

Comme souvent en pareille circonstance, le second acte allait être bien différent. Plus entreprenant, River s’offrait deux occasions franches en début de seconde période mais la frappe peu appuyée de Sánchez et le coup-franc surpuissant de Pisculichi trouvaient un Armani une fois encore exemplaire dans ses buts. Cinq minutes après un contre terrible des Verdolagas aboutissant sur une tête de Pérez s’écrasant sur la barre, héros de la demi-finale (voir Sudamericana : les nouveaux prétendants),

Piscu allait ramener River quelques minutes plus tard d’une merveille de demi-volée qui trompait son compatriote, les Millonarios étaient revenus en 20 minutes. Ne parvenant plus à mettre l’intensité qu’ils avaient mise en première période, les Verdolagas n’arriveront pas à arracher la victoire (malgré quelques situations en fin de rencontre). Ramiro Funes Mori et Cavenaghi manquaient à leur tour deux occasions de tuer le suspense mais plus aucun but ne sera inscrit. 1-1 score final, River rentre de Medellin avec un bon résultat nul. Ne lui reste désormais plus qu’à confirmer au Monumental mercredi prochain.

Feuille de match

Atlético Nacional 1 – 1 River Plate

Finale de la Copa Sudamericana 2014

Estadio Atanasio Girardot

Buts : Berrio (34) pour l’Atlético Nacional, Pisculichi (66) pour River Plate

Arbitre : Ricardo Marques Ribeiro (Brésil)

Avertissements : German Pezella et Teo Gutiérrez

Formations :

Atlético Nacional: Franco Armani – Daniel Bocanegra, Alexis Henríquez, Óscar Murillo, Farid Díaz – Alejandro Bernal (Alejandro Guerra, 37), Alexander Mejía, Edwin Cardona, Orlando Berrío (Wilder Guisao, 70) – Luis Carlos Ruiz, Jonathan Copete (Sebastián Pérez, 58). Entraîneur : Juan Carlos Osorio.

River Plate: Marcelo Barovero – Manuel Mammana (Augusto Solari, 61), Germán Pezzella, Ramiro Funes Mori, Leonel Vangioni – Carlos Sánchez, Leonardo Ponzio, Ariel Rojas, Leonardo Pisculichi (Matías Kranevitter, 75) – Rodrigo Mora (Fernando Cavenaghi, 66), Teófilo Gutiérrez. Entraîneur : Marcelo Gallardo.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé