. . .

Paraguay : un air de revanche

  • Écrit par Nicolas Cougot

Après un sprint haletant, Libertad était parvenu à conserver son titre lors du dernier tournoi. A l’heure de reprendre le chemin des terrains, la concurrence a déjà le couteau entre les dents. Présentation de l’Apertura 2015.

Bicampeon (voir Paraguay : Libertad conserve son titre), Libertad se retrouve plus que jamais dans la peau du chassé à l’heure ou l’Apertura débute. Mais le Guma, qui rapatrie quelques anciens du club pour la saison, conserve en grande partie l’ossature d’une équipe qui a décroché les deux derniers tournois et devrait de fait, faire encore partie des favoris. Reste que ses principaux rivaux ont profité de l’intersaison pour affûter leurs couteaux.

Premier d’entre eux, le Cerro Porteño qui perd deux cadres avec les départs de Julio dos Santos et d’Óscar Romero mais se renforce au milieu avec les arrivées de David Mendietta, Rodrigo Rojas et Blas Cáceres et comptera sur le jeune, mais déjà expérimenté attaquant Cecilio Domínguez pour appuyer le duo Ortigoza – Güiza. Avec pour premier objectif de se qualifier pour la phase de groupe de la Libertadores, l’équipe de Leonardo Astrada, emmenée par Jonathan Fabbro, reste l’une des plus solides de la ligue. Attention également à Guaraní et son formidable quatuor offensif González – Palau – Fernández – Santander que l’Aborigen parvient à conserver malgré de nombreuses offres reçues. Sous les ordres de Fernando Jubero, Guaraní est devenu l’une des équipes les plus belles à suivre et espère pouvoir enfin concrétiser cela par un titre après l’avoir effleuré de près lors du dernier tournoi. Cerro Perteño et Guaraní seront les principaux rivaux de Libertad mais trois autres équipes aspirent au rang d’outsider.

Quatrième du dernier tournoi qu’il a terminé en grande forme, le Sportivo Luqueño et son groupe inchangé pourrait bien venir se mêler à la lutte et être l’une des surprises de la saison. Côté Nacional, les départs de Torales, Bareiro, ou encore Benitez risquent de faire mal. D’autant que le finaliste de la dernière Libertadores (voir Enfin parmi les grands) ne semble pas les compenser par des arrivées de même calibre. Après un dernier tournoi assez discret, jouer de nouveau le titre dans ces conditions semble compliqué. Mais la plus grande incertitude reste Olimpia. Après un dernier tournoi traversé anonymement, le Decano a décidé de tout changer. 12 départs, 11 arrivées, dont le retour de Fredy Bareiro, les arrivées de Cristian Riveros, Iván Torres, Claudio Vargas ou encore Cristian Campestrini, le groupe de Nery Pumpido subit un lifting qui fait d’Olimpia une des grandes interrogations des semaines à venir.

Guide des surnoms

12 équipes, 12 surnoms. Voici donc l’indispensable guide de survie pour bien suivre le championnat paraguayen

- Cerro Porteño : el Ciclón

- Club Deportivo Santaní : el Santa

- Deportivo Capiatá : Los escoberos

- Guaraní : el Cacique

- General Díaz : Águilas de Luque

- Libertad : Gumarelo

- Nacional : La Academia

- Olimpia : el Decano

- Rubio Ñu : los Ñuenses

- Sol de América : El Danzarín

- Sportivo Luqueño : Kure Luque

- Sportivo San Lorenzo : El Rayadito

Loin des préoccupations de titre, 2015 signifie le retour en première division du  Sportivo San Lorenzo, grand rival de Luqueño qui met fin à 12 ans d’absence mais aussi les grands débuts du Deportivo Santaní, petit club de la ville de Santaní (située à environ 150 km de la capitale) qui découvert l’élite pour la première fois de son histoire après seulement 5 ans d’existence.

Première journée : le Cerro Porteño marque son territoire

Première journée et premier choc : le champion Libertad accueillait le Cerro Porteño et le Ciclon réussit le premier gros coup du tournoi. Emmené par un excellent Blas Cáceres, avec un remarquable duo Ortigoza – Güiza et récompensé dans les derniers instants du match par Cecilio Domínguez, le Cerro Porteño s’impose et marque d’entrée les esprits : il faudra compter sur le Ciclon cette saison. Ailleurs, Guaraní porté par son magnifique duo Santader – Fernández s’impose lors de la première journée avant de tomber à Capiatá alors que dans le duel de promus, le petit nouveau  Deportivo Santaní décroche le premier de son histoire en Primera Division.

Les buts de la 1ère journée

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

Résultats

Classement 

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Olimpia 4 3 1 0 10 5 1 4
2 Deportivo Capiatá 4 3 0 1 9 4 4 0
3 Cerro Porteño 4 2 1 1 7 3 2 1
4 Sportivo San Lorenzo 4 2 1 1 7 4 4 0
5 Deportivo Santaní 4 2 0 2 6 7 5 2
6 Libertad 4 1 2 1 5 7 7 0
7 Guaraní 4 1 1 2 4 7 5 2
8 Sol de América 4 1 1 2 4 5 5 0
9 Nacional Asunción 4 1 1 2 4 3 3 0
10 Sportivo Luqueño 4 1 1 2 4 8 9 -1
11 General Díaz 4 1 1 2 4 2 8 -6
12 Rubio Ñú 4 0 2 2 2 2 4 -2

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé