. . .

Il y a 39 ans, la naissance d’une légende

  • Écrit par Nicolas Cougot

20 octobre 1976 à La Paternal, Argentinos accueille Talleres. Ce qu’on ne sait pas encore c’est que ce jour-là, le football argentin va définitivement changer.

« Vas-y gamin ! Joue comme tu sais le faire et si tu le peux, fait un petit pont ». Juan Carlos Montes, alors entraîneur d’Argentinos, donne ses dernières consignes à un enfant de 15 ans portant le numéro 16. Nous sommes à la mi-temps d’Argentinos – Talleres et le Bicho est mené 1-0. Le moment est venu pour un certain Diego Armando Maradona de faire ses grands débuts en Primera Division. Annoncé comme un crack, Pelusa va alors toucher son premier ballon et envoyer un petit pont sur Juan Cabrera, l’homme chargé de le marquer. La légende ne fait que naître au son des premiers olé du stade saluant ses débuts.

Comme tous les jours, el Pibe de Oro est venu avec son père en Omnibus depuis Villa Fronto, mais ce 20 octobre 1976, le petit Diego, qui enthousiasme tant tous les suiveurs des formations de jeunes du Bicho débute officiellement avec la Primera, entrant à la place de Rubén Giacobetti « Maradona avait montré chez les jeunes qu’il était différent, un phénomène mais tout le monde savait que ce ne serait pas facile pour un gamin d’à peine 15 ans de débuter et jouer chez les pros. », dira-t-il. Pourtant, l’entrée de Diego change le match. Luis Galván, futur champion du monde se souvient : « Dès son entrée, tout a changé. Diego a porté son équipe sur ses épaules et nous avons été acculés sur nos buts. Nous n’avons alors fait que défendre. Nous ne pouvions pas croire ce que faisait ce gamin et ses cheveux bouclés ».

Ce 20 octobre 1976, il y a 39 ans aujourd’hui, Argentinos s’inclinera face à la T mais le football argentin venait définitivement de changer. Sa plus belle légende était née.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé