. . .

Pérou – Clausura 2015 : verdicts et suspense pour le titre

  • Écrit par Nicolas Cougot

Dernière journée du Clausura, le Pérou allait connaître ses demi-finalistes, son champion et ses qualifiés pour la Sudamericana. Enfin presque. Fidèle à ses habitudes le final du Clausura du Descentralizado 2015 aura été exceptionnel et n’a pas encore livré tous ses verdicts.

Melgar arrache un desempate

Il suffisait d’une victoire pour que le Real Garcilaso s’adjuge le Clausura. Sur le papier, ce devait être une formalité, les Celestes affrontant une équipe de bas de tableau qui n’avait remporté qu’un seul match lors du dernier mois de compétition. Sur le papier seulement. Car d’entrée de partie, la grande surprise fut de voir l’Alianza Atlético prendre le jeu à son compte, s’offrir les meilleures situations et rapidement mener 2-0 (avec notamment un golazo de Valencia). Sonné, la Maquina Celeste allait bien tenter de se remettre dans le bon sens, espérait inverser la tendance en réduisant l’écart en fin de première période et se jetant à l’assaut des buts des Churres en seconde période. Mais ce fut sans succès. Pire, à force de s’épuiser, les Celestes allaient craquer une dernière fois et concéder une incroyable défaite au pire des moments.

Pire des moments car pendant ce temps, Melgar, pourtant surpris d’entrée de match par Tejada pour Juan Aurich, n’a fait qu’une bouchée du Ciclón pour lui en passer quatre par la suite. Ce succès permet au Dominó d’arracher l’impensable : un match d’appui pour le Clausura. Impensable car il fallait un véritable concours de circonstance pour que Melgar vienne coiffer sur la ligne tous les autres candidats au titre et ce concours de circonstance s’est produit.

 

Le suicide aliancista

Car l’autre enjeu de la journée mettait aux prises deux candidats à la Sudamericana avec deux candidats au titre. A Matute, l’Alianza Lima, maîtresse de son destin, n’avait qu’à assurer une victoire face à César Vallejo pour valider définitivement son billet pour la Sudamericana, celui qu’elle pensait avoir déjà en mains ayant passé la semaine à évoquer la saison prochaine. Les Aliancistas avaient pourtant fait ce qu’il fallait. Harcelant les Naranjas de César Vallejo, se créant des occasions et surtout menant tranquillement 2-0 en s’offrant deux buts aux meilleurs des moments, juste avant et juste au retour des vestiaires. Tout semblait plié. Puis l’incroyable. Un ballon plein axe permettait à Montes de réduire l’écart. Les Blanquiazules se paralysaient, systématiquement piégés plein axe. Les minutes défilaient, les occasions oranges pleuvaient puis, à la 90e minute, Quinteros fusillait Butrón pour un incroyable 2-2.

Si le nul privait César Vallejo de desempate, il allait faire sourire le plus grand rival de l’Alianza Lima, Universitario. Opposé à un Sporting Cristal qui pouvait être sacré en cas de victoire, les Cremas ont réussi le coup parfait. Deux coup-francs de l’ancienne promesse Andy Polo, l’un direct, l’autre déposé sur la tête de Brayner García et la U menait 2-0 dès la fin du premier quart d’heure. Les hommes de Challe allaient ensuite tenir bon, ne concédant un but que sur penalty et, privant Cristal du titre, s’offre une place inespérée en Sudamericana au dernier moment, accompagnant ainsi Huancayo et le Muni.

 

Les verdicts

Si le suspense demeure quant à l’attribution du Clausura, on connait tout de même les quatre demi-finalistes du championnat - rappelons que le titre national se jouera au terme de play-offs opposant le vainqueur du Torneo del Inca, César Vallejo, le vainqueur de l’Apertura, le Sporting Cristal, le vainqueur du Clausura et le meilleure de la table annuelle, Melgar et Garcilaso. Ces derniers qui s’affronteront en desempate pour le Clausura, se retrouveront ensuite en demi-finale qui se disputera en match aller retour.

Loin des préoccupations de titre, on connait aussi l’identité des trois relégués. Sèchement battu par Ayacucho qui se sauve, León de Huánuco se retrouve ainsi lanterne rouge et relégué en raison des quatre points de pénalité reçus suite aux salaires impayés auprès de ses joueurs. Il sera accompagné en seconde division par Sport Loreto et par la légende Cienciano qui quitte l’élite péruvienne sur une large victoire rendue insuffisante par le succès d’Ayacucho. El Papá, vainqueur de la Sudamericana en 2003 (lire Cienciano, la légende du Pérou) pénalisé lui aussi de 6 points pour salaires impayés, retrouve la seconde division après 31 ans dans l’élite péruvienne. 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Melgar 16 8 5 3 29 29 11 18
2 Real Garcilaso 16 8 5 3 29 26 16 10
3 Sport Huancayo 16 8 4 4 28 28 20 8
4 Universitario 16 8 4 4 28 26 20 6
5 Sporting Cristal 16 7 6 3 27 35 24 11
6 César Vallejo 16 8 3 5 27 18 20 -2
7 Universidad San Martin 16 7 3 6 24 17 17 0
8 UTC Cajamarca 16 6 5 5 23 18 15 3
9 Juan Aurich 16 5 4 7 19 22 25 -3
10 Ayacucho Fútbol Club 16 5 4 7 19 22 26 -4
11 Cienciano 16 4 6 6 18 16 19 -3
12 Unión Comercio 16 5 3 8 18 27 32 -5
13 Deportivo Municipal 16 4 6 6 18 13 22 -9
14 Alianza Lima 16 4 5 7 17 18 21 -3
15 Alianza Atlética 16 4 4 8 16 20 29 -9
16 León de Huánuco 16 3 6 7 15 21 31 -10
17 Sport Loreto 16 3 5 8 14 13 21 -8

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé