. . .

Australie : seul au monde

  • Écrit par Nicolas Cougot

+7 pour les Roar plus que jamais seuls au monde

Au soir de la 17e journée, un constat s’impose : Brisbane semble désormais totalement intouchable. Si bien qu’à présent, la lutte porte surtout sur les accessits.

Brisbane – Central Coast ou le grand duel de la A-league australienne depuis plusieurs saisons. Au Suncorp Stadium, les 16 000 fans des Roar allaient retrouver leur buteur vedette après l’officialisation de son transfert au Victory en juin prochain. Mais ne vous y trompez pas : l’amour du peuple orange pour Besart Berisha ne pouvait se traduire par des sifflets. Accueilli en héros, l’albanais aura finalement attendu la toute fin de rencontre pour les en remercier. Mené au score, comme la semaine passée face à Wellington, les Roar allaient attendre le second acte pour exercer une terrible pression sur le champion sortant. C’est ainsi en toute logique qu’Henrique ramenait son équipe au score. Puis l’instant magique, la déclaration d’amour. Un dernier débordement, deux crochet, une frappe lobbée et Berisha offre trois points à son club. Et pendant qu’il fonce vers le poteau de corner déclarer sa flamme au peuple orange, les Roar écrasent encore un peu plus la A-league.

Car derrière, les Wanderers ont encore concédé des points. Opposés à des Jets qui n’ont plus gagné le moindre match depuis le 20 décembre dernier, les coéquipiers de Shinji Ohno ont longtemps cru rentrer avec trois points. Après avoir concédé l’ouverture du score sur un missile de Taggart, les Wanderers allaient en effet renverser la tendance : dans un premier temps d’un coup-franc magique de Mooy puis sur un but billard de Beauchamp. De quoi rester au contact pensait-on. Sauf qu’en toute fin de rencontre, Taggart surgissait de nouveau pour donner un point à ses Jets et ainsi préserver toute chance d’accrocher une place en play-offs malgré l’incroyable série noire du club.

Si Newcastle n’est pas mort, c’est aussi parce que devant, personne n’avance. Après les deux cartons pris, les Victory stoppent l’hémorragie en accrochant le Perth de Willian Gallas qui n’aura une nouvelle fois pas terminé la rencontre, blessé au genou, mais qui devrait tenir sa place le week-end prochain. Adelaïde quant à lui subit la loi de la fusée Wellington. Les Phoenix, stoppée in-extremis la semaine passée par Brisbane, s’imposent chez eux devant les Reds et n’en finissent plus de remonter au classement. Les voici désormais à un petit point de la sixième place de leur victime du week-end.

Reste le cas Sydney. Si nombreux avaient cru au réveil des Sky Blues la semaine passée face au Victory, l’heure est désormais au dur retour à la réalité. Menant au score en supériorité numérique pendant  près d’une heure face à la lanterne rouge qui n’avait gagné qu’un seul de ses 16 autres matchs, les hommes de Farina réussissent le tour de force de s’incliner à la dernière minute et devraient plonger une nouvelle fois dans la crise.

Les résultats :

Melbourne Heart 2 – 1 Sydney FC

Perth Glory 1 – 1 Melbourne Victory

Wellington Phoenix 2 – 1 Adelaïde Reds

Newcastle Jets 2 – 2 Western Sydney Wanderers

Brisbane Roar 2 – 1 Central Coast Mariners

Le classement :

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé