. . .

Colombie : une nouvelle ère ?

  • Écrit par Nicolas Cougot

Au terme d’un tournoi maîtrisé, Santa Fe a réussi à mettre fin à la domination de l’Atlético Nacional. A l’heure de retrouver les pelouses du pays, la Liga Postobon, devenu Liga Águila, pourrait bien avoir changé d’époque.

La Liga Postobon change de nom, devient Liga Águila mais conserve organisation : une première phase de championnat classique avec 20 journées (19 plus une dite fecha de clásicos) qui permet de qualifier les huit premiers pour le tour suivant. Ces huit élus sont alors répartis en deux groupes de quatre, c’est le tour des cuadrangulares. Les deux premiers de chaque groupe se qualifient ainsi pour des demi-finales croisées avant la grande finale du tournoi qui qualifie son vainqueur pour la Libertadores et la Superfinale de fin d’année face au vainqueur du Clausura. Vous y êtes habitués, le football colombien adore multiplier les matchs, son calendrier est probablement le plus dément de tout le continent.

Guide des surnoms

Si vous n’êtes pas encore familiers avec le championnat colombien, voici le guide des surnoms (à lire avec l’accent).

- Águilas Doradas de Pereira : Las Águilas

- Alianza Petrolera : La Máquina Amarilla

- Atlético Huila : Los Opitas

- Atlético Nacional : Los Verdolagas

- Boyacá Chicó : Los Ajedrezados

- Cortuluá : Los Paneleros

- Cúcuta Deportivo : Los Motilones

- Deportes Tolima : Los Pijaos

- Deportivo Cali : Los Azucareros

- Deportivo Pasto : La Fuerza Tricolor

- Envigado F.C. : Equipo naranja

- Independiente Medellín : el DIM

- Independiente Santa Fe : Los Cardenales

- Jaguares de Córdoba : Los Felinos

- Junior Barranquilla : Los Tiburones

- La Equidad : Los Aseguradores

- Millonarios : Los Millos

- Once Caldas : el Albo

- Patriotas : Los Acereros

- Universidad Autónoma : Los Delfines

L’ère Santa Fe ?

Une seule grande question se pose : la passation de pouvoir entrevue entre Atlético Nacional et Santa Fe est-elle réelle ? Si la Supercoupe pourrait avoir donné un premier élément de réponse (voir Colombie : Santa Fe supercampeon !), en coulisse, il semble que les Verdolagas sont déjà entrés dans un nouveau cycle. Après les départs du trio Cardenas – Cardona – Mejia, Juan Carlos Osorio se retrouve avec un milieu complet à reconstruire auquel s’ajoute le chantier de l’attaque, amputée de Paez, Tréllez et Ángel. Certes, les arrivées de joueurs comme Jairo Palomino ou Pablo Velázquez sont de jolis coups effectués par le club de Medellín, le chantier s’annonce important. Reste donc à savoir si le Santa Fe de Gustavo Costas parviendra à digérer les départs de Camilo Vargas et Jefferson Cuero et intégrer les huit nouveaux arrivants dans l’équipe cardenales. Mais les quelques éléments montrés en présaison laissent entrevoir que le style Costas est toujours présent et fait de Santa Fe l’un des grands favori à sa succession.

Derrière les deux grands, Once Caldas, Independiente Medellín et Deportivo Cali sont autant d’outsiders. L’Albo se montre discret sur le marché des transferts rapatriant Ekin Soto d’Allemagne alors que DIM et Verde pillent allègrement l’Atlético Huila pour aller chercher le titre, le Deportivo Cali allant jusqu’à reprendre Fernando « Pecoso » Castro, auteur d’un énorme travail à la tête des Opitas qui ont manqué la dernière finale de justesse quand le DIM s’attache les services des essentiels Hernán Hechalar et Juan Fernando Caicedo pour compenser la grande perte que constitue de départ de Germán Cano. On suivra tout de même avec attention les retours de Macnelly Torres et Edison Toloza qui, après des piges en Asie, pourraient faire de Junior l’une des surprises du tournoi. Beaucoup de questions en revanche quant à Tolima, amputé de Yimmy Chará et David Silva et à Millonarios qui s’offre pourtant les services de Federico Insúa.

Première journée

Pour ouvrir le Clausura, l’Atlético Nacional n’a pas déçu. Un superbe doublé d’Alejandro Guerra permet aux hommes d’Osorio de s’imposer sans trembler chez eux face à Águilas Pereira. Débuts réussis également pour Medellín qui réalise la belle opération de la 1ère journée en s’imposant sur le terrain d’Once Caldas grâce à son duo venu de Huila. Pendant ce temps, Santa Fe est accroché par La Equidad, Junior tombe à Cúcuta Deportivo et Robin Ramírez, fraichement arrivé à Tolima en provenance de Cali, s’offre un triplé pour le carton des Vinotinto y Oro face à Boyacá Chicó.

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Deportivo Cali 12 7 2 3 23 26 16 10
2 Independiente Medellín 12 7 2 3 23 19 13 6
3 Atlético Nacional 11 7 1 3 22 22 12 10
4 Independiente Santa Fe 12 5 6 1 21 19 10 9
5 Envigado FC 12 6 3 3 21 14 9 5
6 Atlético Huila 12 6 3 3 21 17 14 3
7 Junior Barranquilla 12 6 2 4 20 17 10 7
8 Patriotas 12 5 4 3 19 13 11 2
9 Millonarios 11 5 3 3 18 19 12 7
10 Deportes Tolima 12 5 3 4 18 16 11 5
11 Jaguares de Córdoba 12 4 4 4 16 14 16 -2
12 Once Caldas 11 3 5 3 14 14 15 -1
13 Alianza Petrolera 12 2 8 2 14 9 10 -1
14 Águilas Doradas 12 3 5 4 14 8 9 -1
15 Cortuluá 12 3 3 6 12 12 16 -4
16 La Equidad 11 2 4 5 10 8 13 -5
17 Universidad Autónoma 12 2 3 7 9 7 19 -12
18 Boyacá Chicó 12 0 8 4 8 10 17 -7
19 Cúcuta Deportivo 12 1 5 6 8 10 22 -12
20 Deportivo Pasto 12 1 2 9 5 7 26 -19

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé