. . .

Chili – Clausura 2015 : Cobresal dans l’histoire

  • Écrit par Nicolas Cougot

Après avoir vu la Católica se rapprocher la semaine dernière, Cobresal accueillait la lanterne rouge déjà reléguée Barnechea et pouvait rêver de titre si pendant ce temps son dernier rival craquait.

Soutenez le projet Lucarne Opposée - Chili 2015

Cobresal dans l’histoire

A 90 minutes d’entrer dans l’histoire, les Mineros de Cobresal accueillaient le relégué Barnechea et espéraient que dans le même temps, la Católica ne s’impose pas chez elle face à Iquique sous peine de devoir s’offrir 90 autres minutes de stress. De stress il y en eut quelque peu dans les jambes des hommes de Giovagnoli. Surpris par un but de Santander sur corner, les Mineros pensaient ensuite enfin se libérer en égalisant rapidement grâce à Ever Cantero. Malheureusement pour les supporters présents à El Cobre, Moya donnait l’avantage à Barnechea qui rentrait en tête à la pause. Une chape de plomb venait de s’abattre sur les têtes des hinchas mineros, d’autant que pendant ce temps, la Católica avait déjà plié l’affaire face à Iquique, menant 3-0 à la mi-temps.

La beauté du football réside dans sa capacité à jouer avec l’impossible, la seconde période du duel à distance allait une nouvelle fois le prouver. Du côté de San Carlos de Apoquindo, Iquique réduisait l’écart dès le retour des vestiaires. La tension avait changé de camp. Le tournant arrivait à l’heure de jeu. Alors que Cobresal revenait dans la partie, égalisation signée Francisco Sánchez, Michael Contreras ramenait Iquique à un but des Cruzados qui n’avançaient alors plus et oubliaient de défendre. Cinq minutes plus tard, nouvelle grossière erreur de marquage de la défense des hommes de Salas, Pinares égalisait pour Iquique. 79ème minute, la Católica pouvait reprendre l’avantage après avoir obtenu un penalty. Dario Bottinelli s’avançait mais Brian Cortès envoyait sa frappe sur la barre. La nouvelle se répandait jusqu’au nord du pays. La Católica avait craqué, c’en était fini, Cobresal, destin en main, devait marquer un dernier but pour mettre fin à ce Clausura. Trois minutes plus tard, Matías Donoso obtenait à son tour un penalty. L’excellent attaquant des Mineros ne tremblait pas, 3-2 à sept minutes de la fin, les premières larmes coulaient le long de ses joues. Les hommes de Giovagnoli allaient alors tenir, s’arcboutant en défense, sauvés une dernière fois à deux reprises par le poteau sur une toute dernière frappe de Moya.

Fondé en 1979, entré dans le professionnalisme l’année suivante, Cobresal, champion de D2 en 1983 le club connaît une ère dorée au milieu des années 80 avant de rester dans l’ombre des géants. Aujourd’hui, près de 30 ans après son seul grand trophée, la Copa Chile 1987 décrochée grâce à un duo d’attaquants nommés Iván Zamorano (14 buts en 14 matchs) - Rubén Martínez, Cobresal entre ainsi dans l’histoire du football chilien en en devenant son seizième champion. Il retrouvera la Libertadores 30 ans après sa seule participation jusqu’ici.

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

Liguilla et maintien, destins liés

Si la lutte pour le titre a trouvé sa conclusion, la dernière journée sera décisive pour la liguilla pré-sudamericana et pour le maintien. La Católica assurée de disputer la Liguilla, il reste ainsi trois places à attribuer, propriété actuelle de La Calera, également à la lutte pour le maintien même si presqu’assuré de rester en Primera Division, O’Higgins et Unión Española. Mais les écarts restent faibles. De La Calera à Iquique, ils sont en effet sept en trois points, Antofagasta et Palestino, pouvant même espérer venir doubler les Hispanos sur le fil, ceux-ci n’ayant que 3 points d’avance. A cela, il faut ajouter la possibilité pour Cobreloa de venir sortir l’Unión Española de cette Liguilla. Actuellement premiers relégués, les Loínos peuvent encore espérer réaliser le coup double sauvetage – Liguilla s’ils parviennent à doubler Antofagasta lors de l’ultime journée. Pour cela, il faudra s’imposer à Ñublense, actuel 17e mais qui peut encore espérer un miracle en cas de victoire (les Diablos Rojos ne comptant que trois points de retard sur Antofagasta). Devant, San Marcos peut également espérer le coup double s’il s’impose devant Audax lors de l’ultime journée. Autant dire qu’il faudra avoir les yeux rivés sur deux classements pour bien apprécier le suspense de la 17e et dernière journée d’un Clausura chilien des plus passionnants.

Les buts

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Cobresal 17 10 4 3 34 29 20 9
2 Colo Colo 17 10 2 5 32 32 21 11
3 Huachipato 17 9 4 4 31 29 28 1
4 Universidad Católica 17 8 5 4 29 40 31 9
5 Unión La Calera 17 8 3 6 27 33 26 7
6 Universidad de Concepción 17 8 3 6 27 27 26 1
7 Universidad de Chile 17 8 2 7 26 35 27 8
8 San Marcos 17 6 6 5 24 26 19 7
9 O'Higgins 17 6 6 5 24 21 23 -2
10 Unión Española 17 6 5 6 23 20 23 -3
11 Cobreloa 17 6 4 7 22 22 23 -1
12 Audax Italiano 17 5 6 6 21 23 24 -1
13 Deportes Iquique 17 6 3 8 21 27 30 -3
14 Antofagasta 17 6 2 9 20 25 27 -2
15 Ñublense 17 5 4 8 19 19 21 -2
16 Palestino 17 5 4 8 19 26 34 -8
17 Santiago Wanderers 17 4 5 8 17 21 25 -4
18 Barnechea 17 2 2 13 8 13 40 -27

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé