. . .

CONCACAF Champions league : América en force

  • Écrit par Nicolas Cougot

Surpris dans son Azteca par un magnifique Impact, les Águilas de Matosas savaient qu’il fallait aller chercher un résultat pour espérer décrocher leur sixième Ligue des Champions. Mais Montréal pouvait écrire l’histoire.

Soutenez le projet Lucarne Opposée - Chili 2015

Après avoir tenu bon à l’Azteca, l’Impact savait qu’il faudrait absolument éviter de subir 90 minutes de plus sous peine de se mettre en grand danger. Le nul ramené par les hommes de Klopas laissait place à deux alternatives : bétonner et espérer que cela tienne ou tenter de tuer le suspense le plus rapidement possible.

Les 60 000 spectateurs remplissant le Stade Olympique allaient y croire d’entrée de match lorsque l’intenable Ignacio Piatti s’amusait de la défense mexicaine pour servir Andres Romero qui terminait l’action avec brio pour ouvrir le score dès la huitième minute. L’Impact menait au score et forçait déjà América à marquer à deux reprises. Les mexicains allaient alors passer la vitesse supérieure. 13ème minute, Benedetto commençait à pointer le bout de ses crampons et allait, alors que le but était vide, trouver la barre de Nicht, remplaçant de dernière minute d’un Evan Bush héros de l’aller suspendu au retour après le carton jaune controversé de la 89ème minute. Mais globalement les joueurs de Klopas ne fléchissaient pas et mieux, se procuraient les meilleures situations à l’image de ce un contre un Piatti – Muñoz qui ressemblait fortement au tournant du match. Il le fut.

Car au retour des vestiaires, la machine mexicaines se mettait en action. 50e minute, Dario Benedetto s’envolait et égalisait, un quart d’heure plus tard, Peralta, seul au second poteau doublait la mise et quasiment sur le coup d’envoi, sur une nouvelle action venue de la gauche (Reo-Coker, placé à droite de la défense ayant vécu un enfer), Benedetto tuait le match. L’ancien de Tijuana s’offrait une merveille de hat-trick à l’entrée des dix dernières minutes, inscrivant ainsi son septième but en trois matchs disputés en Ligue des Champions 2015, rejoignant en tête du classement des buteurs son coéquipier Oribe Peralta. América atomise Montréal 4-2 (McInerney réduisant l’écart en toute fin de match), reste invaincu en finale et rejoint Cruz Azul au sommet du palmarès de la grande Ligue des Champions nord-américaine. Pour Montréal, après la fierté du magnifique parcours accompli, les prochains jours devraient être ceux des regrets de n’avoir su tuer les rencontres de cette finale quand l’occasion s’est présentée.

 

Feuille de match

Impact Montréal 2 – 4 América

Stade Olympique – 61 400 spectateurs

Buts : Piatti (8) et McInerney (89) pour Montréal, Benedetto (50, 66, 81) et Peralta (64) pour América

Arbitre : Henry Bejerano

Avertissements : Soumare, Guerrero, Aguilar, Martinez, Romero, Ciman, Benedetto, Oduro

Formations :

Montréal : Kristian Nicht; Nigel Reo-Coker, Bakary Soumare, Laurent Ciman, Donny Toia (Maxim Tissot 70’); Marco Donadel (Jack McInerney 67’), Calum Mallace (Patrice Bernier 79’), Andrés Romero, Ignacio Piatti, Dilly Duka; Dominic Oduro. Entraîneur : Franck Klopas

América : Moises Munoz; Paul Aguilar, Pablo Aguilar, Ventura Alvarado, Miguel Samudio; Rubens Sambueza (Osmar Mares 87’), José Daniel Guerrero, Osvaldo Martinez, Darwin Quintero (Jose Antonio Maduena 82’); Oribe Peralta (Michael Arroyo 85’), Dario Benedetto. Entraîneur : Gustavo Matosas.

BONUS

Si vous êtes fans de l’Impact, nous vous recommandons la série de reportages publiés par le club sous le nom de Secteur 12 dont notamment ce « Derrière les lignes ennemies » qui revient sur la finale aller. Une merveille.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé