. . .

Australie – A-league 2016 : Melbourne et Adelaïde prennent du retard

  • Écrit par Antoine Blanchet-Quérin

Troisième journée de A-league et deux des principaux favoris peinent déjà. Tous deux sont en effet tombés ce week-end et se retrouvent déjà au pied du mur.

Newcastle fait tomber le Victory

Les Jets se sont fait dominer, ils n’ont eu aucune possession devant le Victory et pourtant ce sont bien eux qui repartent avec la victoire (1-0) et les trois points à la fin du match. Le Victory n’y est pas en ce début de championnat, pourtant tout le monde les voyaient écraser la concurrence avant le lancement de la saison et après leur victoire à l’arrachée contre City. Ici, ils sont tombés sur des Jets recomposés par un Scott Miller qui a peut-être trouvé la solution pour redonner de l’espoir à un club qui végète depuis tellement de temps en bas du classement. Melbourne s’est montré faible lorsque Broxham donnait une balle de but à Trifunovic dès la 8ème minute, une erreur de débutant qui n’était pas transformée. Newcastle testait plusieurs fois les frappes à longue distance tandis que les Melbournians butaient contre Kennedy auteur d’un excellent match.

David Carney, c’est l’homme « couteau suisse » de Scott Miller cette année. Ailier lors du premier match, latéral lors du second et revenu à sa position initiale vendredi, il a fait profiter son équipe de sa forme actuelle en essayant plusieurs frappes de loin pour un résultat mitigé jusqu’à la dernière, celle qui lui permettait d’ouvrir le score. Après un coup-franc aux 25 mètres, Leonardo décalait Carney pour une frappe lourde qui donnait l’avantage crucial aux Jets.  Cette victoire conclu une très bon départ de Newcastle avec 6 points sur 9 et un collectif trouvé. Melbourne a cependant plus de mal, les automatismes ne semblent pas aussi performants que l’année passée. Il faudra encore quelques matchs pour retrouver le Melbourne Victory d’antan.

 

Au mental, les ‘Nix prennent les trois points devant Brisbane Roar

Une « victoire au mental » (3-2) pour les observateurs des ‘Nix, pourtant avec l’annonce de leur possible dernière saison en A-League (lire Wellington Phoenix, la dernière saison en A-League ?), nous aurions pu penser que Wellington allait avoir le mental atteint. Et pourtant.

C’est par l’intermédiaire de Dimitri Petratos que Brisbane menait dès la 26ème minutes avec un crochet idéal et une frappe qui venait mourir du bon côté du poteau pour le milieu droit orange. Wellington toujours l’esprit offensif égalisait avant la mi-temps sur un coup-franc de McGlinchey à laquelle ni la défense, ni Jamie Young ne pouvaient intervenir.

Ces mêmes néo-zélandais parvenaient à doubler leur score sur une jolie contre-attaque menée par Jeffrey Sarpong et Roy Krishna, un double une-deux où le duo défensif Bowles/North perdait la tête. Lors du dixième corner en faveur de Brisbane, Jade North se vengeait en reprenant le centre de Corona que Glen Moss ne pouvait freiner suffisamment. Plus le match avançait, plus la pression du but libérateur était pressante. Le destin choisissait d’enterrer les espoirs de Brisbane lorsque Black Powell inscrivait le troisième et cinquième dernier but de la partie.  Wellington freine Brisbane et revient à leur hauteur au classement, envoyant un message clair à la ligue, non ils ne sont pas morts et sont tout aussi bon que les cadors actuels.

 

« Sydney is Sky Blues »

Dans la semaine, Andreu Redmayne (portier du Wanderers) avait affirmé que le Sydney Derby était le meilleur derby du championnat australien. S’appuyant sur les résultats souvent ponctués de nombreux buts, il avait également confirmé que les deux clubs possédaient de réels supporters, à la différence de Melbourne City .

Avant l’entame du match, les deux kops étaient vissés à leurs tribunes : le RBB (The Red & Black Bloc) pour représenter le WS Wanderers et The Cove pour Sydney FC. Malgré l’ambiance crée par les deux parties qui s’affrontaient à chants interposés, elle ne s’est pas fait ressentir sur le terrain. Les deux ennemis se neutralisant essentiellement aux environs du rond central tout en ayant beaucoup de mal à trouver leur attaquant de pointe ou de se créer des espaces suffisamment exploitables. Le Western Sydney Wanderers n’a pas été plus aidé lorsque les joueurs et Toni Popovic ont dû se séparer de Castelen en tout début de partie après une blessure à la cuisse. Le Sydney Derby a dévoilé une première mi-temps assez âpre avec uniquement deux occasions franches : une frappe de Ninkovic qui mourait à une dizaine de centimètre des cages du Wanderers et une ouverture du score refusée pour les rouges et noirs avec une position de hors-jeu sifflée sur Sotirio.

Toni Popovic n’aura pas une seconde mi-temps plus heureuse lorsque Scott Neville sortait pour blessure et remplacé par Brendan Hamill. Cette seconde mi-temps était une copie parfaite de la première, les deux clubs butaient sur les défenses respectives et ne pouvaient se créer d’occasion. Il faudra attendre la 88ème minute pour voir le ciel se dégager et voir apparaître l’éclair bleu, Milos Ninkovic qui délivrait les Sky Blues d’une frappe croisée imparable. Le Sydney FC enchaîne un cinquième derby sans défaite depuis le 11 janvier 2014 contre leur rival, à l’inverse, au niveau des tribunes, ce fut une large victoire du RBB.

 

Melbourne City, la première à l’AAMI Park

A l’aube, Melbourne City recevait l’équipe de Central Coast. Les hommes de John van’t Ship se devaient de prendre de l’air et gagner pour ne pas se faire distancer au classement. De l’autre côté les marines et jaunes voulaient profiter de la défaite de l’adversaire du soir contre Perth Glory en demi-finale de la FFA Cup pour gagner une deuxième fois et accrocher les six points.

Sur le carré vert, Paul Izzo affrontait Thomas Sorensen : 18 ans séparaient les deux portiers. Très tôt dans la partie le joueur de Central Coast a dû user de ses talents pour aller capter un coup-franc d’Aaron Mooy. Sur un autre coup franc le meneur de jeu des Socceroos et de City servait idéalement Patrick Kisnorbo qui battait de la tête le jeune portier dès la 11ème minute. Les Mariners sont revenus au score suite à une récupération et un jeu de passe parfait qui pouvait laisser Fabio Feirreira claquer, une minute plus tard, un boulet de canon.

Aaron Mooy aurait été de nouveau buteur sur coup-franc si Paul Izzo n’avait pas sauvé sur sa propre ligne. Melbourne City répondait cependant sur contre-attaque grâce à leur attaquant Bruno Fornaroli. Il donnait l’avantage après un bon centre de Williams puis en profitant d’un loupé d’Izzo portait à lui seul le score à 3-1, inscrivant ainsi son premier doublé en championnat. L’AAMI Park reste forteresse après cette victoire puisque Melbourne City n’y a plus perdu depuis 10 matchs.

 

Perth Glory quitte la place de lanterne rouge

Interrogé via le site officiel du club d’Adélaïde United, Craig Goodwin avait annoncé que son équipe partait favorite pour le match de dimanche : Perth Glory jouant la FFA Cup le mercredi, ces coéquipiers seraient plus frais et à la recherche d’une première victoire. L’ancien joueur de Newcastle Jets n’avait pas vu venir que la victoire de Perth mercredi leur avait fait oublier la fatigue.

Vêtu de leur tunique bleue, Adélaïde buvait la tasse juste avant la mi-temps lorsque Sidnei remportait son un contre un avec John Hall. Les Reds la buvaient de nouveau lorsque Guyon Fernandez servi idéalement par son capitaine Richard Garcia, et se noyaient définitivement lorsque Castro inscrivait le but du 3-1.

Très faible défensivement contre Perth Glory, Adélaïde n’a toujours pas marqué un seul but par ses propres attaquants. Contre le Wanderers c’était Mayoral qui avait marqué contre son camp, cette fois-ci Diogo Ferreira a fait profiter les Reds. Ainsi, en trois matchs 0 but inscrit officieusement et une défense très inquiétante sur ce match. Pourtant ils ont eu la possession jusqu’à 86% mais furent punis en contre-attaque, comme Melbourne Victory contre Newcastle Jets. Il faudra pour Amor trouver la clef du succès, son équipe est à la 9ème place après cette défaite et devra affronter Brisbane Roar lors de la prochaine journée.

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Western Sydney Wanderers 17 10 3 4 33 29 19 10
2 Brisbane Roar 17 9 4 4 31 26 21 5
3 Melbourne City FC 17 8 4 5 28 43 31 12
4 Melbourne Victory 17 8 3 6 27 27 21 6
5 Sydney FC 17 7 6 4 27 22 17 5
6 Adelaïde United 17 7 5 5 26 24 21 3
7 Perth Glory 17 5 4 8 19 26 28 -2
8 Wellington Phoenix 17 4 4 9 16 20 31 -11
9 Newcastle Jets 17 4 4 9 16 13 26 -13
10 Central Coast Mariners 17 3 3 11 12 23 38 -15

A propos de l'auteur
Antoine Blanchet-Quérin
Author: Antoine Blanchet-Quérin
Reporter du football australien (Socceroos, A-League, FFA Cup, NPL) en France pour Lucarne Opposée.

  • Aucun commentaire trouvé