. . .

Australie – A-league 2016 : Brisbane cartonne, les Wanderers sauvent leur peau

  • Écrit par Antoine Blanchet-Quérin

Newcastle Jets retrouve le goût de la victoire contre City. Brendon Santalab arrache le nul à l’AAMI Park contre des ‘Navys’ ultra-défensif alors que Brisbane Roar corrige violement Central Coast. Une 18ème journée qui laisse encore des espoirs à certains de rejoindre la zone des play-offs.

Sydney FC n’a pu faire tomber les Reds à domicile

Mentionnant dans la presse que Sydney FC n’était pas une équipe à spectacle mais une équipe à victoire, Graham Arnold a violement protesté contre les critiques pointant du doigt les matchs ennuyeux produits par son groupe. Contre Adélaïde, le coach a fait taire quelques critiques (2-2). Pourtant le mur Sky Blues était déjà mis à contribution très tôt. Avec le départ d’Alex Gersbach en Norvège, Seb Ryall était replacé au poste et c’est lui qui était à la faute sur l’ouverture du score des Reds. Le défenseur suivait du regard le centre à ras de terre du nouveau venu côté Reds, Stefan Mauk, pour tacler en retard et faire rebondir le ballon sur Sergio Cirio qui ouvrait ainsi le score (2ème). Ensuite c’est le portier d’Adélaïde qui sauvait ses propres cages sur un tir de Jacques Faty avant de céder sur une tête de Matt Simon servi idéalement par Filip Holosko. Sur la rencontre Adélaïde se positionnait sur une assise défensive limitant la création d’occasions franches collectives comme la formation avait pu le faire auparavant, s’appuyant sur le talent individuel. C’est le jeune Bruce Kamau qui passait en revue toute la défense de Sydney avant de servir Sergio Cirio pour le doublé (45ème). L’euphorie avait l’impact contraire pour les Reds, Sydney FC revenait moins de deux minutes plus tard avec Filip Holosko passé de passeur à buteur (45ème). La fin de match était clairement au détriment du spectacle même si Marcelo Carrusca, Milos Dimitrijevic et Ninkovic avaient les opportunités de planter à nouveau. Le point du nul qui ne permet à aucune des deux formations de monter au classement.

 

Brisbane Roar surclasse les Mariners

La semaine passée et celle encore d’avant, on montrait la qualité de jeu apportée par l’arrivée de Luis Garcia à Gosford. Après deux semaines et la claque reçue lors de cette journée contre Brisbane Roar a révélé que sans leur nouveau créateur, les Mariners sont terriblement inefficaces. Pourtant, ils ont conscience que l’espagnol ne peut pas enchaîner les matchs, n’en jouant qu’une mi-temps à chaque journée. Contre Brisbane, beaucoup plus réaliste et avec un groupe retrouvé, ils se sont fait très vite corriger (4-0). Dans la semaine, John Aloisi avait énoncé que pour son anniversaire, une victoire était son seul souhait et que sa femme n’avait pas à se soucier de lui faire un cadeau. En effet, après sa débâcle en tant qu’entraîneur au Melbourne Heart, J. Aloisi savoure le parcours de son groupe de Brisbane qui était récompensé par Jade North prenant Jake McGing et Jacob Poscoliero de haut pour placer sa tête et ouvrir le score (20ème). Avec une défense très moyenne, Jamie Maclaren prenait part au festival avec une frappe du bout du pied (36ème). Après la mi-temps Corona tentait à 20 mètres d’un plat du pied placé, l’espagnol souriait à ses supporters pour leur montrer que rien ne vaut un tir du plat du pied tout en inscrivant son premier but en A-League. Vivant une après-midi cauchemardesque le gardien australien, Paul Izzo, contemplait une nouvelle fois les errements de ses défenseurs avec un doublé pénalty/carton rouge. Henrique à qui la tâche était donnée de frapper le pénalty suivait les conseils de Corona : plat du pied placé et marquer le quatrième but (72ème). Un anniversaire parfait pour John Aloisi à la tête du championnat à égalité, la fête en sera plus chouette.

 

Brandon Santalab, le « super » remplaçant

A l’annonce des deux onze titulaires, Melbourne Victory se présentait sans Fahid Ben Khalfallah et Mahazi (suspendus) et n’a cessé de défendre et répondre sur coup de pied arrêté sur les peu de ballons qui franchissaient la ligne de surface d’Andrew Redmayne. Regroupé à onze en défense, Melbourne Victory a réussi l’exploit d’accrocher le match nul (1-1). 25’445 spectateurs et le Red & Black Bloc profitant de l’occasion pour brandir la banderole et le message « passage de témoin » entre le champion sortant et le « futur » champion, leur équipe de Sydney. Tout présageait à ce que Melbourne soit vite pri de vitesse or Mathieu Delpierre était là pour gérer la défense et l’ensemble de ses coéquipiers à défendre proprement et empêcher les Wanderers de trouver la faille. C’est par ailleurs le français, sur le corner de Kosta Barbarouses, qui faisait profiter Berisha de déclencher son appel et ajuster une tête croisée pour ouvrir le score dans la surprise générale (16ème). Lorsque la défense Navy était coulée c’est le dernier marin qui sauvait les siens, Danny Vukovic, très critiqué contre Perth Glory se muait en le joueur de la rencontre, sauvant tour à tour les défaillances défensives de ses partenaires. Malgré tout son travail, sur l’ultime frappe de Sydney, son placement légèrement décalé du centre de son but ne lui permettait pas de reprendre le missile de Brandon Santalab (88ème). A deux doigts de créer l’exploit, le Wanderers se frottait en fin de match à une tension intense et Ben Williams usait encore de son talent d’arbitre pour faire expulser Aguilar, complètement à côté de l’échauffourée entre les deux équipes. En même temps que l’égalisation, le Western Sydney Wanderers conserve la tête du championnat.

 

Perth Glory, petite efficacité

Malgré les plus de 5'000 kilomètres séparent la ville de l’Ouest Australien, Perth de la Nouvelle-Zélande et des ‘Nix. Les Glory ont tiré profit de la spirale infernale de leur adversaire pour prendre les trois points et s’approcher à grand pas du top 6 (0-1). Avec le décalage horaire, il n’est pas facile d’être au meilleur de soit même, surtout qu’à Wellington Andrew Durante retrouvait sa place dans la défense néo-zélandaise. Les maux des jaunes et noirs touchent leur secteur offensif, d’ailleurs Ernie Merrick s’est encore excusé de ce nouvel échec cuisant. Reste que, depuis le départ de Nathan Burns au Japon, l’inefficacité de Wellington est handicapante à tel point que 3 tirs ont été cadrés sur 11 tentatives. A l’inverse, Perth a pris soin de commencer très fort ; Chris Harold seul dans la surface a eu tout son temps pour transformer le coup-franc de Nebojsa Marinkovic en but, sur leur première action (21ème). Le restant de la rencontre n’a été qu’une maîtrise du jeu par les Violets même si ces derniers eurent la chance de doubler le score, si Marinkovic n’avait pas été signalé hors-jeu. Perth Glory empoche trois excellents points avant de défier Sydney FC dans un match capital à la course aux play-offs.

 

Newcastle surprend et stoppe City

Une première mi-temps complètement fantomatique avant que Newcastle Jets se donne les clefs du succès : plus d’envie et de dureté dans le jeu, le tout en exploitant les largesses défensives de City, point faible de l’équipe de John van’t Ship (2-1). Peu d’actions tranchantes dans les 45 premières minutes avant la faute de main dans sa surface de Jack Clisby juste devant les yeux de l’arbitre central. Une offrande impossible à gaspiller pour Milos Trifunovic (48ème). La possibilité de réaliser l’exploit se confirmait quand Jacob Melling était expulsé sur une faute anéantissant une occasion de but des Jets. L’expulsion profitait une nouvelle fois à Milos Trifunovic, déboulant côté gauche pour reprendre le centre de Nordstrand (72ème). La joie de cette victoire des Newy Boys n’était même pas atténuée par la réduction du score de l’inévitable Bruno Fornaroli qui ne lâche pas sa position de meilleur buteur en championnat. Pour autant, City laisse trois points à des Jets montrant un visage beaucoup plus plaisant à voir. Le recrutement d’Ugarkovic et Nordstrand montre pour l’instant de belle chose. 

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Adelaïde United 27 14 7 6 49 45 28 17
2 Western Sydney Wanderers 27 14 6 7 48 44 33 11
3 Brisbane Roar 27 14 6 7 48 49 40 9
4 Melbourne City FC 27 13 5 9 44 63 44 19
5 Perth Glory 27 13 4 10 43 49 42 7
6 Melbourne Victory 27 11 8 8 41 40 33 7
7 Sydney FC 27 8 10 9 34 36 36 0
8 Newcastle Jets 27 8 6 13 30 28 41 -13
9 Wellington Phoenix 27 7 4 16 25 34 54 -20
10 Central Coast Mariners 27 3 4 20 13 33 70 -37

A propos de l'auteur
Antoine Blanchet-Quérin
Author: Antoine Blanchet-Quérin
Reporter du football australien (Socceroos, A-League, FFA Cup, NPL) en France pour Lucarne Opposée.

  • Aucun commentaire trouvé