. . .

Gold Cup 2013 : la ruée vers l’or

  • Écrit par Nicolas Cougot

La passe de trois pour le Mexique ?

Alors que le tour final des qualifications pour la prochaine Coupe du Monde bat son plein, la CONCACAF s’offre une pause estivale avec une Gold Cup annoncée plus ouverte que jamais.

Quelques semaines après une session de qualification mondiale, quelques jours après une Coupe des Confédération disputée par le Mexique, la 12e Gold Cup ouvre ses portes. Habituée à subir la domination du duo USAMexique, l’édition 2013 pourrait cependant bien changer la donne tant le paysage local tend à se densifier. 12 équipes réparties en 3 groupes vont ainsi se disputer une première phase de laquelle émergeront six équipes classée première ou deuxième et les deux meilleurs troisièmes.

Un coup à jouer pour la Martinique

Dans le groupe A, le Mexique pourrait bien se retrouver rapidement en danger. Sur le papier, l’équipe de de la Torre a tout du favori logique. Sauf qu’entre une campagne de qualification plus que poussive et des choix imposés par un calendrier plus que dense, l’équipe emmenée à la Gold Cup manque d’expérience (ils ne sont que quatre à compter plus de 10 sélections). Si certains diront que ce renouvellement ne peut pas faire de mal à une Tri en grande difficulté actuellement, ce déficit d’expérience pourrait se ressentir lors des matchs couperet. Et face à la Tri de Marco Fabian, les trois autres membres du groupe entendent bien en profiter. A commencer par le Panama de Julio Dely Valdés. Encore dans le coup pour la qualification à la Coupe du Monde malgré deux défaites concédées lors des deux dernières journées, les Canaleros entendent bien se montrer et renouveler la performance de 2011 qui les avait vu tomber sur le fil face aux USA en demi-finale. Derrière, de grandes interrogations pèsent sur les Canucks. Après une élimination de la course mondiale sous forme d’humiliation au Honduras (1-8), le Canada n’a plus gagné le moindre match (cinq rencontres disputées) et surtout inscrit qu’un tout petit but. Avec Colin Miller à sa tête, dans un rôle de coach intérimaire, c’est une équipe en pleine reconstruction qui s’annonce pour cette Gold Cup. Le tout pourrait profiter au quatrième membre du groupe : la Martinique. Emmenée par les anciens Fred Piquionne, qui revit aux Timbers, et Olivier Thomert épaulant le bordelais Kevin Olimpa, la sélection de Patrick Cavelan entend bien créer la surprise pour son retour après 10 ans d’absence.

Le Honduras, l'un des principaux outsiders

Le groupe B s’annonce pour sa part encore plus ouvert. Avec les ennemis intimes HondurasSalvador comme potentiels favoris, le groupe pourra cependant compter sur les pièges Trinité et Tobago et Haiti. Les Grenadiers, troisième de la Coupe des Caraïbes retrouvent la Gold Cup après le quart de finale disputé en 2009, meilleure performance dans cette épreuve. Certes les dernières rencontres amicales n’ont pas vu Haiti connaitre le moindre succès, mais la courte défaite face à l’Espagne et le nul arraché face à l’Italie laissent penser que cette formation est capable de bousculer la hiérarchie. De leur côté, les Soca Warriors, tombés en finale de la Coupe des Caraïbes, se présentent sans pression avec deux éditions manquées. Restent donc les favoris Honduras et Salvador. Eliminés de la course à la Coupe du Monde, la Selecta voudra prendre sa revanche et espère revivre les quarts de finale connus en 2011. Il faudra cependant venir barrer la route du Honduras de Luis Fernando Suárez, auteur de trois demi-finales sur les quatre dernières éditions et grand favori du groupe.

Les USA de Wondo, grands favoris de l'édition 2013

Le groupe C sera celui du duel Costa Rica – USA. La sélection nationale de Klinsmann, de plus en plus convaincante, jouera à domicile et s’annonce comme le grand favori de l’édition 2013 alors que les Ticos de Saborio ont tout du parfait épouvantail. C’est dire le peu de place qu’il devrait rester à Cuba et surtout au petit poucet le Bélize qui disputera sa première Gold Cup.

1ere journée : la sensation martiniquaise

Malgré un but de Fabian, le Mexique tombe d’entrée face à Panama après un doublé de Gabriel Torres. L’autre grand gagnant du groupe est la Martinique qui surprend le Canada sur une merveille signée Fabrice Reupemé dans les derniers instants.

 

Dans le groupe B, le Salvador concède des points face à Trinité et Tobago, ce dont profite le Honduras qui fait parler son efficacité face à une équipe de Haiti qui regrettera longtemps ses occasions manquées.

Enfin, les USA atomisent le Bélize avec un triplé de Wondo pendant que les Ticos assument également leur statut de favori en disposant sans trembler de Cuba.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé