. . .

Agentine : nouvelle saison, nouvelle version (3ème partie)

  • Écrit par Nicolas Cougot

On poursuit notre tour des clubs argentins par la présentation des 10 qui devraient se battre pour une place en Sudamericana.

Ce guide se divise en quatre parties.

1ère partie - 2ème partie - 3ème partie - 4ème partie

Après avoir passé en revue les 10 équipes qui devraient lutter dans le bas du tableau (voir Agentine : nouvelle saison, nouvelle version (2ème partie), on remonte d’un cran avec 10 équipes qui pourraient bien se retrouver à la bagarre pour une place en Sudamericana.

Ayant réussi sa mission de contribuer à la remonté rapide du Bicho, Juan Román Riquelme s’en est allé et ne retrouvera donc pas l’élite argentine. Après son départ puis celui de Matías Caruzzo et la menace de départs de Cristian Álvarez, Gonzalo Castillejos et Juan Sabia, Argentinos attirer Matías Giménez, Andrés Franzoia, Joaquín Lazo, Martín Alaníz, Federico Gallego et le jeune millonario Emiliano Agüero.

Souvent moqué pour son (absence de) public, le club de la famille Grondona dirigé par Martin Palermo reste sur un bon Torneo de Transicion mais va devoir faire face à plusieurs départs dont celui de Brahian Alemán son meilleur buteur parti en Equateur. Si el Arse aurait bien aimé attirer Gio Simeone pour le remplacer, il profite de l’intersaison pour s’offrir un joueur par ligne. Capable du meilleur comme du pire, el Arse va désormais chercher à gagner en régularité.

Si la Crema de Sensini doit composer avec le départ de Lucas Albertengo, son recrutement d’intersaison prouve qu’elle cherchera à franchir un palier en 2015. Guillermo Marino, Germán Ré et Sergio Sosa, révélation d’Estudiantes de Buenos Aires que bien des clubs de l’élite ont tenté d’attirer notamment après ses belles prestations lors de la dernière Copa Argentina.

L’une des belles surprises de 2014 a manqué d'expérience pour mieux figurer au classement. Elle a beau avoir perdu des joueurs comme Nicolás Tagliafico ou Gaspar Servio, son recrutement estival est probablement l’un des plus beaux des 30 : Luciano Civelli renforce la défense, Lucas Viatri muscle l’attaque aux côtés de Matías Abelairas et Mauricio Cuero. Avec toujours la pépite Cazares aux commandes, le groupe d’Almeyda a tout pour être l’une des sensations de la saison 2015.

Comment les Piratas parviendront à digérer les départs de Julio Furch et César el Picante Pereyra ? Le premier a été l’un des grands buteurs de la saison 2014 (8 buts avec Belgrano) alors que le second aura marqué le peuple celeste de son passage au club (52 buts en 170 matchs). Toute la question est donc là. Les Piratas attirent Sergio Escudero rapatrient Mauro Óbolo et compteront sur Sebastián Prediger pour muscler leur entrejeu.

Après un bref passage en seconde division, le Sabalero retrouve l’élite et se renforce en faisant appel à d’anciens Xeneizes. Les arrivées de Pablo Ledesma et Clemente Rodríguez viennent épauler Sebastian Eguren pour apporter de l’expérience à un groupe encore jeune dirigé par Reinaldo Merlo qui espère voir Cristian García rebondir après deux saisons compliquées à Tenerife et Godoy.

Sans faire de bruit, le Gimnasia de Pedro Troglio a réalisé un excellent dernier tournoi. Réussissant à « voler » Antonio Medina à Boca, incorporant Roberto Brum, Nicolás Mazzola et Sergio Velázquez, le Lobo a poursuivi son travail tout en intelligence et discrétion. Une bonne recette pour réaliser de belles choses.

Sous la direction de Daniel Oldrá, le Tomba est devenu l’une des équipes les plus agréable à voir jouer (elle aura offert quelques matchs assez exceptionnels lors du dernier tournoi). Si le club subit plusieurs départs, les arrivées de Leonel Galeano, Nahuel Zárate Iván Bella ou encore Diego Viera ajoutés à l’achat définitif de l’excellent Jaime Ayoví soulignent l’excellent travail mené du côté de Mendoza d’un club qui a tout pour poursuivre sa belle progression.

A bord de la crise de nerfs l’an passé, le Globo a su se reprendre pour finalement terminer 2014 avec une accession et une qualification pour la Libertadores. Néstor Apuzzo reste aux commandes et si Huracán perd sa pépite Gonzalo Martínez, le groupe reste semblable à celui qui est monté, se renforçant avec les arrivées de Luciano Balbi, Santiago Carrera, Nicolás Bruna. Reste à savoir comment le Globo parviendra à gérer championnat et libertadores.

El Matador de Gustavo Alfaro a réalisé un excellent Torneo de Transicion et malgré les départs de Gabriel Peñalba, Ignacio Canuto et Sebastián Rusculleda se renforce par l’arrivée de joueurs ayant une véritable expérience de la Primera Division : Leandro González Pirez, Mariano Echeverría, Agustin Pelletieri, Mario Paglialunga Sebastian D’Angelo et Ernesto Goñi arrivent au club et auront pour mission de confirmer les promesses entrevues lors du dernier tournoi.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé