. . .

Brésil : les anciens d’Europe brillent

  • Écrit par Nicolas Cougot

Après deux semaines de compétition supplémentaires, l’heure est venue de faire un nouveau point sur les différents championnats d’Etats brésiliens et ainsi y voir quelques vieilles connaissances briller.

Campeonato Catarinense

Deux semaines, 3 journées. Le rythme du Catarinense s’accélère et la sixième journée aura été dominée par le choc opposant Figueirense et Criciúma. Co-leaders avec Chapecoense, les Alvinegros ont tranquillement dominé Criciúma mais doivent se contenter d’une victoire sur la plus petite des marges. L’affaire est d’autant meilleure que pendant ce temps, Chapecoense est accroché par Metropolitano. A noter enfin la première victoire spectaculaire d’Avaí (4-3) sur le terrain de Marcílio Dias inscrivant deux buts dans les 10 premières minutes, se faisant reprendre en seconde période avant d’accélérer de nouveau. Dans un tableau encore très resserré, ce succès permet au Leão da Ressacada de se relancer dans la course à l’Hexagonal.

 

Campeonato Carioca

Même rythme dans le Carioca avec trois matchs en deux semaines. Leader lors de notre dernier point, Fluminense a mal géré cette accélération du calendrier. Après une belle victoire face à la lanterne rouge Boavista, le Flu était tombé face à l’invité surprise Volta Redonda et devait se reprendre lors du choc du week-end face à Vasco. Sauf que globalement dominé, les coéquipiers de Fred et Henrique ont longtemps cru sauver un nul quasi-miraculeux (deux barres transversales) avant de céder en fin de rencontre sur un penalty litigieux de Luan. Ce succès permet au Vascão de rester accroché au wagon de tête, rejoignant ainsi un Flamengo sauvé de la défaite par un but gentiment accordé à Bressan face à Madureira alors que le ballon ne semblait pas avoir franchi totalement la ligne de but. Le leader du Carioca se nomme Botafogo qui décroche un quatrième succès consécutif et compte deux points d’avance sur son trio de poursuivants avant le choc du week-end prochain face au Mengão.

 

Campeonato Gaúcho

Après une entrée en Libertadores totalement ratée et à une semaine du Gre-Nal, l’Inter s’est repris en championnats en s’imposant de justesse face à São Paulo. La situation du rival Grêmio n’est guère plus réjouissante puisque le Tricolor n’a pris que trois points sur neuf et est, à mi-course, en dehors du top 8 (même si possède un match de retard pour y revenir). Autant dire que la défaite est plus que jamais interdite pour les hommes de Scolari le week-end prochain. Si l’Inter est invaincu, le leader pour l’instant est São José, talonné par Ypiranga et ses quatre victoires consécutives.

 

Campeonato Paulista

Ecrasé en Libertadores lors du Majestuoso, São Paulo a repris tranquillement sa domination sur le groupe A, atomisant Audax (doublé de Michel Bastos, doublé de Pato) pour une cinquième défaite en six matchs. Reste que Mogi Mirim, club du fils de la légende Rivaldo, est également invaincu et s’accroche encore. Dans le groupe B, les Corinthians concèdent leurs premiers points du championnat, laissant un temps le fauteuil de leader à Ponte Preta dans lequel évolue une ancienne star de Football Manager, l’austro-brésilien Adrianinho. Le groupe C est passé sous contrôle de Palmeiras après trois victoires consécutives pour le Verdão alors que le groupe C est totalement écrasé par Santos qui a déjà huit points d’avance sur le second, 11 sur le troisième après seulement six journées. Vous l’aurez compris, les grands du Paulista sont déjà dans l’attente de se retrouver lors du tour final.

 

Campeonato Mineiro

Porté par De Arrascaeta, emmené par un Leandro Damião retrouvé, Cruzeiro s’est installé en tête du Mineiro ce week-end après avoir écrasé Boa profitant au passage de la défaite de l’Atlético Mineiro face à l’América de Mancini malgré un but d’André et une dernière demi-heure jouée à 11 contre 10. Le Coelho en profite pour doubler le Galo et s’assoir aux côtés de la Raposa en tête du championnat.

 

Campeonato Pernambucano, Paranaense et Goiano

Si Itumbiara ne cède pas en tête du groupe A du Goiano, Goiás ne parvient pas à enchaîner dans son groupe. Conséquence, la surprise s’appelle Anapolina qui reste sur 4 victoires consécutives et dispose d’un match de retard pour accroître son avance. Rien de grave cependant encore pour le Verdão qui reste dans le top 4 au classement combiné et donc qualifié pour les demi-finales.

La promenade de Sport se poursuit en tête du Pernambucano. Quatre victoires en autant de matchs, alors que la mi-course du second tour approche, le Leão compte déjà cinq points d’avance sur Central, son premier poursuivant, 9 sur le premier non qualifié pour les demi-finales, sa victime de la 4e journée : Serra Talhada.

Enfin, le Paranaense reste toujours aussi ouvert avec un Coritiba qui ne parvient pas à s’installer en tête. Après Londrina, le classement est en effet désormais dominé par J.Malucelli, club de Serie D et ses quatre victoires en cinq matchs (un seul but encaissé).

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé