. . .

MLS : des promesses à défaut de buts

  • Écrit par Nicolas Cougot

15 buts en 10 matchs, la MLS a timidement démarré mais entre les premiers pas des nouvelles franchises et l’assurance montrée par certains grands favoris, elle présage d’une grande saison.

Dire que la 20e saison de MLS était attendue est un doux euphémisme. Entre le nouveau Galaxy qui attend Steven Gerrard, les Sounders avides de revanche, l’ambitieux Toronto et les petits nouveaux aux dents longues Orlando et New York City, l’impatience était grande au moment du coup d’envoi de la première semaine.

Soutenez le projet Lucarne Opposée - Chili 2015

On pouvait ainsi mesurer cette impatience en observant le Citrus Bowl et ses 62 510 spectateurs pour les grands débuts du Orlando SC de Kaka face l’autre petit nouveau de la ligue : New York City. Et les spectateurs en auront eu pour leur argent tant le match a offert la recette parfaite du match de l’espoir. Domination des locaux, menace des visiteurs qui passent à deux doigts du hold-up parfait avant de se faire reprendre dans les derniers instants sur un but de la star planétaire locale qui sauve des Lions réduits à dix. Car le plan de Jason Kreis a bien failli fonctionner lorsque sur l’une de leurs rares véritable offensives, les new-yorkais ouvraient le score à l’entrée du dernier quart d’heure sur une belle frappe enroulée de Mix Diskerud, leur seul tir cadré de la rencontre. Dix minutes plus tard, Aurélien Collin voyait rouge, la tension montait dans les rangs du peuple violet avant la libération finale sur le dernier coup-franc de Kaka. 1-1 pour leurs débuts, les deux ambitieux repartent dos à dos.

Reste que pour assouvir leurs rêves d’exploits (comprendre une place en play-offs au minimum), Orlando et New York vont devoir hausser leur niveau de jeu pour s’opposer à la marche des favoris. Premier à entrer en scène, le champion sortant Los Angeles a tranquillement maîtrisé un Chicago qui avait semble-t-il décidé de n’offrir aucune opposition à l’image de sa défense sur les deux buts encaissés. Le Galaxy démarre par un match de préparation gagné 2-0 (avec un but de Robbie Keane bien évidemment). Même promenade pour l’autre grand favori (si ce n’est le favori numéro 1), Seattle. Face à des Revs privés de leurs stars Nguyen et Jones, les Sounders ont choisi d’impressionner pour leur première dans un CenturyLink Field plein comme un œuf à l’image de leur troisième but, merveille collective.

Autre forte impression, celle laissée par Toronto à Vancouver. Menés au score, les Reds s’en sont remis au duo Giovinco – Altidore et se sont reposés sur un duo Bradley – Cheyrou plus que solide pour tranquillement inverser le cours du match conclu sur une panenka de l’international US. Cette victoire est par ailleurs la seule à l’extérieur cette semaine.

Ailleurs, les Zolos de Philadelphie n’ont que trop peu donné l’occasion à leurs fans de vibrer se sortent de leur duel face aux Rapids avec un 0-0, rare match sans but avec Portland – Real Salt Lake. Sans Luyindula dont le départ à la retraite est annoncé depuis une semaine, les Red Bulls obtiennent un bon résultat nul à Kansas City, pouvant cependant regretter les (trop) nombreux hors-jeu de leur star Wright-Phillips, Dallas s’impose sur le plus petit des scores face aux Quakes, DC United sort victorieux de son duel face au futur demi-finaliste de la CONCAchampions Montréal. Enfin, le hold-up de la semaine est pour Houston qui, chez lui, aura été outrageusement dominé par Columbus mais s’impose sur l’une de ses rares offensives.

 

Les résultat

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé