. . .

CAF Champions league et Coupe de la CAF : Le Raja prend une option, l’imbroglio CA-Dolphins

  • Écrit par Farouk Abdou

Le match du MAT ayant été reporté, le Raja était le seul club marocain sur les rangs en Ligue des Champions ce week-end. Les Verts ont réalisé un vrai match de Coupe d’Afrique à l’ancienne en s’imposant à Durban face au Kaizer Chiefs (0-1). 4 sur 4 pour les tunisiens sur les matchs aller, et une victoire sur tapis vert pour le CA grâce au retard des Dolphins nigérians, avec une petite polémique en bonus.

 

Soutenez le projet Lucarne Opposée - Chili 2015

Kaizer Chiefs - Raja

Connu pour ses déclarations à l’emporte-pièce qui transpirent la confiance excessive, le monde du foot sud-africain est une nouvelle fois dans les cordes. Finaliste de la Ligue des Champions en 2013, l’ex-coach des Orlando Pirates Roger de Sa affirmait que les Chiefs « ont de très grandes chances de se qualifier » et que selon lui le contexte du match retour (« Le Maroc, c’est une température optimale, une bonne pelouse, des hôtels de qualité ») allait certainement être favorable aux hommes de Stuart Baxter.

Les Chiefs vont non seulement se pointer à Casablanca avec une défaite à domicile à rattraper, mais ils pourront de plus raconter à Roger de Sa qu’un déplacement au Stade Mohammed V n’a rien d’une aimable excursion avec température optimale. A Durban, les rajaouis ont frappé d’entrée en exploitant deux de leurs meilleures armes : le jeu long précis de Salhi (même avec un masque de protection pour gêner la visibilité) et les qualités dans le jeu aérien du buffle nigérian Osaguona. 6ème minute, coup-franc déposé sur la tête du deuxième, première mission accomplie : le but à l’extérieur indispensable en Coupe d’Afrique.

La suite sera gérée avec sérieux par les ouailles de Romao. Issen a tenu le choc, Kouko s’est démené pour colmater les brèches au milieu de terrain, et Karrouchy a su jouer les pompiers de service en seconde mi-temps  dès que les Chiefs ont commencé à trouver des espaces dans l’arrière-garde des Verts. Askri a sorti du cadre deux tentatives lointaines de Tshabalala, et sur les deux occasions énormes ou la défense centrale était aux abonnés absents c’est la maladresse sud-africaine qui s’est chargé de garder le score inchangé.

Un score qui place le Raja en ballottage favorable, a condition d’aborder le match retour avec la même concentration et de se montrer solides derrière.

Club Africain - Dolphins (la qualification sur tapis vert du CA pas encore entérinée par la CAF)

La rencontre n’a pas eu lieu. Une seule équipe sur la pelouse, un arbitre qui constate l’absence de l’adversaire, et siffle le début-fin du match.

Les Dolphins, qui ont loupé leur avion et sont resté plus longtemps que prévu à Dubaï, avaient annoncé leur arrivée en Tunisie à 13 heures le jour du match (soit deux heures avant le coup d’envoi). La CAF refuse de reporter le match au lendemain, et décale le coup d’envoi d’une demi-heure seulement, pour 15 heures 30. La délégation des Dolphins passe deux heures à l’aéroport (douane, vérification des passeports, obtention des visas d’entrée sur le territoire tunisien) et arrive au stade bien après le coup d’envoi, à 16 heures.

Par le biais de son responsable média, les Dolphins accusent ouvertement le CA et la Fédération tunisienne d’avoir favorisé ce retard : «  Nous sommes sortis de l’aéroport à 15 heures, le Bus devant nous amener au stade n’est arrivé que 20 minutes après. Un Nigérian habitant à Tunis a demandé au conducteur du bus pourquoi il prenait des chemins détournés pour aller au stade, un responsable de la Fédération lui a répondu qu’il voulait éviter que le bus soit caillassé. De plus, aucune réservation d’hôtel n’avait été faite, on nous a invités à retourner à l’aéroport pour repartir au Nigéria. Nous avons été victime d’un coup monté. »

Même si les Dolphins déposent une réserve (source), la CAF avait refusé le report du match au lendemain et les nigérians avaient eux-mêmes fauté avec leur retard sur le trajet en avion. Les médias tunisiens annoncent que le CA est qualifié, mais la commission de la CAF n’a pas encore confirmé. Affaire à suivre.

Les autres matchs

Grâce à un but d’Afful en fin de match, l’Espérance s’est imposée au Cameroun (0-1) face au Cosmos de Bafia (0-1) et s’est facilitée la tâche avant le match retour à Tunis. Le CSS a quasiment acté sa qualification en surclassant les togolais de Semassi (0-5).

L’ES Sahel s’en tire à bon compte face au Benfica Luanda (1-0) mais a souffert durant une bonne partie de la rencontre, concédé plusieurs occasions, et doit s’attendre à un match retour compliqué en Angola. Le FUS, qui a battu l’AS Togo Port (3-0) arrivera à Lomé avec une marge un peu plus confortable.

A propos de l'auteur
Farouk Abdou
Author: Farouk Abdou
Actuellement à E-management, passé par Echosciences Grenoble, Le Dauphiné Libéré, Sport Translations et Tunisie foot, Africain volant pour Lucarne Opposee

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé