. . .

Copa Sudamericana 2009 : huitièmes de finale.

  • Écrit par Nicolas Cougot
  • Publié dans la catégorie amérique latine
River Plate

Avec la fin des matchs aller comptant pour les 8e de finale de la Copa Sudamericana, l’occasion pour Lucarne Opposée de revenir sur cette compétition, qui à l’instar de son équivalent européen, fait sa mue en vue de la saison prochaine.

La Copa Sudamericana est à l’Amérique latine ce que la Coupe de l’UEFA, désormais Ligue Europa, est à l’Europe. Comme sa consœur, la Copa Sudamericana est en pleine réforme. Fondée en 2002, cette compétition avait pour objectif de devenir la seconde grande compétition continentale après la Copa Libertadores. Comme toute jeune compétition, elle souffre(ait) encore de quelques ratés comme notamment l’hégémonie brésiliano-argentine, la qualification automatique de Boca et River Plate pour les 16e de finale. Ces « avantages » offerts à certains clubs avaient pour conséquence de décrédibiliser quelque peu cette épreuve. Les réformes sont désormais entamées avec l’abandon, dès la saison prochaine, de l’invitation automatique des deux grands argentins et surtout, l’accord de places supplémentaires aux autres pays sud américain. Autre changement, alors qu’invités entre 2005 et 2008, les grands clubs de la CONCACAF ne le sont plus depuis cette saison. Lorsqu’on sait que pendant ces 4 années, 3 clubs mexicains sont parvenus en finale (avec 1 succès), cela peut apparaître regrettable.
Néanmoins, l’édition 2009 est actuellement arrivée au niveau des 8e de finale donc les matchs aller se déroulaient cette semaine. Retour sur les résultats, match par match

Cerro Porteño 2 – 0 Goiás

L’un des grands clubs paraguayens, vainqueur du dernier tournoi d’ouverture, Cerro Porteño, affrontait l’une des équipes en forme du championnat brésilien Goiás. 6 jaunes et un rouge, voila le résumé d’un match difficile pour Goiás. Au final, une victoire 2-0 des paraguayens qui offre une belle perspective de qualification pour un club qui pourrait ainsi égaler sa meilleure performance dans cette compétition en cas de qualification pour les quarts.

Botafogo 2 – 0 Emelec

Si l’affaire parait mal embarquée en championnat (le Fogo est actuellement relégable), la Copa Sudamericana offre une véritable bouffée d’oxygène à Botafogo. Après avoir éliminé l’Atlético Paranaense au tour précédant, Botafogo a facilement écarté les équatoriens d’Emelec.


Internacional 1 – 1 Universidad de Chile

Le tenant du titre est en danger. La faute à une belle équipe d’Universidad de Chile, éliminée de la dernière Copa Libertadores par le finaliste Cruzeiro. Menés au score à la pause, l’Inter, à la lutte pour le titre en championnat conserve malgré tout ses chances en égalisant dans les dernières minutes par Kleber.


Alianza Atlético   2 – 2 Fluminense

A l’image de Botafogo, le Copa Sudamericana 2009 est une véritable bouffée d’oxygène pour Fluminense. Lanterne rouge du championnat, le Fluzão décroche un très bon résultat en déplacement sur la pelouse d’Alianza Atlético dont la participation à un huitième de finale de cette épreuve est déjà leur meilleure performance.


Vélez Sarsfield 3 – 2 Unión Española

Sans doute le match le plus spectaculaire. Longtemps menés au score, les argentins de Vélez, dernier champion national, ont une nouvelle fois prouvé l’étendue de leurs ressources morales. Diego Rosende à la 90e puis Rolando Zarate dans les arrêts de jeu, et Vélez bascule en tête à la mi-temps de cette opposition. Le match retour au Chili promet d’être chaud.


Liga de Quito 4 – 0 Lanús

L’un des chocs de ces huitièmes entre le surprenant second du dernier championnat argentin et l’ogre Liga de Quito, vainqueur de la Copa Libertadores 2008, de la Recopa Sudamericana 2009 et révélé au monde entier par sa performance lors du dernier mondial des clubs. Le moins que l’on puisse dire est que l’ogre a dévoré le petit. Victoire 4-0, la qualification semble désormais déjà en poche.


River Plate 4 – 1 Vitória

Si le River argentin n’en fini plus de couler, il reste cependant un River Plate dans cette compétition. N’ayant pourtant pas le lustre de son homonyme argentin, le club péruvien signe la grosse performance de ces huitièmes en balayant Vitória, l’une des révélations du championnat brésilien 2009. Victoire 4-1, dont l’écart s’est amplifié dans les dernières minutes du match le plus dur semble fait.


San Lorenzo 3 – 0 Cienciano

Autre ballotage très favorable, San Lorenzo n’a fait qu’une bouchée des péruviens de Cienciano, vainqueur de l’édition 2003. Une victoire 3-0 acquise très rapidement qui permet aux argentins de mettre un pied et demi en quart de finale.


Matchs retours prévus les 1er et 2 octobre prochain.


A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé