. . .

Tunisie : Le CA champion d’automne

  • Écrit par Farouk Abdou

Le CSS a offert un happy-end à ses deux futurs ex-joueurs Ben Youssef et Sassi en arrachant la victoire face au ST dans les arrêts de jeu (2-1) pour leur dernier match en Tunisie. Les Noir et Blanc sont les seuls, parmi le quatuor de tête, à s’être imposés. Tenu en échec à domicile par une valeureuse équipe de l’ESZ, le Club Africain finit la phase aller en tête, avec un point d’avance sur l’ESS.

 

CA-ESZ 1-1

Ceux qui se sont posés des questions sur le pourquoi de la présence de Zarzis dans le premier tiers du classement ont du avoir quelques éléments de réponse dimanche. L’Espérance du Sud possède dans ses rangs un excellent gardien en la personne de Krir (qui a écœuré les clubistes en effaçant pas moins de 7 occasions) et un trio offensif des plus soyeux : L’ex-étoilé Mejdi Mosrati, revenu faire profiter la LP1 de sa patte gauche après s’être perdu en Algérie, le capitaine Regueï qui a transformé le péno-inexistant- pour l’ouverture du score, et le lutin Zied Omrani qui a rendu chèvre les défenseurs du CA.

Privée de Ghandri, Mikari et Djabou notamment, l’équipe de Daniel Sanchez a une nouvelle fois prouvé qu’elle est façonnée pour le contre et nettement moins réaliste quand il s’agit de faire le jeu. Le salut est venu de Dhaouadi en seconde mi-temps, qui a obtenu un pénalty à l’expérience, transformé par Saber Khalifa.

Avec 33 points, le CA est donc champion d’automne, aura l’avantage du public pour le derby de la phase retour (la semaine dernière l’EST à domicile a bénéficié du soutien de 7000 fans contre 30 clubistes seulement) et s’est d’ores et déjà débarrassé de plusieurs déplacements pénibles (Sousse, Sfax et Bizerte notamment). Cela pourrait avoir une influence dans la course au titre, même si la réalité du terrain parlera d’elle-même.

CSS-ST 2-1

Avant de partir à la CAN puis de poser leurs valises à Metz (voir Le CSS envoie ses cracks en L1), les internationaux Sassi et Ben Youssef ont tenu à rendre service à leur club une dernière fois. Le Stade Tunisien a fait de son mieux pour gâcher la fête, en ouvrant le score dés la 7ème minute sur un contre orchestré par la doublette Baghdadi-Ben Salem. Le gardien Amdouni a repoussé toutes les tentatives sfaxiennes, le bolide de Ben Youssef aux 25 mètres a trouvé la transversale stadiste, mais le CSS a fini par égaliser sur un corner cafouillé par la défense.

Avant le happy end qui semblait couru d’avance : Le but du 2-1 à la 92ème de Moncer qui achève le ST réduit à 9, les larmes de Ben Youssef, le tour d’honneur de Sassi sous les vivats des supporters, la séquence émotion pour conclure sur une bonne note.

Sfax consolide sa troisième place, mais va devoir gérer la phase retour sans 3 atouts majeurs voire plus (Ndong à Lorient, départ probable de Youssouphou à la trêve). Huitième, le Stade Tunisien aurait pu tuer le match en seconde période et pourrait prétendre à mieux avec plus d’application sur les contres.

 

ASD-ESS 0-0

Deuxième match nul seulement pour l’Etoile en 15 matchs, mais c’est un résultat fâcheux face à l’avant-dernier du classement, qui l’empêche d’atteindre la première moitié de l’exercice en tête. Qui plus est, Djerba n’a pas fait que de la résistance et a eu plusieurs opportunités d’ouvrir le score, sur des sorties manquant cruellement de vivacité de la part du gardien Mathlouthi. L’ESS a pêché dans le dernier geste, à l’image des opportunités gâchées par Bangoura. Mais l’ESS s’est vu injustement refuser un but, Ammar Jmal n’était pas hors-jeu sur la frappe mal repoussée de Bounedjah. Pour sa première dans l’entrejeu, le nigérian Moses Orkuma a surtout cherché à se rassurer après une longue période loin des terrains.

EGSG-EST 0-0

«  Avant je pourrissais mes joueurs parce qu’ils loupent des occasions. Maintenant je vais devoir me plaindre des penalties ratés. Et après de quoi je vais me plaindre ? ». Khaled Ben Yahia, entraîneur de l’Espérance a résumé de manière un peu simpliste les difficultés actuelles de son équipe. Certes, les «  Sang et Or » ont loupé leur deuxième coup de réparation en moins d’une semaine. Après la tentative ratée de Ndjeng pendant le derby, c’est la frappe écrasée d’Akaichi qui a empêché l’EST de prendre l’avantage à Gafsa et de se rendre la tâche plus aisée.

Mais il est permis de se demander pourquoi Ben Yahia a fait autant de changements et bouleversé le onze qui s’est révolté face au CA pour arracher le nul lors des 10 dernières minutes (2-2). A huis-clos et sous un vent à décorner les bœufs, l’EST a eu toutes les peines du monde à mettre en difficulté un EGSG requinqué par Nabil Kouki. Ce 0-0 n’arrange pas les affaires des Espérantistes qui entameront la phase retour avec 7 et8 points d’avance respectivement sur l’ESS et le CA.

Action du péno+ratage d’Akaichi

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Club Africain 26 16 5 5 53 43 17 26
2 Espérance de Tunis 26 15 8 3 53 42 18 24
3 Étoile du Sahel 26 15 7 4 51 36 15 21
4 CS Sfaxien 26 11 12 3 45 35 18 17
5 ES Zarzis 26 9 12 5 39 29 20 9
6 Stade Tunisien 26 10 7 9 37 25 28 -3
7 CA Bizertin 26 8 12 6 36 17 17 0
8 AS Marsa 26 8 12 6 36 24 29 -5
9 JS Kairouan 26 8 9 9 33 26 25 1
10 CS Hammam-Lif 26 8 7 11 31 24 29 -5
11 Stade Gabèsien 25 7 9 9 30 16 19 -3
12 EGS Gafsa 26 5 10 11 25 22 35 -13
13 ES Métlaoui 26 6 7 13 25 19 36 -17
14 US Monastir 26 3 13 10 22 16 25 -9
15 AS Gabès 27 5 5 17 20 19 36 -17
16 AS Djerba 26 4 5 17 17 18 44 -26

A propos de l'auteur
Farouk Abdou
Author: Farouk Abdou
Actuellement à E-management, passé par Echosciences Grenoble, Le Dauphiné Libéré, Sport Translations et Tunisie foot, Africain volant pour Lucarne Opposee

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé