. . .

Argentine : nouvelle saison, nouvelle version (1ère partie)

  • Écrit par Nicolas Cougot

La Primera Division argentine nouvelle version ouvre ses portes ce week-end et LO vous offre un guide complet d’un tournoi devenu championnat. Première partie, le format et les équipes engagées dans la course au maintien.

Habitués du football argentin, l’heure est enfin venue. Quelques semaines après le titre du Racing, le championnat reprend ce week-end avec, histoire de pimenter la saison, une nouvelle formule comme seule l’Argentine aime inventer.

30 équipes, 30 journées, l’Argentine s’offre un championnat marathon

Si vous aimiez les tournois courts, il va falloir vous y faire, 2015 a scellé leur fin (pour au moins 2 ans – sauf nouveau revirement de la fédération argentine). A leur place, la Primera Division s’offre un championnat à 30 qui va donc courir sur toute l’année 2015. N’aimant pas les formules par matchs aller retours (en même temps, à 30 cela aurait sous-entendu 58 journées !), le championnat ne durera pas non plus 29 journées. Car l’AFA aime s’inspirer de ce qui se fait dans les autres pays pour en prendre le meilleur. Aux 29 journées, l’AFA décide de la jouer à la colombienne en y ajoutant une 30e dite « journée des clásicos », qui permet par exemple de conserver les deux Superclásicos annuels.

Reste que l’un des grands soucis posé par ce type de championnat à trente est posé par son calendrier. En ouvrant cette semaine, s’interrompant durant Copa América pour reprendre en juillet et se terminer début novembre, l’Argentine prend le risque de se retrouver avec un championnat totalement relancé par les transferts d’été au moment du sprint final (à l’image de ce qu’il se passe au Brésil chaque saison). Quoi qu’il en soit, ils seront 30 à prendre part à cette nouvelle formule qui fera vivre 18 d’entre eux dans l’espoir de décrocher l’un des accessits continentaux.

Comment rendre compliquée une formule en apparence simple ?

Quand on connait le fonctionnement d’une saison argentine, la question est légitime. Avec une formule à 30 sur une saison, on aurait pu craindre perdre la magie des formules alambiquées permettant de délivrer les billets continentaux ou de définir les relégués. Fort heureusement, l’AFA pense à nous et met en place une formule assez magique.

L’Argentine possède 5 tickets pour la Libertadores. Quatre d’entre eux étant déjà distribués aux deux premiers du championnat, au vainqueur de la Copa Argentina et à la meilleure équipe en Sudamericana précédente, il reste une place à pourvoir. Pour ce faire, plutôt que de prendre le troisième au général, l’AFA décide de faire ce qui se fait au Chili : les quatre équipes qui suivront le duo de tête à l’issu du championnat disputeront une Liguilla Pré-Libertadores avec deux demi-finales sur un match puis une finale en aller-retour. Le vainqueur gagnera ticket pour la grande compétition continentale, le vaincu allant en Sudamericana. Jusqu’ici, c’est presque simple. Les affaires se compliquent justement pour la Sudamericana.

L’Argentine possède six billets pour cette épreuve et en donne un au vaincu de la Liguilla Pré-Libertadores et un autre au vainqueur de la Supercoupe d’Argentine. Restent donc 4 places à distribuer. C’est ici que l’AFA s’amuse. Pour espérer en décrocher un, il vous faudra terminer entre la 7e et la 18e place du championnat. Vous serez alors lancés dans une autre Liguilla, nommée Liguilla Pré-Sudamericana, divisée en deux phases. La première phase se joue sur un match et opposera le 7e contre le 18e, le 8e contre le 17e, etc… Elle permettra alors de qualifier six équipes. Six équipes, quatre places, il faut donc une seconde phase. Alors, à ces six élus, viendront ensuite s’ajouter les deux perdants des demi-finales de la Liguilla Pré-Libertadores (l’Argentine aime repêcher les perdants). C’est la seconde phase qui va se disputer en matchs aller-retour et qualifiera alors les quatre vainqueurs.

Concernant la relégation, on garde les vieilles habitudes : le fameux promedio. Au championnat 2015 viendront s’ajouter les deux dernières temporadas (comprendre saisons, chacune comptant deux tournois) et le dernier tournoi de transition de 2014 (celui remporté par le Racing – voir Argentine : le titre du Racing vécu de l'intérieur). On établit alors le ratio points/match, les deux derniers sont alors relégués.

Maintenant que le format vous est familier, place au guide complet des 30 équipes de Primera Division. Avant de rentrer dans le détail, afin de vous préparer du mieux possible au lexique argentin, voici notre traditionnel guide des surnoms.

Guide des surnoms

- Aldosivi : el Tiburón

- Argentinos Juniors : el Bicho

- Arsenal Sarandí : el Arse

- Atlético de Rafaela : la Crema

- Banfield : El Taladro

- Belgrano : Los Piratas

- Boca Juniors : los Xeneizes

- Colón : el Sabalero

- Crucero del Norte : el Colectivero

- Defensa y Justicia : El Halcón

- Estudiantes La Plata : Los Pinchas

- Gimnasia y Esgrima La Plata : El Lobo

- Godoy Cruz : El Tomba

- Huracán : el Globo

- Independiente : El Rojo

- Lanús : el Granate

- Newell's Old Boys : la Lepra

- Nueva Chicago : El Torito de Mataderos

- Olimpo Bahía Blanca : el Aurinegro

- Quilmes : el Cervecero

- Racing : La Academia

- River Plate : Los Millonarios

- Rosario Central : los Canallas

- San Lorenzo : el Ciclón

- San Martín (SJ) : el Santo

- Sarmiento : los Guerreros

- Temperley : los Gasoleros

- Tigre  : el Matador

- Unión : los Tatengues

- Vélez Sarsfield : el Fortin

Place désormais à la présentation des 30 équipes formant la première division argentine. Elle débutera dans notre prochain article avec les 10 équipes qui devraient ne pas être concernées par la lutte pour les accessits continentaux.

Ce guide se divise en quatre parties.

1ère partie - 2ème partie - 3ème partie - 4ème partie

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé