. . .

AFC Champions league : en route pour les groupes

  • Écrit par Nicolas Cougot

Une semaine après la Libertadores, c’est au tour de la Ligue des Champions asiatique de se préparer à démarrer sa phase de groupe. Ne manquait que les derniers invités à la fête.

Comme la Libertadores, l’AFC Champions League (ACL pour les intimes) passe par une dernière phase de qualification pour compléter les groupes déjà formés de sa phase de groupe. A la différence de sa consoeur sud-américaine, cette dernière phase de sélection se joue sur un seul match, chez le dernier entrant dans la compétition.

Promenades à l’Est

Les choses vont tellement mal du côté des Mariners que les australiens en sont réduits à marquer des buts de 40m…contre leur camp. Dominés par Guangzhou R&F, le champion 2013 s’incline chez lui 3-1 et laisse donc aux Roar et aux Wanderers la tâche de défendre les couleurs de l’Australie en phase de groupe. L’ancienne formation de Sven Göran Erikson quant à elle rejoint le groupe F, celui de Gamba, Seongnam et Buriram.

Le carton du premier tour est réalisé par l’un des futurs favoris de l’épreuve : le FC Séoul. Opposés aux modestes vietnamiens de Hà Nội T&T, le troisième de la dernière K-league, s’est baladé, inscrivant 7 buts allant du retourné au but FIFA en passant par les maladresses d’un pauvre gardien sorti traumatisé. 7-0 en Ligue des Champions, la rencontre se hisse dans le top 10 des plus gros écarts de l’histoire de la compétition (le record étant 15-0 lors de Seongnam – Persik Kediri de 2004 et de Gamba – Da Nang de 2006). Séoul formera, avec Guangzhou Evergrande, Kashima et Western Sydney, le groupe de la mort dans cette édition 2015.

Qualification tranquille enfin pour Beijing. Opposé aux thaïlandais du Bangkok Glass, les Guoan, vice-champions de Chine, ont attendu la fin du premier quart d’heure pour prendre les devants, profitant d’une faute de main de Taweekul (qui venait de réaliser l’une des parades de l’année quelques secondes auparavant), avant de tuer le match en seconde période. Les coéquipiers de Dejan Damjanović rejoignent ainsi Brisbane, Urawa et Suwon dans le groupe G.

Finalement, le match le plus compliqué à l’Est aura été celui de Kashiwa. Opposé à Chonburi, les pensionnaires de J-league ont dû batailler ferme, menant deux fois au score (buts de Taketomi et Leandro) mais se montrant chaque fois incapable de garder leur avance plus de 5 minutes. Les Reysol parviendront cependant à s’en sortir au bout des prolongations, sauvés par Leandro à 5 minutes de la fin de la prolongation. Ils retrouvent ainsi la phase de groupe, placés dans le D où ils croiseront le champion sud-coréen Jeonbuk, le Shandong Luneng de Walter Montillo et Diego Tardelli et le petit Becamex Bình Dương, champion du Viet-Nam.

 

Accroché à l’Ouest

Le choc de la semaine à l’Ouest opposait Bunyodkor, le géant ouzbèke à Al-Jazira, l’équipe émiratie d’Eric Gerets dans laquelle se trouvent des Jucilei, Manuel Lanzini et autres Jonathan Pitroipa mais qui était privée de Mirko Vucinic, laissé au repos par le technicien belge. Dans ce choc d’outsiders potentiels à l’édition 2015, Bunyodkor a parfaitement profité des espaces laissés par la défense émiratie pour prendre les devants. Un but billard de Shodiev à la 23e minute lançait la rencontre et concrétisait la domination des locaux qui allaient se faire reprendre sur un penalty obtenu par Pitroipa. Loin de déstabiliser les ouzbèkes, cette égalisation ne changeait pas le scénario du match. Bunyodkor reprenait l’avantage en début de seconde période et ne le lâchait plus. Les stars d’Al-Jazira devront se contenter du championnat émirati. Ils seront dans le groupe A avec Al-Nassr, Lekhwiya et Persepolis.

2-1, c’est aussi le score final du duel entre Al-Ahli et Al-Qadisiya, match illuminé par la lucarne opposée (ça ne s’invente pas) de Bader Al Mutawa finalement vaine puisqu’après avoir égalisé sur penalty à cinq minutes de la fin, les troisièmes du dernier championnat saoudien arrachent leur place dans le groupe D, celui de l’Al-Ahli émirati (celui de Carlos Muñoz et Everton Ribeiro), du Tactor Sazi et de Nasaf Qarshi

La mauvaise surprise est pour l’Al-Jaish de Lucas Mendes et Sabri Lamouchi qui s’incline à Téhéran face au troisième du dernier championnat iranien (mais actuel leader) Naft. Les iraniens rejoignent ainsi Al-Ain, Pakhtakor et Al-Shabab dans le groupe B.

Reste enfin le match fou de la semaine entre Al-Wahda et Al-Sadd, duel entre Adil Hermach et Nadir Belhadj. 3 rouges, 8 buts dont deux inscrits dans les arrêts de jeu de la rencontre pour finir sur une séance de tirs au but et une qualification des coéquipiers de l’ancien lyonnais qui après avoir passé le tour précédent également aux tirs au but (victoire 11 à 10), rejoignent ainsi le groupe C, celui du Lokomotiv Tashkent, du Al-Hilal de Georgios Samaras et de Foolad.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé