. . .

Dernière mise à jour 22/10/2014 19:34

Brasileirao 2011 : entre nouvelles stars et supernovas

  • Écrit par Nicolas Cougot
  • Publié dans la catégorie brésil

Lundi 23 mai 2011

Flamengo

Après les championnats d’États, l'heure du grand championnat national brésilien est arrivée. L'occasion rêvée pour les amateurs d'astronomie de surfer entre les constellations.

Une semaine après la conclusion des divers championnats d’États brésiliens, le Brasileirao 2011 vient d'ouvrir ses portes. Toujours constellé d'étoiles il reste également habituellement l'un des plus imprévisibles, souvent car les vérités du début de saison sont systématiquement remises en question par l'ouverture du marché des transferts estival européen. Fréquemment, on voit les nouvelles pépites brésiliennes quitter un championnat à mi-parcours pour rejoindre les différents clubs européens, chamboulant ainsi le paysage brésilien. L'occasion est donc parfaite pour ne rien manquer de ce début de saison.

Le ciel étoilé.

Cinq étoiles ornent le maillot brésilien à l'échelle mondiale. Sur le plan locale en revanche, le ciel brésilien est nettement plus riche et varié.

Il y en aura pour tous les goûts : de l'astronome amateur qui souhaite suivre ses anciennes étoiles favorites, au nouvel explorateur assoiffé de découvertes, le casting de ce Brasileirao 2011 est alléchant. De Ronaldinho à Flamengo à Adriano aux Corinthians, les anciennes stars d'Europe seront nombreuses. Amusons-nous à dresser une liste (non exhaustive), elle donne le vertige : outre Ronaldinho et Adriano, cités ici et annoncés favoris du flop 2011 (titre auquel prétend Deco avec Fluminense), vous croiseriez Liedson aux Corinthians, Luis Adriano qui fête son troisième retour à São Paulo aux côtés de Rivaldo,, Elano parti à Santos, Fábio Rochemback à Grêmio, l'Inter de D'Alessandro, Mancini et Daniel Carvalho à l'Atlético Mineiro aux côtés d'une ancienne star de la J-league Marquinhos rentré au pays traumatisé par le tsunami alors qu'il venait de rejoindre le Vegalta Sendai, mais aussi d'anciens pensionnaires de Ligue 1 comme Reinaldo à Figueirense, Juninho qui trouvera à ses côtés Eduardo Costa au Vasco de Ricardo, Cavenaghi à l'Internacional, Brandão à Cruzeiro. Bref, de nombreux visages connus et qui ne manqueront pas d'animer la vie de certains médias français.

Mais résumer le Brasileirao à cette liste de supernovas serait réducteur. Car, parmi ses stars pour la plupart sur le déclin, la jeunesse brésilienne aura droit à la lumière. Symbole de celle ci, le duo Neymar – Ganso qui fait déjà saliver l'Europe et qui devrait animer la première partie de saison avant de quitter le pays. Outre ces macrophages médiatiques, Lucarne Opposée vous conseille de jeter un œil attentif sur Wallyson, qui a déjà éclaboussé la Libertadores de son talent avec Cruzeiro, le petit meneur pauliste Lucas Moura, auteur d'un magnifique Sudamericano 2011 ou encore Leandro Damião, éblouissant attaquant de l'Internacional et son rival de Grêmio, Leandro, jeune  buteur de 18 ans qui vient de prolonger de cinq ans.

Comment dégager un favori ?

Comme évoqué précédemment, en raison du bouleversement de l'été, il est toujours périlleux de dégager un favori pour un Brasileirao. Cette saison, avec en plus la Copa America et la Coupe du Monde des moins de 20 ans, la tâche l'est encore plus. Néanmoins, au moment du départ, les grands favoris se nomment Santos et Cruzeiro. La bande de Neymar apparaît comme l'une des équipes les plus intéressante sur le terrain et devrait tenter de surfer sur la vague positive du moment (victoire en Paulista et qualification pour la demi-finale de la libertadores). Amateurs de statistiques, sachez que Muricy Ramalho est l'homme des trois titres de São Paulo entre 2006 et 2008, celui du titre 2010 de Fluminense. Cruzeiro a embrasé le début de libertadores avant de se faire piéger par Once Caldas. Après ce surprenant revers, les hommes de Cuca font figure de grands favoris avec notamment un effectif impressionnant et un potentiel offensif les plus complets du championnat (Montillo, Wallyson, Thiago Ribeiro, Ortigoza, Brandão). Reste que derrière, des clubs comme São Paulo ou encore le solide Palmeiras de Scolari sont autant d'outsiders de premier plan. N'oublions pas non plus les frères ennemis Flamengo et Fluminense, tenant du titre, renforcé par les arrivées de Rafael Moura et Diego Cavalieri, ni les Corinthians, surtout si les arrivées annoncées de Ganso et Seedorf venaient à se confirmer.

Restent enfin les surprises potentielles et Lucarne Opposée en retiendra deux : le Vasco de Ricardo et Coritiba avec son impressionnante série de 24 victoires consécutives.

Première journée.

D'entrée Flamengo et São Paulo frappent fort. Les premiers cartonnent  Avaí alors que les seconds s'offrent la première affiche de la saison en s'imposant sur le terrain du champion en titre Fluminense (avec un but du petit Lucas). Autres affichent, le nul entre Santos et l'Inter, la victoire des Corinthians à Grêmio (avec un nouveau but de Liedson) et celle de Palmeiras devant Botafogo.  Nos surprises potentielles connaissent des fortunes diverses : Vasco s'impose à Ceará pendant que Coritiba manque son entrée en s'inclinant chez lui devant l'Atlético Goianiense. Première surprise, la défaire de Cruzeiro sur la pelouse de Figueirense.

Les résultats :

CR do Flamengo 4 – 0 Avaí FC

Ceará SC 1 – 3 CR Vasco da Gama

Clube Atlético Mineiro 3 – 0 Atlético PR

Santos 1 – 1 SC Internacional

Palmeiras 1 – 0 Botafogo de FR

Grêmio 1 – 2 Corinthians

Coritiba 0 – 1 Atlético GO

Figueirense FC 1 – 0 Cruzeiro EC

Fluminense FC 0 - 2 São Paulo

América Mineiro 2 – 1 EC Bahia

L'ensemble des buts en vidéo :

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé