• Catégorie : japon
  • Écrit par Nicolas Cougot

J-league 2011 : c’est reparti.

Mardi 08 mars 2011

Kashiwa Reysol

Nagoya candidat à sa propre succession, Kashima décidé à retrouver le succès, Gamba en semeur de trouble, Kawasaki en outsider, Shimizu et Urawa dans l’incertitude, la J-league 2011 promet d’être passionnante. Tour d’horizon et retour sur la première journée.

Pour la première fois depuis quatre saisons, la J-league débute avec un tenant du titre autre que Kashima. En décrochant son premier titre en fin d’année dernière, les Grampus de Stojković ont non seulement ouvert leur compteur personnel mais surtout stoppé la suprématie des Antlers, relégués alors à la quatrième place.

Pour cette J-league 2011, Nagoya reste le meilleur candidat à sa succession. Un groupe conservé et mieux, renforcé par deux des meilleurs joueurs du marché : le milieu des S-Pulse Jungo Fujimoto, nommé dans le onze de la saison dernière et l’un des grands espoirs du football japonais Kensuke Nagai. Seule inconnue : comment Nagoya parviendra-t-il à gérer l’AFC Champions league venue s’ajouter au calendrier ? Sinon, le groupe des Grampus reste l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur, de la ligue.

Concurrent direct, Gamba qui devra réussir à ne pas gaspiller trop de points en début de saison comme il en a pris l’habitude ces dernières saisons. Pour cela, Gamba comptera sur ses deux recrues de poids : l’excellent ailier Kim Seung-Yong en provenance de Jeonbuk et l’homme qui mena le rival local en Ligue des Champions l’an passé, le brésilien Adriano, cinquième meilleur buteur du championnat 2010. Si le défaut habituel de Gamba venait à être corrigé, voici le second grand favori pour 2011.

Troisième géant, les Antlers avides de revanche. Bien que vieillissant, l’effectif de Kashima reste l’un des plus compacts de la ligue. La page Marquinhos définitivement tournée avec le départ du prolifique buteur (59 buts en 119 matchs disputés avec les Antlers) vers Vegalta, Kashima comptera désormais sur Takuya Honda, prometteur milieu venu de Shimizu et sur le brésilien Carlão, excellent buteur auteurs de performances remarquables avec União de Leiria au Portugal (26 buts en 54 matchs). Reste à savoir si Kashima saura trouver les ressources mentales pour venir se mêler à la lutte pour le titre.

Derrière les trois géants, plusieurs outsiders aux dents longues mais présentant quelques incertitudes. Le Cerezo Osaka a surpris tout le monde l'an passé en terminant à la troisième place du championnat. Après les départs d'Adriano et d'Akihiro Ienaga (fin de prêt), le Cerezo s'appuiera sur ses jeunes. Takashi Inui, l'un des plus prometteurs milieu de terrain japonais et à ses côtés les jeunes Kim Bo-Kyung et Hiroshi Kiyotake sont autant de grands espoirs asiatiques sur lesquels s'appuieront les cerisiers. Avec plus d'expérience mais aussi le calendrier chargé en raison de la Ligue des Champions, le Cerezo reste cependant dans l'incertitude.

Autre outsider, les Kawasaki Frontale. L'an passé, les Frontale furent durement touchés par l'effet Coupe du Monde avec les départs de son gardien international Eiji Kawashima et son buteur Jong Tae-Se. Ajouté à la blessure de Juninho et les instabilités managériales (3 entraineurs en 3 ans), les Frontale bien que restant une valeur sure de la J-league n'en demeurent pas moins imprévisibles. Imprévisibles, les Reds d'Urawa le sont tout autant. Champion 2006, les Reds ont depuis connu quatre managers et autant de déconvenues. N'ayant jamais digéré ce doublé 2006, les Reds naviguent désormais en milieu de tableau et chercheront cette saison à prendre leur temps et compteront sur leur petit prodige Naoki Yamada. Autre outsider désigné, les Shimizu S-Pulse. Sous la conduite d'Afshin Ghotbi, l'homme qui mena l'Iran en quart de finale de la dernière Coupe d'Asie, les S-Pulse pourraient venir jouer les troubles fête. Reste à savoir si les départs de joueurs clés comme Fujimoto ou Okazaki ne viendront pas trop plomber la saison d'une équipe à l'effectif remanié.

Il faudra également garder un œil sur les Yokahama F. Marinos de Shunsuke Nakamura et aussi sur Albirex Niigata et sa pépite sud-coréenne Cho Young-Cheol auteur de 11 buts la saison passée.

Vous l'avez compris, cette J-league 2011 s'annonce passionnante. Côté promotion dans l'élite, on notera le retour de Kashiwa Reysol, un an après sa descente, qui pourrait se mêler à la fête alors que pour Ventforet Kofu et Avispa Fukuoka, la saison s'annonce d'ores et déjà délicate.

Première journée : Nagoya et Kashima in extremis, Gamba et Kawasaki déjà devant.

En ouverture de la saison, les deux grands favoris sont passés tout prêt d'une désillusion. Menés chez eux, Nagoya et Kashima sauvent le point du nul grâce à un penalty dans les ultimes instants du match les opposant respectivement à Yokohama et Omiya. Gamba et Kawasaki de leur côté en profitent pour s'imposer chez eux alors que les deux premiers leaders sont Albirex, parti étriller Avispa chez lui (3-0) et surtout Kashiwa auteur d'un cinglant 3-0 devant Shimizu.

Résultats en vidéo (cliquez sur le nom du match pour faire apparaître la vidéo) :

{moshide hidden Vissel Kobe 1 – 0 Urawa}

{/moshide}

{moshide hidden Kashiwa 3 – 0 Shimizu}

{/moshide}

{moshide hidden Nagoya 1 – 1 Yokohama}

{/moshide}

{moshide hidden Gamba 2 – 1 Cerezo}

{/moshide}

{moshide hidden Ventforet Kofu 0 – 1 Júbilo Iwata}

{/moshide}

{moshide hidden Fukuoka 0 – 3 Albirex}

{/moshide}

Autres résultats :

Kawasaki Frontale 2 – 0 Montedio Yamagata

Sanfrecce Hiroshima 0 – 0 Vegalta Sendai

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé